Le dossier occasion : Triumph Speed Triple 955i new - Mal aimée et pourtant…

Par Julien Lessigny - le Mardi 29 janvier 2013 | 1 commentaire(s)


Ce n’est qu’une histoire de cul, mais ça a suffit pour que la Speed Triple 955i soit injustement boudée. Son défaut ? Un « arrière train » jugé trop gros et moins harmonieux qu’auparavant. Dommage, car excepté ce détail (de taille), la Speed Triple produite entre 2002 et 2004 profite de tout ce qu’on peut attendre d’une moto : facilité, plaisir et fiabilité.

1. En bref

C’est « con » comme un coup de crayon peut définitivement « plomber » le sex-appeal d’une moto. Ça l’est d’autant plus quand on sait que l’esthétique est un critère d’achat déterminant et que, sur ce coup là, la Speed Triple ne le méritait pas. Pourquoi ? Parce que globalement, c’est une machine saine, jouissive, sportive mais pas trop, bref, une bonne moto, mais moche. Moche à cause de cette coque arrière qui a vraiment déçu les amateurs de la marque, mais qui n’a pas réussi non plus à convaincre d’autres acheteurs. La version produite entre 1999 et 2001 était jugée plus harmonieuse. Bref, alors que le modèle de 2004 enregistre péniblement 367 exemplaires vendus en une année, la sulfureuse Speed Triple 1050 cm3 sortie un an après, en 2005, s’est écoulée à 1 097 exemplaires ! Preuve que le design y fait pour beaucoup !

En ce qui concerne les changements, ils sont peux nombreux entre 1999 et 2004. La Speed Triple 955 conserve un phare à double optique, un monobras qui met bien en valeur la jante trois bâtons et évidemment, des coloris très tape à l’œil selon les années de production : un vert pomme flashi et un rose foncé osé. Hormis cette histoire de « gros derrière » raté entre les millésimes compris entre 2002 et 2004, l‘anglaise reste donc une très bonne occasion car elle rassemble un bon nombre de critères capables de plaire au plus grand nombre. Et comme dit le proverbe : ce n’est pas le physique qui compte, c’est la beauté intérieure !

2. Les différentes versions

- Speed Triple 955 (1999-2001)

La beauté intérieure, la Speed n’en manque pas ! C’est d’ailleurs ce qui a fait son charme car, excepté son double optique à l’anglaise qui la rend vraiment pas commune, c’est surtout grâce à son 3 cylindres de 955 cm3 et 110 ch qu’elle s’est forgée une belle réputation. Ce bloc, c’est en 1999 qu’elle l’emprunte à la sportive de la marque, la Daytona 595. Si certains ne jurent que par le couple d’un bicylindre et d’autres par l’allonge et la puissance d’un 4 cylindres, le 3 cylindres réconcilient tout le monde en offrant justement un cocktail de tout ça. Ainsi, on dispose d’un couple vraiment présent à bas régimes et d’accélérations vraiment bluffantes à mi-régime, comme dans les tours. Le panard ! Surtout quand l’ensemble se manifeste par une mélodie envoutante, à la fois grave et tenace. Bref, ce modèle semble dénué de tout problème et pourtant non. Car si cette Speed Triple affiche un design plus harmonieux que la version suivante, c’est surtout niveau moteur que ça peut « coincer » parfois. C’est le cas de le dire car certains ont eu la malchance de casser leur moteur sur des chutes à priori bégnines (béquillage raté ou petite glissade). L’explication : si la Speed Triple se retrouve sur le flanc, son cylindre gauche se remplit d’huile et bonjour les dégâts si l’on redémarre sans avoir purgé l’huile…

Il ne faut pas en faire un amalgame pour autant mais méfiance.

- Speed Triple 955i new (2002-2004)

Cette année, la Speed Triple atteint des sommets en terme d’aboutissement technique. Le problème de graissage du cylindre référencé juste au-dessus n’est plus qu’un mauvais souvenir. Ce modèle a été équipé d’un capteur d’inclinaison qui suspend la pompe à huile en cas de chute. Autre changement de taille, l’anglaise réapparait cette année avec un moteur revu puisqu’il passe à 120 ch et 10,2 mkg à 5 100 tr/min, le tout alimenté par une injection électronique. Elle perd également 10 kg malgré un équipement de haute voltige : double disque de 320 mm qui assure un freinage puissant et mordant, fourche et amortisseur arrière full ajustable, carosserie de bonne qualité (malgré des coloris discutables). Hormis son fessier raté, donc, rien à redire sur ce modèle de Speed Triple. La moto est plus légère, plus puissante, toujours aussi efficace pour la balade comme pour le sport et bénéficie d’une belle fiabilité si l’entretien est suivi.

L’arrivée de l’injection électronique va même permettre un bridage très acceptable dans sa version française, car la moto reste agréable à la conduite, saine et sans à-coups, avec un 3 cylindres qui fait merveille, même castré !

3. Qualités et défauts.

Ce qui peut vous tenter :

 Son caractère moteur et ses sensations
 Un look à l’anglaise identifiable
 Des perfs’ de sportives
 Son bridage à la française
 Sa position agréable pour la balade
 Son freinage au top
 Fiabilité prouvé
 Le travail des suspensions
 Les équipements flatteurs
 Son autonomie de 280 km en usage tranquille
 Le rangement d’un antivol en U dans la coque
 L’avantage de sa décote à l’achat !

Ce qui peut vous faire hésiter :

 Son gros derrière
 Ses coloris très pate à l’œil
 Sujette aux guidonnages
 Son confort un peu ferme
 Sa décote pour la revente

4. Fiabilité

Globalement, la Triumph Speed Triple 955i New n’a pas de problèmes majeurs de fiabilité. Si l’entretien est soigneusement respecté, cette moto vous emmènera loin ! Les soucis de casse moteur parfois rencontrés sur les modèles avant 2001 ne concernent pas notre modèle du jour puisqu’elle a été équipée entre 2002 et 2004 d’un reniflard mieux positionné et d’un capteur d’inclinaison qui coupe la pompe à huile en cas de chute. Il y a eu quelques rappels effectués par Triumph, mais tous ont été pris en charge après sa sortie de production. Il faut donc vérifier le bon fonctionnement du ralenti qui souffrait d’irrégularités en raison d’un joint torique défectueux, mais aussi d’un défaut de roulement de roue arrière et enfin, des durits d’essence en plastique remplacées par des éléments métalliques.

5. Budget

Achat/cote

Boudée entre 2002 et 2004 à cause d’une coque arrière disgracieuse, la Speed Triple 955 New se négocie entre 3 700 € et 4 500 €, soit presque le même prix que les modèles précédents. Certains sont kilométrés, mais prouvent justement leur bonne fiabilité dans le temps.

Assurance

Comme beaucoup de roadsters sportifs, les tarifs d’assurances de la Speed sont assez conséquents.

Triumph Speed Triple 955 – Année : 2002

 Formule « Tiers » : 217 €/an
 Formule « Tiers + vol/incendie » : 340 €/an
 Formule « Dommages collision» : 398 €/an
 Formule « Tous risques » : 466 €/an

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif avec un comparateur d’assurance. Ils correspondent à un profil « type » dont les critères sont les suivants : « 30 ans, célibataire, salarié, assurance trajet travail en Ile de France, détenteur du permis auto depuis 10 ans/Bonus de 0,65%, permis moto depuis 7 ans/bonus de 0,75 %, assuré sans sinistres sur une moto de 600 cm3 sur les trois dernières années. »

Prix de la petite casse

 Silencieux : 681 €
 Guidon : 107 €
 Embout de guidon : 27 €
 Rétroviseur : 87 € (paire)
 Repose-pied : 71 € (unité)
 Pédale de frein : 117 €
 Sélecteur : 115 €
 Levier d’embrayage : 45 €
 Levier de frein : 68 €
 Clignotant : 58 € (unité)

Entretien

Les révisions des 1 000 km, 10 000 km et 30 000 km sont facturées 160 €. Mais les intermédiaires sont bien plus couteuses : comptez entre 500 € et 600 € pour les 20 000 km et 40 000 km. Et un conseil, respectez bien les révisions si vous souhaitez que sa bonne fiabilité continue.

Les concurrentes de l’époque

 Buell X1 Lighting
 Ducati Monster 900 ie
 Honda Hornet 900

Caradisiac a aimé :

 Bonne affaire si machine entretenue
 Prix d’achat avec la décote
 Consommation raisonnable de 6l/100 km en mode calme
 Gênes de sportive
 Sensations garanties
 Duo possible
 Le bruit
 La fiabilité en général

Caradisiac n’a pas aimé :

 Le rayon de braquage très médiocre
 Les peintures d’origines pas convaincantes
 Le manque de finition (câbles apparents)
 Injustement boudée à la revente





. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Mivv: un Speed Edge à Catalyseur pour la Triumph Speed Triple (2011)
Promettant homologation et rendement, le silencieux Speed Edge fait partie de la nouvelle génération d’échappements de…
Nouveauté 2014: Triumph Speed Triple R
Pour 2014 la Speed Triple R aura droit à quelques modifications. Rien de bien transcendant mais plutôt un arrangement…
Triumph Speed Triple : le moulin à l'anglaise.
Le rendez-vous est donné avec le propriétaire du Speed Triple 1050 2k5 à 13h, au bout du boulevard Sakakini à Marseille.…
Triumph : le Speed Triple Matt Black
Triumph n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers, et de se contenter du succès de sa plus belle création, la…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Le dossier occasion : Triumph Speed Triple 955i new - Mal aimée et pourtant…

Bonjour, juste une petite info sur la fiabilité du 955i: je suis l'heureux propriétaire d'une Speed triple 955i de 2003 et elle affiche 120 000 kms.

posté par jojo955i - 2013-09-13@11:23

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP – Grand Prix d'Australie J.3 : Valentino Rossi remporte sa seconde victoire de l'année

Par André Lecondé  le Dimanche 19 octobre 2014 | 25 commentaire(s)

Il l'espérait mais il se doutait bien que ce ne sera pas facile de l'accrocher cette victoire en Australie après des qualifications pour le moins timides. Et pourtant, neuf ans après son dernier succès sur le tracé de Phillip Island, Valentino Rossi, pour son 250ème départ, a remis son nom au palmarès de ce Grand Prix qui n'a pas été tendre avec ses protagonistes ni avec les pneus. La réalisation n'en est que plus belle et c'est la seconde de l'année pour le « Doctor ». Parti le couteau entre… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Essai Honda CBR650F : Une petite teigne habillée en GT
Tags : Honda | Sportive | Essais | CBR | 650 cm3

Par Christophe de Lestapis  le Mercredi 22 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Pour ceux qui trouvent la CB650F trop typée roadster et la CBR 600RR trop radicale, ne vous inquiétez pas, Honda a tout prévu ! Pour rappel, depuis 2010, Honda propose à nouveau une CBR « F » aux plus GTIstes d’entre nous afin d’offrir le meilleur compromis entre prestations dynamiques de haut vol et confort du pilote et de son passager. Le tout à un tarif hyper contenu. Pour la petite histoire, la CBR600F, c’est quand même 16 années pendant lesquelles les premières versions de «F» se sont… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ducati : la Scrambler américaine sera assemblée en Thaïlande

Par André Lecondé  le Mardi 21 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Ainsi va le monde d'aujourd'hui. Des Harley-Davidson sont assemblée en Inde et des Ducati seront entre les mains des ouvriers Thaïlandais. De quoi donner le haut le cœur aux puristes mais c'est aussi avec de tels schémas que leurs marques favorites proposent des modèles qui restent accessibles tandis que celles-ci prennent pied sur des marchés émergents qui leur assurera la pérennité. L'Europe n'est plus une priorité. Ducati a investi en Thaïlande sur des sites de production. C'était bien pour… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tourist Trophy d'Amérique du Sud? Voici l'Insane racing from Colombia (Motovelocidad Del Valle) en vidéo
Tags : Vidéo moto | YouTube

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Mercredi 22 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Du côté des courses extrêmes le Tourist Trophy fait figure de référence. Médiatisée, la course de l’île de Man est connue de tous pourtant d’autres épreuves à travers le monde forcent le respect. Voici l’une d’elle… Ok, on est loin des gros teams, des motos réglées aux petits oignons. Ici Dainese n’est pas en charge de la sécurité comme c’est le cas depuis quelques années lors du TT. Pourtant… pourtant cette course est « chaud patate » ! Direction la Colombie. Outre le pays du café (et de bien … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - MV Agusta: une F4RC s'invite à la fête de Milan

Par André Lecondé  le Mardi 21 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

A Milan, le monde des sportives connaîtra une certaine agitation. On croyait le secteur perdu à cause de la crise et d'une législation routière hostile. Mais il faut croire que les constructeurs font de la résistance. En espérant que ce ne soit pas un baroud d'honneur. Alors on a eu la nouvelle S 1000RR de BMW, on a découvert la fureur des verts avec la Ninja H2, on s'attend à une nouvelle ère et R1 chez Yamaha puis chez Ducati on va nous expliquer l'idée d'une 1299 qui restera 1199 avec la… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Octobre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto