72 heures au GP de France dans le Racing Team Germany avec Louis Rossi

Par David Jouguet - le Mercredi 23 mai 2012 | 2 commentaire(s)


72 heures au GP de France dans le Racing Team Germany avec Louis Rossi
 

1. Vendredi, les essais libres prometteurs

Nous voici ce vendredi matin pour trois journées au cœur du Racing Team Germany, aux cotés de Louis Rossi.

Nous voulions vous faire découvrir de l’intérieur le déroulement d’un GP de la première séance d’essais à la course en apportant ça et là quelques points techniques et accessoirement voir Louis nous faire un beau résultat, un top 5 tout en rêvant secrètement le voir sur son premier podium.
Après deux résultats blancs, il avait déclaré vouloir finir son GP national, ce qu'il fera.

Alexandre, un de ses mécaniciens a été notre interlocuteur pendant et après chacune des séances. Nous commençons par un peu de technique.

Avant de la mettre sur la piste, la moto est déjà préparée avec les données et connaissances du circuit dont dispose le Team.

Avec les 125cc 2 temps, le premier casse-tête était l’étagement de la boite de vitesse, avec 5-6 pignons différents sur chacun des 6 rapports, le nombre de combinaisons était énorme, et la solution toujours un compromis. Le pilotage d’une 125cc 2 temps ne laissait aucune approximation du régime moteur.
Avec les 250 cc 4 temps de la catégorie Moto 3, l’étagement de la boite est plus simple, ces moteurs supportant beaucoup mieux « l’imprécision » du régime moteur, comparée au 2 temps soyons clairs.

De plus le nouveau règlement FIM ne donne aux teams le choix que de deux pignons par rapport de boite de vitesse, le nombre de dents de chacun étant notés spécifiquement en début d’année et ce pour toute la saison !

Alex nous explique que le 4 temps est tellement plus « souple » que la boite dite « standard » pourra souvent être utilisée. La démultiplication finale est choisie le plus tôt possible puis validée à la première séance, la vitesse de pointe la plus élevée du circuit doit être atteinte à fond de six au plus haut régime moteur possible, sans être au rupteur ni à 6 ou 700 tours en dessous de celui-ci.

Le châssis fait l’objet de l’attention la plus précise, les réglages fourche et amortisseur étant différents à chaque circuit. Pour la fourche et l’amortisseur, il faut choisir les bons ressorts, plus ou moins dur, puis en régler la précharge, puis en hydraulique la compression et la détente, on pourra aussi faire varier la hauteur des tubes de fourche dans les tés, ce qui change l’assiette de la moto, voilà déjà de quoi s’égarer.

Alex nous indique bien que chaque modification influe sur les autres, que la modification de l’avant intervient sur l’arrière et vice et versa, bref, de quoi se perdre définitivement.

Vendredi matin, le début des premiers essais libres se passent bien pour Louis, mais ils seront écourtés, en fin de séance, lorsque les pilotes repartent après avoir améliorés les réglages, son embrayage se met à patiner, Louis rétrograde au classement.
Manquant encore de recul avec ces nouvelles motos, les ressorts d’embrayage ne faisaient plus leur travail. Mais les bases du châssis semblent bonnes et un nouvel embrayage est monté.

C'est parti pour une belle séance d'essais

C'est parti pour une belle séance d'essais

L’après-midi, la piste mancelle est froide mais sèche, les motos sont en pneus slick, c'est parti pour 40mn.
Comme souvent, Louis est vite dans le coup avec des temps très rapides. Après un long run, il rentre au box et s’assoit à coté de son chef mécanicien, pendant ce temps, on couvre les deux pneus d’une couverture chauffante, une connexion pour récupérer les infos de la télémétrie est branchée.
Dans le box, chacun sait ce qu’il doit faire, peu de mots sont échangés, chacun exécutant son travail avec calme et précision. L’ingénieur Ohlins n’est jamais bien loin.

Louis donne à son chef mécano ses "ressentis" sur la moto, les informations télémétriques feront l’objet d’une analyse poussée plus tard.

3ème de la seconde séance d'essais
3ème de la seconde séance d'essais -

La moto convient à Louis, le top de repartir est donné, les enveloppes chauffantes retirées, Alex redémarre la moto. Après 7-8 minutes d’arrêt avec un chrono qui semble bien tenir, Louis repart pour finaliser la séance 3ème temps en 1'44''927, à 7/10ème de Vinales. Voilà qui est de bon augure.

La moto est rentrée au box, celle-ci est entièrement déshabillée, chaque roue est soigneusement lavée, tout est contrôlé pour que pas le moindre grain de sable ne contrarie le bon fonctionnement.
La propreté de chaque élément semble obsessionnelle. Lorsque tout est nickel, l’ensemble est remonté pièce par pièce.

Cette séance terminée, le travail n’est pas fini, la télémétrie enregistre toutes les oscillations amortisseur-fourche, les régimes moteurs, le passage des vitesses.
C’est bien beau tous ces graphiques, il faut les décortiquer, les analyser, l'ingénieur télémétrie et le pilote passent beaucoup de temps à étudier les données pour amener quelques petites améliorations.





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Moto 3 : Louis Rossi, c'est signé chez Racing Team Germany
Louis Rossi a signé son contrat (enfin) pour cette nouvelle saison 2012 en Moto 3. Voilà qui fait suite à sa dernière …
GP de France : Louis Rossi, un Grand-Prix 4 dans 1 !
4 dans 1, ce n’est pas un nouvel échappement, si je titre ainsi, c’est un peu le résumé du week-end de Louis, un …
GP de France : Louis Rossi vous attend dans le village du circuit Bugatti
Ce n’est pas banal, mais plutôt rare voir exceptionnel, les vendredi 18 et samedi 19 mai prochain au GP de France au …
MotoGP : Louis Rossi pense à Masbou pour un team en Moto2
Les Français n'ont pas trop mal débuté leur saison en Grand Prix. Certes Johann Zarco, en Moto2, a joué de malchance…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
72 heures au GP de France dans le Racing Team Germany avec Louis Rossi

Je vous félicite pour la qualité de vos articles sur les courses de Moto GP et toutes ces informations techniques et sportives que  vous nous offrez. Ce que vous venez de faire avec Louis ROSSI est exemplaire. Bravo.  Vous êtes le meilleurs site d'information sur ce sport qui me passionne et je vous consulte plusieurs fois par jour en espérant chaque fois un nouvel article inédit. Aussi, pouvez-vous faire plus ?  Félicitations F.L

posté par F.L - 2012-05-23@18:20
72 heures au GP de France dans le Racing Team Germany avec Louis Rossi

Super reportage dans les coulisses d'un GP et avec une victoire au bout, c'est quand même beau! Félicitation à Louis pour sa performance.

posté par mika - 2012-05-24@16:59

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP – Grand Prix des Pays-Bas : la version de Marc Marquez

Par André Lecondé  le Samedi 27 juin 2015 | 9 commentaire(s)

Valentino Rossi n'avait-il vraiment pas d'autre choix que de tirer droit dans la chicane d'Assen pour éviter une chute qu'une attaque de Marc Marquez rendait inévitable ? Voici la version du battu du Grand Prix des Pays-Bas : Marc Márquez : « Je suis très heureux parce que nous sommes de retour sur le podium. Nous étions de retour dans la lutte pour la victoire et c’est ce qui compte le plus. Je suis vraiment content parce que nous rencontrons généralement des difficultés ici. Et surtout, je me … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Radar : 43 ans flashé 50 fois, consommateur de stupéfiants et surtout motard

Par André Lecondé  le Mardi 30 juin 2015 | 3 commentaire(s)

C'est le fait divers qui tourne sur une toile qui va à présent regarder les aventures de la circulation routière en cette période estivale à l'épilogue caniculaire. C'est l'histoire d'un homme de 43 ans qui s'amusait à passer régulièrement à une vitesse répréhensible devant un radar d'une route départementale de l'Aube. Une infraction qui était tout sauf un accident puisque pas moins d'une cinquantaine de faits a été relevée avec une certaine mise en scène dans les clichés relevés. Il a fini… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix des Pays-Bas : Valentino Rossi a-t-il déjà fait le plus dur ?

Par André Lecondé  le Vendredi 26 juin 2015 | 1 commentaire(s)

En galère avec les qualifications, c'est pourtant Valentino Rossi qui a mené en bateau cet après-midi à Assen un Moto GP pour s'offrir une croisière vers sa soixante-et-unième position de pointe de carrière. Son rival pour le titre et redoutable équipier est seulement huitième. Le « Doctor » a-t-il fait le plus dur ? Sans doute pas, car avoir un Marc Marquez dans son sillage n'est pas sans risque. Ceci dit, c'est toujours bon à prendre. Valentino Rossi : « Assen est toujours un week-end… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Honda – RC213V-S : au Japon elle est moins puissante qu'une MT-07 !
Tags : Honda | Sportive | RC213V-S

Par André Lecondé  le Lundi 29 juin 2015 | 1 commentaire(s)

La Honda RC213V-S nous a été présentée comme la moto des Grands Prix pilotée par l'élite mise à notre disposition dans les concessions. Sur le papier, un vrai bonheur, mais en réalité, il y a loin de la coupe aux lèvres. D'abord le prix est dissuasif avec une sommé à six chiffres à poser sur le chèque. Ensuite, pour la version route, il n'y a pas de quoi sauter au plafond. Dans un milieu des sportives où la norme est à présent de 200 chevaux pour jouer les gros bras, la fille du HRC en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Rossi vs Marquez: la version de Jorge Lorenzo

Par André Lecondé  le Mardi 30 juin 2015 | 1 commentaire(s)

Le dernier virage du tracé d'Assen où Valentino Rossi et Marc Marquez se sont chicanés le week-end écoulé fait encore couler salive et encre. Les deux protagonistes ont donné leur version des faits ainsi qu'une direction de course qui a validé la victoire de l'Italien. Mais il manquait tout de même l'expertise d'un autre homme de l'art encore en fonction. En l'occurrence Jorge Lorenzo. Ce dernier a été très prudent lorsqu'il a fallu réagir à chaud sur des faits brûlants. Il a étudié les images… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .







Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Juillet  2015 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto