MotoGP 2017: une nouvelle ère s'ouvre

Par André Lecondé - le Samedi 18 mars 2017 | 3 commentaire(s)


MotoGP 2017: une nouvelle ère s'ouvre
 

1. MotoGP 2017: Marquez et Vinales ou la nouvelle guerre civile espagnole

Un MotoGP prêt à consacrer une nouvelle génération représentée par Viñales, six constructeurs au départ, des teams privés qui ont prouvé l’an dernier qu’ils pouvaient gagner, ce n’est rien de dire que cette saison 2017 du MotoGP promet beaucoup. En Moto2, l’ambiance sera tout aussi chaude avec une nouvelle hiérarchie à construire. Quant à la Moto3, les Italiens voudront démontrer qu’ils représentent à nouveau l’avenir en Grand Prix. C'est le moment de la revue des effectifs !

La semaine prochaine sur le tracé de Losail au Qatar, les hostilités auront commencé pour une saison de Grand Prix qui s’annonce passionnante. L’an dernier, neuf pilotes avaient triomphé en MotoGP et trois Grands Prix remportés par deux pilotes privés. Du jamais vu depuis des lustres mais plutôt qu’une exception, cet indicateur pourrait devenir la règle dans une catégorie qui a trouvé son rythme de croisière et sa panacée réglementaire.

Vinales déjà favori

En 2017, il y aura qui plus est un choc des générations. Le Champion du Monde en titre Marc Márquez n’est plus le dernier arrivé bousculant l’ordre établi. Car Maverick Viñales déboule avec une ambition affirmée et un talent confirmé. La confrontation entre les deux hommes s’annonce grandiose mais ce face à face entre un pilote de 22 ans face à un autre de 23 ans interpelle le reste des prétendants au titre sur leur état civil.

Parmi ceux-là un Valentino Rossi qui n’a pas renoncé au Graal d’une dixième couronne. A 38 ans, l’affaire s’annonce ardue, surtout au vu du bilan d’une intersaison où il ne s’est pas montré sous son meilleur jour.

Il y a aussi un Jorge Lorenzo qui a pris le pari de rouler sur une Ducati. Là aussi, les premiers tours de roues ont montré toute la versatilité d’une Desmosedici qui a stoppé bien des carrières et fait perdre autant d’illusions. Chez Suzuki, enfin, on repart de zéro avec une paire de pilotes inédite faite du saignant Iannone et d’Alex Rins.

Six constructeurs mais aussi des francs tireurs

Six constructeurs sont engagés cette année avec l’installation de KTM. Les écuries privées restent affûtées avec même des Français de dedans. Chez Yamaha, on se félicite du recrutement de Viñales débauché de chez Suzuki pour succéder à un Lorenzo parti chez Ducati. Une réussite que Valentino Rossi goûte moins, mais avec humour, clamant à sui veut l‘entendre qu’il aurait préféré un vieux comme Pedrosa.

Le signe, aussi, d’une ambiance détendue au sein des trois diapasons malgré la comparaison directe qui s’annonce. Mais les deux pilotes se respectent. Viñales a eu beau tourner autour de Rossi, et des autres, durant tous les tests de l’intersaison, il n’a jamais manqué de signaler qu’il était honoré de courir aux côtés de son idole d’enfance. Reste que le nonuple titré va devoir trouver des solutions qui lui ont manqué cet hiver pour se rassurer quant à son potentiel sur la nouvelle M1.

Yamaha est ainsi équipé en pilotes pour faire face à Honda. Le HRC est la seule structure cette année à n’avoir rien changé. Márquez et Pedrosa restent fidèles au poste, tout comme les difficultés moteur et son adaptation à l’électronique unique. Un écueil déjà vu l’an dernier, reproduit cet hiver encore, mais apparemment dans une moindre mesure. Il faudra à Márquez garder à nouveau la tête froide pour récolter des points lorsque la victoire ne sera pas possible. Cela lui avait bien réussi en 2016 et la démarche vaudra encore plus face à présent à un Viñales ambitieux.

Chez Pedrosa, on affirme qu’il faudra voir ce diable de Viñales sous la pression. Car avec une Yamaha, il devra gagner tandis qu’avec une Suzuki il le pouvait simplement. Ce qui, dans la tête ne se gère pas de la même manière. Par ailleurs, Marc Márquez assure qu’il s’est bien préparé. Il a tout changé autour de lui. Les mécaniciens, le chef mécanicien et il a pris un coach du nom de Sete Gibernau.

Des changements, il y en aussi eu chez Ducati. Lorenzo est arrivé et les ailerons sont partis, du fait du règlement qui les interdit à présent. Les essais hivernaux ont montré que cette disparition n’était pas anodine tandis que tout Lorenzo qu’il est, le Majorquin connaît les mêmes soucis d’adaptation à la Ducati que ses prédécesseurs. Dont certains étaient illustres… Mais Por Fuera travaille à se montrer digne des grands espoirs placés en lui tandis que Dovizioso fait parler son expérience pour mener le développement de la GP17. Mais chez les rouges, on sait que le titre cette année sera compliqué à gagner.

Suzuki a aussi revu sa copie avec l’installation d’un Iannone très différent de Viñales. Explosif et au style agressif, l’Italien semble avoir du mal à cerner la GSX-RR. De l’autre côté du box, Alex Rins, débutant paraît apprendre vite.

Reste Aprilia qui pourrait parfois surprendre avec une RS-GP qui plaît à son nouveau leader Aleix Espargaró tandis que Sam Lowes est en pleine découverte. Chez KTM, enfin, on balbutie le projet RC16 dont la marge de progression est certaine. Mais en attendant, le moteur, trop agressif, ne donne pas satisfaction.

Terminons par les privés. Qui ont montré l’an dernier qu’ils n’étaient plus des faire-valoir. On s’attardera avant tout chez Tech3 qui a embauché le double Champion du Monde Johann Zarco et Jonas Folger. Les deux pilotes ont fait de très bons tests, le dernier cité dépassant même toutes les espérances. Il y a aussi le team Avintia qui alignera un Loris Baz pour la seconde année consécutive. Le tricolore roulera avec une GP15 en 2017.





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
MotoGP 2017: Marquez et Vinales ou la nouvelle guerre civile espagnole
Un MotoGP prêt à consacrer une nouvelle génération représentée par Viñales, six constructeurs au départ, des teams…
Honda : une nouvelle concession s'ouvre à Compiègne
Fort de 184 points de vente sur le réseau national, le constructeur japonais Honda tisse encore un peu plus sa toile…
Doc'Biker : une nouvelle franchise s'ouvre à Paris
Spécialisée dans l'entretien rapide et sans rendez-vous de votre deux roues, la société Doc'Biker poursuit son…
Une nouvelle concession MV Agusta ouvre à Seynod (74) près d'Annecy
Depuis le mois de mars dernier, une nouvelle concession MV Agusta a ouvert ses portes à Seynod aux alentours d’Annecy.…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
MotoGP 2017: une nouvelle ère s'ouvre

 Marquez sera champion et Rossi va faire sa plus mauvaise saison et se retirera en fin d'année

posté par el gringo - 2017-03-19@12:03
MotoGP 2017: une nouvelle ère s'ouvre

 Cette année sera clairement une année charnière qui va apprter pas mal de renouveau je pense! Vinales et Marquez sont l'avenir ca c'est certain... maintenant le championnat reste ouvert. Forza Ducati

posté par OrangeMeca - 2017-03-19@18:37
MotoGP 2017: une nouvelle ère s'ouvre

 le championnat est déjà plié : Marquez champion, Vinales deuxième, Rossi loin derrière

posté par inyoursadface - 2017-03-21@14:04

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP - Qatar : mais où était Lorenzo ?

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 8 commentaire(s)

C’est le grand absent de ce Grand Prix du Qatar qui avait pourtant rabattu ses cartes. La preuve avec Valentino Rossi qui s’est extirpé de sa dixième place sur la grille pour monter sur la troisième marche du podium. Ou encore Dovizioso qui a montré que la Ducati pouvait tirer parti de la situation. Mais Lorenzo s’est élancé douzième et il a terminé onzième après une excursion hors de la piste qui l’a refroidi. Jorge Lorenzo : « c'était une course vraiment compliquée sur tous les points. J'ai… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar Rossi : « Je n’avais jamais pu voir autant Viñales jusque-là »
Tags : Yamaha | Moto GP | Rossi | GP Qatar

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 6 commentaire(s)

C’est un Valentino Rossi extatique qui ralliait l’arrivée du premier Grand Prix de l’année au Qatar. Une course, dont le départ a été perturbé par la pluie. Mais le refroidissement de la piste qui s’en est suivi a servi les intérêts de certains et Valentino Rossi y a trouvé avec bonheur des sensations qu’il n’avait jamais eu depuis eu depuis le début de l’intersaison. Ceci lié à sa science innée de la course a renversé une situation qui semblait compromise. Au final, le Doctor revient de Losail … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar J1 Lorenzo : « nous avons encore du mal à être compétitifs »

Par André Lecondé  le Vendredi 24 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Si l’on avait dit à Jorge Lorenzo avant le début des hostilités sur la poste de Losail qu’il terminerait sa première soirée au Qatar en tête des pilotes équipés en Ducati, sans doute aurait-il signé. C’est ce qui s’est passé mais pour autant il n’y a pas de quoi pavoiser. Car les Ducati ont souffert ce jeudi sur une piste qui leur pourtant favorable. Et si Por Fuera pointe cinquième, c’est à 1s3 du missile Viñales sur son ancienne Yamaha. L’honneur est tout de même sauf car il s’en est fallu de … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar J3 : le ciel leur est tombé sur la tête !

Par André Lecondé  le Samedi 25 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Il n’y a pas eu de troisième soirée sur le tracé de Losail au Qatar. Et pour cause : ce dernier a été l’objet de la colère du ciel qui a copieusement arrosé une piste dont le drainage n’est la principale de ses qualités. Il n’y a donc pas eu de bataille sur le circuit et les grilles de départ de demain, dimanche, sont le fruit des classements cumulés des séances accomplies jusque-là. Pour la plus grande joie de Viñales, mais aussi de Morbidelli et de Jorge Martin. En MotoGP, Viñales prend sa… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar Viñales : « je ne savais pas comment dépasser Dovizioso »
Tags : Yamaha | Moto GP | GP Qatar

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Beaucoup lui avaient donné cette victoire acquise tant sa domination était éclatante sur le tracé de Losail depuis qu’il est monté sur la Yamaha. Mais au Qatar, la coursé a été une autre histoire. Même si, au bout du compte, le succès est arrivé sous le drapeau à damiers, Viñales a souffert sous les coups de Zarco et face à la résistance de Dovizioso. La concrétisation n’en a été que plus belle. Maverick Viñales : « je suis vraiment satisfait, l'équipe a accompli un excellent travail en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .







Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Mars  2017 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto