Occasion : Yamaha YZF-R1 : en voie de disparition


Tags :

| | | | |


Par Julien Lessigny - le Mardi 16 octobre 2012 | 4 commentaire(s)


À son arrivée en 1998, la Yamaha R1 a l’effet d’un pavé dans la mare. Grâce à ses performances inédites, elle révolutionne le monde de la sportive et ses ventes s’envolent. Mais 15 ans après, celle que tout le monde plébiscitait entre 1998 et 2000 a presque disparu de la circulation… Pour muter vers d‘autres horizons !

1. En bref

La YZF-R1 va bientôt fêter ses 15 ans d’existence. Il faut revenir en 1998 pour voir débarquer la première du nom. Et quelle surprise ! À l‘époque, son arrivée bouleverse les standards et ébranle le monde de la moto. Pour Yamaha, la directive était la suivante : proposer une machine dénuée d’aspects pratiques, sans confort et sans compromis, mais excellant sur un point : le rapport poids/puissance ! Les chiffres tombent : 150 ch pour 177 kg ! À l’époque, c’est carrément inédit pour une moto aussi compacte et homologuée pour la route ! Autre point non négligeable, la R1 possède une vraie identité : pas de rondeurs, ses lignes sont saillantes et son double optiques lui attribue une gueule de vilaine sportive. Côté moteur, elle hérite d’un 4 cylindres en ligne encore alimenté par quatre carburateurs. Pour l‘époque, les accélérations sont violentes ! Pas de surprise en revanche dans les bas régimes : la Yam’ peine à reprendre efficacement en dessous de 4 000 tr/min. En résumé, la première Yamaha R1 a tout pour elle et tout pour plaire... Elle inspirera même le second opus d’un jeu vidéo connu à l’époque : Moto Racer ! Mais sa célébrité lui vaudra l’arrivée d’une concurrente de taille, puisqu’en 2001, c’est Suzuki qui balance son offensive : la GSX-R 1000 !

2. Les différentes versions

- YZF-R1 (1998-1999)

La première R1 est devenue emblématique ! C’est pour cette raison que les amateurs de la marque la plébiscite encore aujourd’hui. Elle est l’ambassadrice d’une longue série (1998 – 2012) qui a su faire évoluer la R1 au fil des ans, tout en conservant l’esprit originel de la machine. Malheureusement, après 15 ans d’existence et des bons chiffres de ventes, la première mouture se fait rare, en tout cas, en état d’origine. Comme une majorité de sportives, la R1 a souvent fini sur circuit. Conséquence, beaucoup d’entres-elles y ont laissé leurs plumes suite à de grosses chutes (cadre plié et donc épave) tandis que d’autres ont été épargnées mais reconverties en streetbike. Comme en témoignent les petites annonces sur le net, beaucoup ne sont plus d’origine et adoptent un guidon droit ainsi que des pièces adaptables. D’autres sont entièrement rhabillées par des carénages en poly, signe d’un usage sur piste.

La Yamaha R1 de ces premières années est donc difficile à trouver en état d’origine. Mais il y en a ! Et bien qu’elles soient assez kilométrées (40 000 km en moyenne), si l’entretien a été respecté, les machines en bon état sont immédiatement repérables. À l’inverse, certains modèles laisseront apparaître par exemple des traces d’oxydation sur diverses pièces, signe de stationnement extérieur.

- YZF-R1 (2000-2001)

Cette année, la R1 est légèrement retouchée. D’abord esthétiquement avec une évolution du tête de fourche, des rétroviseurs, du réservoir et de la selle passager. Enfin, elle gagne 2 ch supplémentaires (152 ch) et perd 2 kg (175 kg) grâce au remplacement du silencieux en carbone par un élément en titane. Encore une fois, l’esprit de base est respecté. La moto est imposante et reste inconfortable notamment au niveau des poignets. Finalement, elle change peu par rapport au premier millésime, elle reste donc une alternative d’achat intéressante.

3. Qualités et défauts.

Ce qui peut vous tenter :

 Nostalgie des vieilles sportives
 L’alimentation sans-à-coups des carbu’
 Vraie coffre sous selle passager (parfait pour antivol)
 Consommation moyenne raisonnable pour une sportive (6l/100 km)
 Accès facile à la mécanique
 Peu d’électronique
 Moteur très robuste

Ce qui peut vous faire hésiter :

 Klaxon de mobylette
 Guidonnage répétitifs sans amortisseur adaptable
 Boite de vitesse : elle claque, elle saute, elle est imprécise
 Pas de clé codée
 Transport de la passagère
 Tableau de bord sans horloge et sans jauge à essence
 Entretien rigoureux

4. Fiabilité

Les premiers millésimes de R1 sont réputés pour leur fiabilité. Le moteur est sacrément robuste, l’électronique y est encore peu présent et donc l’accès à la mécanique est encore aisé. Le gros point noir de la R1, c’est sa boite de vitesse ! Et là, on ne peut pas y faire grand chose. D’origine, elle claque beaucoup, mais en plus elle peut se montrer imprécise et renvoyer quelques faux points morts. Pourtant, aujourd’hui, il n’y a pas casse à déplorer même si de rares utilisateurs ont constatés une usure prématurée et la casse de certains crabots de boîte.

Sur une sportive, plus que sur une autre, la fiabilité de l’engin dépend également de l’entretien qui lui a été réservé. Une R1 peut donc dépasser allègrement les 60 000 km sans soucis. On en voit même à 100 000 km ! Le tendeur de distribution peut même se remplacer aux alentours des 80 000 km selon la revue technique !

5. Budget

Achat/cote

Pour une moto qui a 15 ans, la Yam’ tient plutôt bien la cote ! Entre 1998 et 2001, les tarifs varient surtout selon le kilométrage et l’état de la machine. Les modèles qui conservent leur état d’origine (peinture, tête de fourche, etc.) sont affichés en moyenne entre 3 800 € et 5 500 €. En contrepartie, ce sont des motos au kilométrage important qui dépasse souvent les 50 000 km. Mais est-ce là un point négatif ? Pas du tout, puisque la R1 est réputée pour la robustesse de son moteur !

Dans une autre mesure, on trouve également des R1 moins kilométrées, mais leur état n’inspire pas confiance : il n’y a plus rien d’origine (sauf le moteur) et la moto a probablement servie à la piste ou au stunt. Inutile de s’attarder donc, même si dans ce cas précis, les prix sont évidemment plus attractifs !

Assurance

Pour une sportive de 1000 cm3, les tarifs restent raisonnables. À titre indicatif, une sportive de 600 cm3 (Honda CBR 600 de 2004) serait facturée pratiquement deux fois plus cher.

Yamaha YZF-R1 – Année : 1999 :

 Formule « Tiers » : 281 €/an
 Formule « Tiers + vol/incendie » : 459 €/an
 Formule « Dommages collision» : 583 €/an
 Formule « Tous risques » : 593 €/an

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif avec un comparateur d’assurance. Ils correspondent à un profil « type » dont les critères sont les suivants : « 30 ans, célibataire, salarié, assurance trajet travail en Ile de France, détenteur du permis auto depuis 10 ans/Bonus de 0,65%, permis moto depuis 7 ans/bonus de 0,75 %, assuré sans sinistres sur une moto de 600 cm3 sur les trois dernières années. »

Prix de la petite casse :

 Silencieux : 1 190 €
 Flanc de carénage : 438 €
 Demi-guidons : 98 €
 Embouts de guidon : 21 €
 Rétroviseur : 90 € (unité)
 Repose-pied : 85 € (unité)
 Pédale de frein : 99 €
 Sélecteur : 163 €
 Levier d’embrayage : 41 €
 Levier de frein : 50 €
 Clignotant : 38,50 € (unité)

Entretien

Une révision est préconisée tous les 6 000 km pour les modèles compris entre 1998 et 2000. Les millésimes suivants passent à une révision tous les 10 000 km. Côté tarif, malgré l’année, ce n’est pas la joie : comptez 210 € pour les 10 000 km, 350 € pour les 20 000 km et 580 € pour les 40 000 km (jeu aux soupapes). L’entretien d’une R1, même agée, demande donc un certain investissement financier!

Les concurrentes de l’époque

 Suzuki GSX-R 1000
 Honda CBR 900
 Kawasaki ZX-R 900

Caradisiac a aimé :

 Une gueule qui vieillit bien dans le temps
 Gabarit imposant
 Caractère moteur et coup de pied au cul de l’époque
 Efficacité globale de la machine
 Coffre vraiment pratique
 Qualité de la peinture d’origine

Caradisiac n’a pas aimé :

 L’absence d’amortisseur de direction de série
 L’entretien rigoureux et l’investissement financier
 L’appui sur les poignets
 Assiette et suspensions délicates à régler
 Exigeante à piloter
 Prix de vente encore élevé





. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Notre dossier occasion : Yamaha FZ6, le best-seller
Difficile mission que de succéder à la Fazer 600, reine des ventes de sa catégorie depuis le début des années 2000. …
Dossier occasion: Yamaha T-Max 500, la combinaison gagnante
Une folie, une mode, un transport, une manière d’être. Depuis sa sortie en 2001, le T-Max 500 n’a cessé d’envahir nos …
Notre dossier occasion : Yamaha MT-01, le "Muscle Bike"
À mi-chemin entre le roadster et le dragster, la Yamaha MT-01 vous a certainement intrigué lors de sa sortie en 2005.…
Disparition de l'abbé Prévoteau
Dans la nuit du 6 au 7 février 2014, l'abbé Prévoteau, figure emblématique du monde de la moto, s'est éteint à l'age de …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Occasion : Yamaha YZF-R1 : en voie de disparition

Les dernières machines d'hommes qu'on faisait! + beau, + de sensations, + plaisantes à piloter (et non pas à conduire) et SANS électronique

posté par pilote - 2012-10-19@10:49
Occasion : Yamaha YZF-R1 : en voie de disparition

 Moi j'ai toujours la mienne une 99 hé hé hé!! 70 0000km passé au compteur du weeling à tout va.. Des pointes de vitesse comme il ce doit des tours bien bien haut et.. Rien jamais une seul panne démarre au quart de tour. . Un très très bon moteur virile tout bien.. Vidange tout les 5000 temps de chauffe respecté elle demande rien d'autre..😊pour ceux qui en possède une comme moi ou qui en voudrais peut être une..pas d'hésitation  Je n'echangerai la mienne pour aucune sportive actuel..vraiment. bonne route.  

posté par nass - 2014-03-18@04:55
Occasion : Yamaha YZF-R1 : en voie de disparition

 Il y a un zéro en trop..70 000 pas 700.000 oups😊

posté par nass - 2014-03-18@04:57
Occasion : Yamaha YZF-R1 : en voie de disparition

Pareil , R1 1999 41.000 kms. Toute d'origine mis à part un FRC version haute (mais j'ai le pot d'origine dans le garage). Jamais de Wheel ni de stoopy. Une machine extraordinaire avec le caractère bien tempé des "carbus" ... J'ai 55 ans et après avoir eu pas mal de machines depuis bientôt 40 ans , celle là ne me quittera pas , c'est sur.

posté par anonyme - 2014-04-22@10:24

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP- Grand Prix Hertz de Grande Bretagne : Valentino Rossi voudrait adopter Silverstone

Par André Lecondé  le Jeudi 28 août 2014 | 8 commentaire(s)

Le Grand Prix de Grande Bretagne, Valentino Rossi, il connaît. Il l'a remporté déjà sept fois dans sa prolifique carrière. En 125, en 250 en 500 ou en Moto GP, la perfide Albion s'est souvent rendue au diagnostique du « Doctor ». Ouis mais tout ça, c'était avant Silverstone. Car depuis 2010, les hostilités ont quitté Donington pour se dérouler sur le site situé près de Southampton. Un tracé intéressant qui n'a encore jamais apporté le moindre podium au nonuple titré, à peine inscrit aux places… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix Hertz de Grande Bretagne : Jorge Lorenzo battu mais content

Par André Lecondé  le Lundi 01 septembre 2014 | 4 commentaire(s)

Petit à petit Jorge Lorenzo se reconstruit. A Silverstone, il a accompli un bon Grand Prix de Grande Bretagne qui était pourtant bien mal engagé avec une Yamaha hors du coup. Mais le travail a payé et après une bonne qualification qui lui a assuré la première ligne, il a mené un rythme d'enfer en tête de la course que seul ce diable de Marquez a pu suivre. Puis il y a eu la virile explication finale, remportée par le pilote du HRC. Malgré les contacts subis et la défaite constatée, le Majorquin … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix Hertz de Grande Bretagne : Jorge Lorenzo reconnaît la supériorité de Marquez

Par André Lecondé  le Jeudi 28 août 2014 | 3 commentaire(s)

Cette saison aura laissé des traces dans les esprits des pilotes placés sous le joug d'un Marc Marquez dominateur. Le champion du monde de 20 ans au terme de sa première année en Moto GP a peut être lâché du lest à Brno, où il a dû laisser filer la victoire, il n'en demeure pas moins le patron. 10 victoires en 11 Grands Prix consécutifs depuis le début de l'année, une avance confortable dans la course au titre, et des statistiques à faire tourner le têtes. Dont celle d'un Jorge Lorenzo qui… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix Hertz de Grande Bretagne : Dani Pedrosa impuissant

Par André Lecondé  le Lundi 01 septembre 2014 | 3 commentaire(s)

Le Grand Prix de la République Tchèque ne date que de deux semaines. Mais il semble déjà être une éternité pour un Dani Pedrosa bien loin à Silverstone de ses performances enregistrées à Brno. Le Grand Prix de Grande Bretagne n'est décidément pas la tasse de thé de l'Espagnol. Quatrième au terme de cette édition, l'équipier de Marquez a en plus bien failli perdre la face devant la Ducati d'un Dovizioso en état de grâce. Dani Pedrosa : « La course n’a pas été facile. Je suis mal parti et j’ai… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Harley-Davidson: le dernier Trike s'appelle Freewheeler

Par André Lecondé  le Mercredi 27 août 2014 | 1 commentaire(s)

Chez les Américains, on en pince pour les tripodes. Car c'est en effet eux qui alimentent les nouveautés locales. Regardez Polaris, ils en ont fait un avec un volant et ils revisitent leur Spyder avec un guidon. La dame de Milwaukee aime aussi le triolisme puisque sous sa robe Harley-Davidson elle sort un Freewheeler qui partagera la clientèle avec le déjà présent Tri-Glide. Pour le meilleur ou pour le pire ? Car ce Freewheeler sera en théorie moins onéreux. Sans ABS, reprenant la mécanique… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Septembre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto