Moto 3 – France : Interview Louis Rossi ; « C’est énorme »

Par David Jouguet - le Mardi 22 mai 2012 | 1 commentaire(s)


Dimanche soir, après son retour dans la loge suite aux obligations protocolaires d’un vainqueur de GP, Louis Rossi était toujours assailli de part et d’autres, il fallait bien lui laisser une journée de calme avant de recueillir ses impressions. (Interview réalisé lundi soir).
Avant de revenir sur la course, on se penche sur les sensations, les ressentis du vainqueur du GP de France Moto 3.

Louis, 50 mètres avant la ligne d’arrivée, quel est le sentiment ?

Alors ….. 50 mètres avant la ligne, c’est énorme ….. je la voyais l’arrivée, je savais que c’était bon, je savais que j’avais beaucoup d’avance, j’étais droit, je ne pouvais normalement plus tomber.
J’avais devant moi la consécration de beaucoup d’efforts, de patience, de travail sans relâche, depuis mes débuts en moto jusqu’à cet hiver où l’on a vraiment soulevé des montagnes pour y arriver, c’était presque incroyable……. (On en frisonne encore)

Le tour d’honneur, tu aurais voulu qu’il dure un « siècle » ?

Oui c’est sûr, j’aurais bien voulu que ça dure un siècle, mais pour un truc comme cela, j’aurais bien voulu préparer 2-3 choses sympa, mais c’était tellement inattendu ….. on va dire que j’ai été pris de court. C’était vraiment fantastique de voir tout le public debout, aussi passionné, c’était un moment unique, je l’ai dit en conférence de presse, j’avais l’impression d’être une rock star !
Pendant ce tour, j’ai pris le temps de bien regarder ce qui se passait, de savourer les 4 kilomètres et demi du circuit.

Le moment de la marseillaise ?

Là aussi, j’étais fier du travail que l’on a réalisé tous ensemble (oui mais seul sur la moto !) et pouvoir faire retentir une marseillaise dans mon pays c’est un cadeau que l’on a partagé avec 80 000 personnes sur place plus tous ceux qui regardaient leur écran. C’est magique, un bonheur.

Revenons à la course, à quel moment as-tu senti la victoire à ta portée ?

Dès le moment où le départ était fait, je croyais à tout et en tout. Le groupe de tête était là devant moi, j’étais en retrait et je voyais que je maitrisais bien mon sujet, je suis là pour me battre pour cela. De toute façon, je ne me pose pas ce genre de question sur la moto, je reste concentré. Cela m’est déjà arrivé de me mettre à raisonner, j’avais tendance à me déconcentrer et faire des erreurs.

Pendant ces derniers tours interminables, tu ne ralentissais pas pour assurer !

Si on ralentit, on commence à faire des choses qui ne sont pas habituelles et c’est là que l’on peut commettre des erreurs, c’est aussi simple que cela. (Bon, d’accord !)
Par contre, j’étais plus doux sur la façon d’accélérer, car pour moi c’est là où c’est dangereux sous la pluie, les freins, je rentrais avec un peu moins de frein sur l’angle mais je continuais à freiner aussi fort bien droit pour garder les pneus à température. Si on ralentit, les pneus ne restent pas à température et on peut tomber bêtement. (Vu comme ça, ce n’est pas si compliqué en fait !)

Ce soir lundi, réalises-tu bien d'avoir gagné le GP de France ?

J’ai encore un peu de mal … et en même temps je vais te raconter ce que j’ai déjà dit 2-3 fois. Il y a une image qui va me rester gravée longtemps.
Quand je fais un bon résultat, au Mans l’hôtel Best Western Premier m’offre une nuit et ce matin, je m'y suis réveillé tard, (fête oblige) et je suis allé prendre mon petit déjeuner. Et sur la table, l’équipe de service m’avait gardé toute la presse du jour et l’avait étalée devant moi, je faisais la première page partout et j’étais seul à ma table !
Une scène comme ça c’est un truc de malade, pour moi ça n’existe que dans les films ou pour des hommes politiques. (Rires)
Tu m’imagines seul à ma table à voir ma tête partout devant moi sur les journaux !

Nouveaux objectifs, nouvelle donne ou tu continues ta route ?

Non, on ne change rien, notre manière de travailler elle est bonne, on savait qu’avec des conditions particulières, si on pouvait faire un podium on ne s’en priverait pas, et on fait un podium (Sur la plus haute marche quand même !). Mais cela ne change pas notre décalage sur le sec avec les premiers, je suis bien contient qu’au niveau technique je dois encore travailler pour arriver au niveau d’un Vinales ou un Cortese, ça c’est sûr.

Tu as des remerciements particuliers.

Oui, au-delà de mon Team, mes partenaires, mes parents que je remercie une nouvelle fois. Ce week-end tu l'as vu, nous recevions beaucoup de monde dans la loge, tous mes amis et amies qui sont jeunes sont restés souriants et souriantes, efficaces et disponibles au service de toutes ces personnes (Je confirme), malgré le mauvais temps, la fatigue, je leur adresse un remerciement particulier, ils ont beaucoup donné ce week-end.

Louis, merci pour ce dimanche inoubliable.

photos rtg




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Interview Louis Rossi : Objectif Moto 2
Louis Rossi a ponctué sa saison Moto 3 avec une 6ème place à Valence après un début de course en fanfare, 11ème final…
Moto 3 - France: Rossi Louis Roi Soleil du Grand Prix de France !
Sous une pluie battante et après une course dantesque, Louis Rossi a pris ses quartiers dans la cour des grands en…
Moto 3 - France : Louis Rossi, il l'a fait !
Il l’a fait et bien fait mais qu’ils étaient longs ces 24 tours. Voici maintenant pas mal de temps que nous suivons de …
Moto 2 - France : Louis Rossi ouvre le compteur
En arrivant sur le Bugatti, il y avait vendredi matin comme un parfum de 2012 avec tous les souvenirs de la victoire

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Moto 3 – France : Interview Louis Rossi ; « C’est énorme »

 Je n'étais que devant mon poste TV en ce dimanche , mais j'ai vibré durant toute la course. Quelle sagesse pour son age, Louis m'impressionnait dejà beaucoup dans son approche avec ses sponsors ainsi qu'avec les medias. Mais là, etre resté sur ses roues  dans son grand prix nationnal prouve une réel maturité chez ce jeune homme.  Félicitations Louis.

posté par regedit - 2012-05-23@17:29

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP - Assen Rossi : troisième abandon de la saison

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 6 commentaire(s)

Valentino Rossi pensait bien réussir son pari sous la pluie d’Assen en commençant à dominer les Ducati dans une course en deux parties. Hélas, il est allé à la faute, comme nombre de ses collègues en délicatesses avec le pneu avant. Mais à la différence de ceux-là, le Doctor ne se plaint pas et ne s’en prend qu’à lui-même de se retrouver à présent à 42 points de Márquez au championnat. Valentino Rossi : « C’est vraiment dommage parce que nous avions été très rapides et très compétitifs ce… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Lorenzo: les vieux démons sont revenus

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 2 commentaire(s)

Jorge Lorenzo a de nouveau vécu l’enfer à Assen une fois la pluie arrivée. Comme en 2014, le triple Champion du Monde a été totalement absent des débats, se laissant glisser, tétanisé, jusqu’à la queue du classement. Il a même pensé à jeter l’éponge avant de se ressaisir. Il prend tout de même les 6 points de la dixième place mais a une fois encore avoué ses limites dans des conditions extrêmes. Jorge Lorenzo : « Dans la première course j'étais dix-neuvième, j'étais dernier. J'ai pensé à… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Miller : champagne !

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 2 commentaire(s)

C’est un véritable exploit qu’a réalisé un Jack Miller de 21 ans déjà catalogué d’espoir déçu des Grands Prix. Tiré directement du Moto3 par Honda, l’Australien en bavait jusque-là, mais sous le déluge d’Assen et dans une course en deux parties où les chutes ont été légion, il a remarquablement tiré son épingle du jeu. Il est le premier pilote privé à dominer un Grand Prix depuis 10 ans. Il a bien mérité son champagne. Santé Monsieur Miller ! Jack Miller : « Je ne dis pas ça souvent, mais… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Márquez : un dimanche de rêve

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 1 commentaire(s)

Marc Márquez n’a peut-être pas gagné le Grand Prix des Pays-Bas mais il est tout de même le grand vainqueur de cette huitième manche du championnat arrosée. Il a piloté avec sa tête et a su prendre les bonnes décisions pour faire une belle opération au championnat. A présent qu’il sait faire la part des choses, il est encore plus redoutable. Marc Marquez : « Dans une course comme celle d'aujourd'hui, soit on perd beaucoup de points soit on les gagne et il y a deux mentalités différentes pour… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Redding : la consolation de Ducati

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 1 commentaire(s)

Cette édition arrosée du Grand Prix des Pays-Bas aurait pu tourner au festival Ducati. Lors de la première course, elles étaient quatre dans le top 5 et à la reprise, Andrea Dovizioso menait grand train. Mais les chutes et les casses sont ensuite arrivées. Heureusement, Scott Redding était là pour décrocher un podium. Troisième, le Britannique peut être satisfait de son escapade batave puisqu’il était parti d’une première ligne inédite pour lui dans la catégorie. Pour le podium en revanche, il… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS

Vos commentaires
Anonyme sur Radars: encore un scootériste addict au flash : A Paris, on empêche les …suite

Orion sur MotoGP - Assen Miller : champagne ! : Alors là juste …suite

Orion sur MotoGP - Assen Lorenzo: les vieux démons sont revenus : Après les patates, les …suite

Orion sur MotoGP - Assen Rossi : troisième abandon de la saison : @OrangeMeca D'accord là…suite

quannon46 sur Casque : Gamme Nolan N84 :  je viens d'avoir le …suite

Anonyme sur Essai - Yamaha EC-03 : la mobylette du futur : C'est l'équivalent …suite

Cacal (savoie) sur Une moto Lamborghini dans votre garage contre 55 000 €: gros plan sur cette machine exceptionnelle... :  Bonjour je …suite

lleon sur Jeux - Vidéo: qui mènera Rossi à la manette ? : qu est ce que c'es moche une …suite

JEMEDO sur Des pneus introuvables pour anciennes chez Vintage Tyres. : Bonjour, Je cherche 2 pneus …suite

springer sur Galfer disque Skull: des Wave "tête de mort" :  bonjour je voudrais …suite


«  Juillet  2016 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto