Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Par André Lecondé - le Jeudi 03 janvier 2013 | 12 commentaire(s)


Le début d'une nouvelle année signifie aussi la prescription des obligations de la précédente. Une relation que les pilotes ont bien compris, ce qui leur permet de régler quelques comptes et d'éclaircir certaines situations passées, ceci pour repartir d'un bon pied. Ben Spies ne s'est donc pas privé de l'opportunité pour revenir sur sa saison cauchemardesque avec Yamaha, terminée en queue de poisson avec une séparation dans un climat délétère, consommée deux Grands Prix avant la fin des hostilités, à cause d'une blessure contractée après une chute sus la pluie du Grand Prix de Malaisie.

La campagne 2012 s'annonçait pourtant prometteuse pour le Texan qui retrouvait des 1 000cc supposées mieux adaptées à son style de pilotage. Les essais hivernaux s'étaient bien déroulés, les premières séances du Grand Prix du Qatar avaient été encourageantes, avec une quatrième place sur la grille de départ. Puis il y a eu une chute avant l'épreuve et le début de l'enfer : « Finir onzième au Qatar a été difficile » explique l'ami Ben sur cycleworld.com. « Lors de ma chute quelque chose s'était brisé au niveau de la selle et cela a affecté le cadre. On n'en savait rien à l'époque, mais j'ai eu de terribles vibrations sur la moto ensuite. On en cherchait la cause dans les pneus. Ma course était finie avant même qu'elle ne commence. C'était l'entame d'une saison de malchance. »

« A bien y regarder, j'ai toujours donné 100% à chaque course, mais comme tout le monde a pu le voir avec ces incroyables casses mécaniques, avec les pneus crevés, la rupture de la suspension arrière, l'explosion du moteur, la surchauffe des freins et les problèmes d'embrayage, quelque chose d'autre n'a pas fonctionné à 100%. Personne ne pouvait prévoir ça. Ces choses là arrivent durant toute la carrière d'un pilote. Moi, ça m'est arrivé en une seule année. C'est dommage pour l'équipe, mais je sais qu'ils n'y sont pour rien. C'était seulement de la malchance. »

Reste que si l'Américain ne jette pas la pierre au team, il en veut particulièrement à un de ses membres. Un ponte qui l'a pris à rebrousse poil en mettant en cause sa motivation. L'élément clé qui a décidé de son départ : « J'ai eu une intoxication alimentaire au Mugello. Je n'étais pas capable de courir. J'étais malade sous mon casque. J'avais de la fièvre, je tremblais sans pouvoir me contrôler. Yamaha est resté en Italie après le Grand Prix, mais je n'ai pas fait les essais. Je ne pouvais pas les faire. Et là, un haut responsable de Yamaha est venu me voir et m'a dit : « on a investi beaucoup d'argent sur toi. Ne vient pas à Laguna Seca si tu n'es pas à 100%. » et il a ajouté : « on a perdu confiance en toi. » C'est à ce moment exact que j'ai su que je ne piloterai pas pour Yamaha en 2013. J'ai de bons amis chez Yamaha, mais lorsque quelqu'un vous parle comme ça, vous perdez le respect que vous leur portez. »

Puis le dégoût du milieu a pris le dessus, avant que Ducati ne s'intéresse à lui : « Après l'explosion de mon moteur à Indianapolis, j'ai pensé quitter le Moto GP. J'ai regardé vers le Superbike. J'y étais bien en 2009 et Paolo Ciabatti est un bon ami. Il aurait aimé me voir en Superbike. Ducati s'est manifesté mais ils étaient en négociation avec Audi et ils ne savaient pas encore ce qu'ils pourraient me proposer. Puis il y a eu BMW. Mais finalement, je me suis dit que je n'avais pas tout prouvé en Moto GP. Je me suis dit que d'ici cinq ans, je pouvais regretter d'en être parti ainsi. Ducati me voulait toujours tout comme Gresini, mais Honda n'avait pas préparé de proposition. Ducati était prêt. Voilà. »

Et comment voit-il 2013 avec cette diablesse de Desmosedici ? « Andrea Iannone sera mon équipier, j'aurais la même Ducati que l'usine, un soutien officiel. Tom Houseworth sera mon chef mécanicien et Max Bartolini mon ingénieur. Ducati va donner le meilleur qu'ils peuvent donner et Audi va les aider, même si cela ne se verra pas du jour au lendemain. C'est un scénario idéal. »




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Yamaha YZF R1 Ben Spies, GMT 94 et YZF R6 Cal Crutchlow... le tout en Réplica !!
Après le Grand Prix de France et les séries très limitées des machines de Jorge Lorenzo et de Valentino Rossi, Yamaha…
Moto GP - Nicky Hayden: "Nous savons déjà tout sur cette moto il nous faut autre chose"
Lorsque les nouvelles troupes Ducati ont été présentées sur les pentes enneiges de Madonna Di Campiglio, leur tout…
Moto GP - Valentino Rossi: "Il est faux de dire que nous n'avons pas tout essayé"
Sorti de sa trêve estivale qui n'a pas été synonyme de farniente, mais plutôt de choix radicaux dans la gestion de sa …
Moto GP - Valentino Rossi: "Tout ce que nous savons faire sur une moto ne marche pas avec la Ducati"
Jerez devait effacer le malentendu du Qatar. Ce week-end, Ducati et Rossi devaient se retrouver et reprendre leur…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

AH l'ami Ben, si doué pour aller vite, si spectaculaire .....avec la force de caractère d'une fillette, si la Ducati n'est pas meilleure que ces 2 dernières années, fini de Spies, il aura le même sort que Toseland....EXIT.

posté par anonyme - 2013-01-03@12:35
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Un super pilote et aussi bon que lorenzo !!! go ben j'éspère que tu va faire mal en 2013 et jouer du podium !!! bonne continuation...........

posté par Oncle BEN - 2013-01-03@14:32
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

il croit au père noel l'ami ben ! bonne chance with "the red pig"

posté par emmanuel - 2013-01-03@23:49
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

La Ducati sans Rossi ne peut qu'être que meilleure mais il faut rattraper les 2 années perdues.  Rossi pilote numéro 1 chez Ducati qui finit la dernière course derrière des CRT . Donc bonne chance à l'ami Ben il a du pain sur la planche.

posté par anonyme - 2013-01-05@19:59
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Lorenzo le champion du monde sur la championne du monde qui fini la dernière sur le cul  aprés s'être fait remonter comme une balle par un  éternel N°2.....alors oui, il était grand, grand, temps que Rossi rentre chez YAM qui a tout perdu en 2 ans..... et on verra bien ce que valent les Ducat avec Audi et Dovi, donc pas du "petit bois".......32 ans ...l'âge de raison !!!!! YES !!!!

posté par anonyme - 2013-01-07@16:54
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

19:59   Ha oui, belle analyse, "Yam à tout perdu en 2 ans heureusement que Rossi revient"       MOUHAHAHAHAHAHAHHAHAHAAAAAAA              juste Bravo, nan mais je t'assure hein, c'est pas si facile que ça de faire rire les gens          

posté par anonyme - 2013-01-08@11:45
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Je dirais même ...............YES HE CAN ................!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

posté par BARACK - 2013-01-08@16:22
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Il dit quoi Ben........que dés le Qatar il est parti en quenelles...!!!!  et ne s'en est jamais remis, le doute dans sa tête à toto et je charge la moto......vu la saison je comprends que Yam n'ait plus confiance et lui dise, et  que Honda n'ait pas "préparé" de proposition...reste Ducat, mais ces trapanelles personne n'en veut.....en plus il n'a pas de bol....c'est un bon, il va ptêt se réveiller, mais les champions SBK  ça cartonne rarement en Motogp, avec Iannone il va falloir qu'il se bouge le C tout de suite sinon BYE BYE Benj  ..pour toujours.

posté par anonyme - 2013-01-08@17:40
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Profite, dés avril tu riras encore mais .........jaune !!!   Lorenzo était bon quand Rossi réglait la moto, toujours à son cul ou devant , champion 2010 rincé par Stoner en 2011....quelle branlée !!   En 2012, béboîté par Pédro, sur la moitié de saison, quand le petit espagnol (comme lui !!) le voulait, encore ridicule et ça devait le bouffer terrible...pour finir comme une merde, sans aucune pression puisque déjà titré, rattraper avant la mi-course par un mec .....parti des stands !!!!  façon RDP en + ...et pas Stoner, non, Pedro...un type en course depuis le 11ième siècle et toujours 2,3,4....jamais champion quoi ....Alors je vais encore te faire rire, bien venu (re-venu) chez Yam Vale, Burgess et tutti quanti ....!!!

posté par anonyme - 2013-01-09@13:23
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Il peut dire ce qu'il veut  Ben, entre lui et Rossi ......y'a pas et y'aura jamais photo. Si le BOSS revient le BEN s'en va. La vie n'est pas un long ......

posté par anonyme - 2013-01-09@15:30
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

Le Boss hohoho, le Bossu oui.

posté par anonyme - 2013-01-14@10:44
Moto GP - Yamaha: Ben Spies nous dit tout !

on dirait que tout le monde fout le camp chez Duc , ça donnerait raison à Rossi ? toujours un peu plus rapide que les autres , même sur les décisions si il a un bon moral et pas trop de chutes , 1 an chez Duc ça peut être pas mal pour Ben mais il faudra changer rapidement après à moins qu ils ne sortent un super modèle 2014

posté par moral 14 - 2013-03-03@09:44

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP - Qatar : mais où était Lorenzo ?

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 8 commentaire(s)

C’est le grand absent de ce Grand Prix du Qatar qui avait pourtant rabattu ses cartes. La preuve avec Valentino Rossi qui s’est extirpé de sa dixième place sur la grille pour monter sur la troisième marche du podium. Ou encore Dovizioso qui a montré que la Ducati pouvait tirer parti de la situation. Mais Lorenzo s’est élancé douzième et il a terminé onzième après une excursion hors de la piste qui l’a refroidi. Jorge Lorenzo : « c'était une course vraiment compliquée sur tous les points. J'ai… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar Rossi : « Je n’avais jamais pu voir autant Viñales jusque-là »
Tags : Yamaha | Moto GP | Rossi | GP Qatar

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 6 commentaire(s)

C’est un Valentino Rossi extatique qui ralliait l’arrivée du premier Grand Prix de l’année au Qatar. Une course, dont le départ a été perturbé par la pluie. Mais le refroidissement de la piste qui s’en est suivi a servi les intérêts de certains et Valentino Rossi y a trouvé avec bonheur des sensations qu’il n’avait jamais eu depuis eu depuis le début de l’intersaison. Ceci lié à sa science innée de la course a renversé une situation qui semblait compromise. Au final, le Doctor revient de Losail … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar J1 Lorenzo : « nous avons encore du mal à être compétitifs »

Par André Lecondé  le Vendredi 24 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Si l’on avait dit à Jorge Lorenzo avant le début des hostilités sur la poste de Losail qu’il terminerait sa première soirée au Qatar en tête des pilotes équipés en Ducati, sans doute aurait-il signé. C’est ce qui s’est passé mais pour autant il n’y a pas de quoi pavoiser. Car les Ducati ont souffert ce jeudi sur une piste qui leur pourtant favorable. Et si Por Fuera pointe cinquième, c’est à 1s3 du missile Viñales sur son ancienne Yamaha. L’honneur est tout de même sauf car il s’en est fallu de … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar J3 : le ciel leur est tombé sur la tête !

Par André Lecondé  le Samedi 25 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Il n’y a pas eu de troisième soirée sur le tracé de Losail au Qatar. Et pour cause : ce dernier a été l’objet de la colère du ciel qui a copieusement arrosé une piste dont le drainage n’est la principale de ses qualités. Il n’y a donc pas eu de bataille sur le circuit et les grilles de départ de demain, dimanche, sont le fruit des classements cumulés des séances accomplies jusque-là. Pour la plus grande joie de Viñales, mais aussi de Morbidelli et de Jorge Martin. En MotoGP, Viñales prend sa… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar Viñales : « je ne savais pas comment dépasser Dovizioso »
Tags : Yamaha | Moto GP | GP Qatar

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Beaucoup lui avaient donné cette victoire acquise tant sa domination était éclatante sur le tracé de Losail depuis qu’il est monté sur la Yamaha. Mais au Qatar, la coursé a été une autre histoire. Même si, au bout du compte, le succès est arrivé sous le drapeau à damiers, Viñales a souffert sous les coups de Zarco et face à la résistance de Dovizioso. La concrétisation n’en a été que plus belle. Maverick Viñales : « je suis vraiment satisfait, l'équipe a accompli un excellent travail en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .







Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Mars  2017 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto