Le salon de la moto : les coups de gueule, les coups de coeur

Par Pauline Rachwal - Alexandre Hubner-Loriol - Damien Lachaize - Jean Jacques Cholot - Olivier Pages - André Lecondé - David Jouguet - le Vendredi 02 décembre 2011 | 6 commentaire(s)


Jean Jacques Cholot

Coup de cœur : l'exposition de motos anciennes et classiques.

La grande bonne surprise de ce salon concerne l'exposition dédiée à la moto classique et ancienne. Cette excellente initiative mise en place par l'organisation avec le concours de la Fédération Française des Véhicules d'Epoque offre aux visiteurs la possibilité de découvrir les motos qui ont marqué l'histoire du deux roues motorisés. De la Peugeot 1902 à la Bimota Dieci, ce voyage dans le temps est du pur bonheur.

Coup de gueule : l'exposition "Yamaha de Grands Prix".

Pour rester dans le même domaine, mon coup de gueule va à cette rétrospective mettant à l'honneur l'implication de la marque aux trois diapasons dans l'univers des Grands Prix durant cinq décennies. Si l'exposition en elle-même est plutôt à classer dans les coups de cœur, c'est la façon dont elle est mise en valeur que je trouve désagréable. Comment peut-on mettre de tels joyaux de l'histoire du "Continental Circus" dans un écrin pareil? C'est sous un vulgaire chapiteau que les visiteurs trouveront les M1, YZR, et autres objets tels que combinaisons, moteurs ou carénages. Pas glop....

André Lecondé

Coup de coeur : les Européens contre la sinistrose.

Par les temps qui sévissent des regards radieux, des yeux pétillants de conviction et une gamme articulée autour de la passion sont roboratifs. La palme de la bonne humeur que d'aucuns pourraient aussi qualifier d'insouciance revient aux Européens. KTM respire la joie de vivre, Triumph en impose avec un stand bien fourni et le groupe Piaggio continue de séduire avec à présent non seulement une famille Aprilia à fort caractère mais aussi un blason Moto Guzzi qui pourrait changer son aigle pour le Phénix qui renait de ses cendres. De ces côtés là, on continue à faire des motos, sans penser à la motaumobile.

Coup de gueule : Harley-Davidson : de l'art ou du cochon ?

Mais quelle mouche a donc piqué Harley-Davidson ? Certes, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Mais pour une marque qui pourrait capitaliser sur le regain d'intérêt d'un vintage inscrit dans son patrimoine génétique, une tendance si bien conjuguée chez Guzzi ou Triumph, voilà un Sporster en velours et en cuir marron, sans oublier du bois, et un Fat Boy tout en cuir croco, digne d'une effigie d'établissement tendancieux. Pour le développement durable, la protection de la nature ou des espèces vivantes, on repassera. Sûr que c'est décalé. Mais tout compte fait, bien moins drôle qu'une pub Benetton.

David Jouguet

Coup de cœur : l’innovation à l’autrichienne
Une moto facile, capable de vous emmener où vous le désirez sans broncher en s’adaptant à votre pilotage que vous soyez débutant ou de niveau plus élevé, vous en rêviez, KTM l’a fait avec sa Freeride 350. Le spot de présentation mettant en scène Julien Dupont est tout simplement scotchant, certes peu de monde roule de cette manière mais la facilité qui en ressort donne l’impression d’une machine souple avec une prise en main très rapide…l’avenir des sentiers battus ! Un petit bonus pour le modèle électrique, la Freeride E qui est le premier modèle 100% électrique off-road.

Coup de gueule : l’off-road japonais
Mis à part la nouvelle Yamaha 450 WR-F, les japonais ne nous ont pas réservé de nouveauté pour ce Salon de Paris 2012 et donc pour l’année qui arrive. Les Honda sont semblables voir identiques aux millésimes précédents, les Suzuki étaient cachées au fond du stand sans nouveauté, Yamaha n’a pas fait évoluer ses modèles si ce n’est le WR-F et Kawasaki a affiché une KX-F avec encore un peu plus d’électronique mais rien de bien folichon ! Une déception globale qui reflètent certainement les soucis économiques que connaissent les constructeurs.

Pauline Rachwal

Coup de cœur :

Même si le salon de Paris était plus petit de celui de Milan, il était bien plus convivial et sympathique à faire. Le fait qu’il n’y avait pas vraiment de nouveautés présentées m’a donné le temps de me laisser aller à mon désir de moto. Et j’avoue que mon choix a été assez difficile à faire entre deux belles italiennes : la Ducati 1199 Panigale S et la MV Agusta F3 Oro et celle qui pour moi est une véritable réussite esthétique qui ne sera jamais commercialisée. La sublime Yamaha Vmax préparée par Lazareth. Un défi proposé par la marque à 3 préparateurs de renommés mondiale. Un choix totalement subjectif étant depuis de nombreuses années une fan de ses préparations.

Coup de gueule :

Je rejoins notre ami André Lecondé sur les préparations que présentait Harley Davidson avec le concours de Freelance et Rautureau. En plus du mauvais goût esthétique de ces machines, le fait d’utiliser de la peau animale m’a particulièrement rebutée (sans pour autant jouer les Brigitte Bardot). Ces modèles uniques donnent des lignes lourdes difficiles à digérer pour les yeux. Et même si nous ne sommes pas tout blancs avec nos équipements, ces « œuvres » auraient plus leur place dans le milieu de la mode (d'où viennent leurs créateurs), où le terme souffrance animale inutile est signe de beauté !

Damien Lachaize

Coup de Coeur : Après de nombreuses années d'absence, la France accueille à nouveau une vitrine dédiée aux deux roues. Certes, il n'était pas facile de passer après le salon international de Milan et pourtant les organisateurs sont peut-être en passe de réussir leur pari. Les constructeurs ont joué le jeu et la plupart ont une surface conséquente. Les visiteurs peuvent donc jusqu'à dimanche admirer les nombreuses nouveautés : parmi les stars prévues l'année, il ne faudra pas manquer d'aller voir les Piaggio X10, Aprilia SRV 850 sans oublier le retour de BMW sur le segment des maxiscooters avec les C650 et C600. Bien entendu, Peugeot expose son trois roues dont la commercialisation est prévue pour fin 2012.

Coup de gueule :Présent en tant que constructeur français, Peugeot Scooters a profité du retour du salon de Paris pour exposer sa gamme 2012 et ses deux grosses nouveautés dont la deuxième génération du Satelis. On aurait aimé que le lion nous gratifie d'une petite surprise à domicile par rapport à EICMA. On a regretté l'absence totale de Kymco qui, pourtant, avait pléthore de nouveautés à exposer à la porte de Versailles.

Alexandre Hubner-Loriol

Coup de Coeur: Sans grande originalité le retour du salon dans la capitale après une trop longue absence... mais aussi les marques qui ont su jouer le jeu dans un marasme économique que tout le monde connait... et là il faut que je me détende, j'ai l'impression de lire un prof!

Alors je reformule: ça fait du bien de voir des brêles et des équipements qui font rêver, en particulier les petits qui n'ont pas peur d'aller au charbon pour proposer au public un produit dans lequel ils croient... je les soutiens de tout cœur.

Mais le truc qui m'a vraiment mis des paillettes dans les yeux c'est le 450 CRF Luc1 champion de France et du monde par équipe en supermotard. Superbe, magnifique... une arme que nombre voudraient trouver dans leur garage...

Coup de gueule: Côté accès rien de bien transcendant par rapport à Milan et je regrette que de grands noms de l'équipement n'aient même pas daigner venir... triste mais pas autant que l'absence de supermotard de série ou préparés qui auraient aidé la discipline à rebondir, d'autant plus que les spectateurs commencent à retrouver le chemin des circuits...

Olivier Pagès

Coup de Coeur: J'ai craqué quand je l'avais découverte en photos à Milan et le coup de cœur s'est confirmé à Paris. Avec la Panigale, Ducati signe une nouvelle fois un chef d’œuvre. Sportive au possible, désirable et performante, cette Panigale représente un peu le St Graal pour tous les amateurs d'italiennes.

Impossible, pour moi, également de rester de marbre devant la MV F3 qui représente pour moi l'accès de gamme chez MV. Un moyen d'accéder aux rêves.

Coup de gueule: Même si je suis ravi que le salon de la moto retrouve ses quartiers à la Porte de Versailles, j'ai été déçu par le manque d'audace des constructeurs qui ont exposé simplement les mêmes motos qu'à Milan. Je sais bien que la période n'est pas des plus joyeuses mais quand même, quelques nouveautés en plus, notamment de la part de Peugeot, n'auraient pas fait de mal.




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
Salon Moto Légende 2014: les coups de coeur et les coups de gueule...
Le Salon Moto Légende vient de battre un nouveau record d'affluence avec plus de 27 000 entrées payantes. Caradisiac …
Salon de Milan 2008 : les coups de coeur et les coups de gueule...Bref le bilan
Voilà, le salon de Milan 2008 a fermé ses portes, les stands sont démontés et les constructeurs partis pour de…
Salon de Milan 2011 : nos coups de coeur, nos coups de gueule
Damien LachaizeCoups de Coeur : malgré un contexte de crise, la 69è édition du salon international de la Moto de Milan …
Salon de Milan 2010 : Coups de cœur et coups de gueule de la rédaction
Comme c’est le cas depuis plusieurs années maintenant, la rédaction de Caradisiac Moto vous propose, en guise de…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Le salon de la moto : les coups de gueule, les coups de coeur

Habitué du salon, cette année très déçu. Il respire la crise, économique, nucléaire. On se voile la face en proposant que des grosses machines certes intéressantes mais entre le sooter indien et les sportives ou routières c'est le désert.  En conclusion je garde encore ma fidèle machine en attendant qu'on veuille propser des 250 voir 350 modernes et efficaces.

posté par Mr Mailet - 2011-12-02@19:20
Le salon de la moto : les coups de gueule, les coups de coeur

a quand surtout une nouvelle 600cc parce que la R6 date de 2006/2007 et n'a quasiment pas évolué ainsi que les autres machines concurentes qui sont  en retrait par rapport à elle (a part la z6xr peut etre) 

posté par anonyme - 2011-12-02@21:54
Le salon de la moto : les coups de gueule, les coups de coeur

      A propos des coup de gueule sur Harley Davidson, toujours se rappeler que :  UNE HARLEY DAVIDSON EST A LA MOTO CE QUE LA MUSIQUE MILITAIRE EST A LA MUSIQUE CLASSIQUE.

posté par anonyme - 2011-12-03@08:30
Le salon de la moto : les coups de gueule, les coups de coeur

 Et sinon personne n'a remarqué qu'on nous prenait pour des co** sur le strand Monster GP de france ?? Je sais bien qu'en règle générale les proto de GP ne sont pas les vrais utilisés mais au moins se sont les même!!! Là on nous propose une GP11 au couleur de Randy qui n'en est pas une et qui n'a jamais été une GP mais une ducati 999...  Merci pour cette belle arnaque!

posté par Mike - 2011-12-03@16:26
Le salon de la moto : les coups de gueule, les coups de coeur

"En plus du mauvais goût esthétique de ces machines, le fait d’utiliser de la peau animale m’a particulièrement rebutée (sans pour autant jouer les Brigitte Bardot). Ces modèles uniques donnent des lignes lourdes difficiles à digérer pour les yeux. Et même si nous ne sommes pas tout blancs avec nos équipements, ces « œuvres » auraient plus leur place dans le milieu de la mode (d'où viennent leurs créateurs), où le terme souffrance animale inutile est signe de beauté !"   ----- J ai 2 Harley. Et je rejoins totalement ce que dit Pauline Rachwal. De l'Inutile. Des moto qui s essaient à etre modasses pr faire un peu moderne. C est raté.

posté par luckydemon - 2011-12-03@22:28
Le salon de la moto : les coups de gueule, les coups de coeur

 Coups de coeur :  Au salon dans son ensemble car ça fait plaisir de retrouver notre salon national et sa bonne ambiance. Plus particulièrement aux stands des grands fabriquants Yamaha et Triumph en tête pour leur beauté et l'accessibilité des machines.   Coup de gueule : Petit coup de gueule pour le manque de nouveautés mais ça se comprend. Énorme coup de gueule contre le stand MV Agusta qui veut soi-disant concurrencer la Street Triple de Triumph. Comment faire confiance à un constructeur "haut de gamme" qui a agglutiné les motos dans un minuscule stand sans lumière, sans accessibilité et sans âme. Ça m'a refroidi pour l'achat d'une B3.

posté par MaTriX91 - 2011-12-05@11:47

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP - Assen Rossi : troisième abandon de la saison

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 4 commentaire(s)

Valentino Rossi pensait bien réussir son pari sous la pluie d’Assen en commençant à dominer les Ducati dans une course en deux parties. Hélas, il est allé à la faute, comme nombre de ses collègues en délicatesses avec le pneu avant. Mais à la différence de ceux-là, le Doctor ne se plaint pas et ne s’en prend qu’à lui-même de se retrouver à présent à 42 points de Márquez au championnat. Valentino Rossi : « C’est vraiment dommage parce que nous avions été très rapides et très compétitifs ce… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Lorenzo: les vieux démons sont revenus

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 1 commentaire(s)

Jorge Lorenzo a de nouveau vécu l’enfer à Assen une fois la pluie arrivée. Comme en 2014, le triple Champion du Monde a été totalement absent des débats, se laissant glisser, tétanisé, jusqu’à la queue du classement. Il a même pensé à jeter l’éponge avant de se ressaisir. Il prend tout de même les 6 points de la dixième place mais a une fois encore avoué ses limites dans des conditions extrêmes. Jorge Lorenzo : « Dans la première course j'étais dix-neuvième, j'étais dernier. J'ai pensé à… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Márquez : un dimanche de rêve

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 1 commentaire(s)

Marc Márquez n’a peut-être pas gagné le Grand Prix des Pays-Bas mais il est tout de même le grand vainqueur de cette huitième manche du championnat arrosée. Il a piloté avec sa tête et a su prendre les bonnes décisions pour faire une belle opération au championnat. A présent qu’il sait faire la part des choses, il est encore plus redoutable. Marc Marquez : « Dans une course comme celle d'aujourd'hui, soit on perd beaucoup de points soit on les gagne et il y a deux mentalités différentes pour… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Miller : champagne !

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 1 commentaire(s)

C’est un véritable exploit qu’a réalisé un Jack Miller de 21 ans déjà catalogué d’espoir déçu des Grands Prix. Tiré directement du Moto3 par Honda, l’Australien en bavait jusque-là, mais sous le déluge d’Assen et dans une course en deux parties où les chutes ont été légion, il a remarquablement tiré son épingle du jeu. Il est le premier pilote privé à dominer un Grand Prix depuis 10 ans. Il a bien mérité son champagne. Santé Monsieur Miller ! Jack Miller : « Je ne dis pas ça souvent, mais… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Assen Redding : la consolation de Ducati

Par André Lecondé  le Lundi 27 juin 2016 | 1 commentaire(s)

Cette édition arrosée du Grand Prix des Pays-Bas aurait pu tourner au festival Ducati. Lors de la première course, elles étaient quatre dans le top 5 et à la reprise, Andrea Dovizioso menait grand train. Mais les chutes et les casses sont ensuite arrivées. Heureusement, Scott Redding était là pour décrocher un podium. Troisième, le Britannique peut être satisfait de son escapade batave puisqu’il était parti d’une première ligne inédite pour lui dans la catégorie. Pour le podium en revanche, il… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS

Vos commentaires
quannon46 sur Casque : Gamme Nolan N84 :  je viens d'avoir le …suite

n'importe quoi sur MotoGP - Assen Rossi : troisième abandon de la saison :  Il s'est pris pour le …suite

Anonyme sur Essai - Yamaha EC-03 : la mobylette du futur : C'est l'équivalent …suite

Cacal (savoie) sur Une moto Lamborghini dans votre garage contre 55 000 €: gros plan sur cette machine exceptionnelle... :  Bonjour je …suite

lleon sur Jeux - Vidéo: qui mènera Rossi à la manette ? : qu est ce que c'es moche une …suite

JEMEDO sur Des pneus introuvables pour anciennes chez Vintage Tyres. : Bonjour, Je cherche 2 pneus …suite

springer sur Galfer disque Skull: des Wave "tête de mort" :  bonjour je voudrais …suite

ALDRIC sur L'interview des internautes : posez vos questions à Honda :  Bonjour, je suis de l …suite

OrangeMeca sur MotoGP - Assen Lorenzo: les vieux démons sont revenus :  Alors certe, c'est un …suite

OrangeMeca sur MotoGP - Assen Márquez : un dimanche de rêve :  BRAVO MM, c'est …suite


«  Juin  2016 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto