Interview de Stéphane Paulus, ou quand un pilote paraplégique s’aligne au départ d’une course sur une moto solo.


Tags :

| | | | |


Par Jean Jacques Cholot - le Vendredi 28 septembre 2012 | 3 commentaire(s)


Bonjour Stéphane ; qui es-tu et comment as-tu commencé la moto ?

Hé bien, je m’appelle Stéphane Paulus, j’ai trente ans, et j’ai commencé la moto vers l’âge de 11 ans. Vers 16 ans, je me suis orienté vers le stunt car j’aimais bien le spectacle et l’acrobatie. En septembre 2003, à 21 ans, je suis devenu paraplégique suite à un accident de moto sur la route. Les années qui ont suivi ont été consacrée à ma reconstruction personnelle. Et en 2006, l’envie de renfiler un casque et des gants a été plus forte. J’ai repris le stunt grâce au quad. En 2010, je suis remonté sur une moto non aménagée pour mon handicap : j’ai fait des allers retours dans une ligne droite sur le deuxième rapport et c’est suite à cet essai que j’ai décidé de me préparer une moto. J’ai acheté une Suzuki 1000 GSXR accidentée. Je l’ai restaurée seul pendant un an, puis, avec l’aide de deux copains, nous avons fabriqué un système de béquilles stabilisatrices pour que je sois autonome sur la moto.

Donc tu n’es pas passé par la solution habituelle lorsque l’on est paraplégique, à savoir le side-car ?

J’ai essayé pour voir celui d’un copain, mais cela ne m’a pas plu et c’est pour ça que je suis revenu vers la moto. Je sentais que j’étais capable d’en refaire et j’avais vraiment l’envie. Au départ, c’était juste pour le plaisir de reprendre la route. Au bout de quelques centaines de kilomètres, j’ai décidé d’arrêter en raison des risques et des restrictions.

Restriction ? C'est-à-dire…

Principalement à cause des limitations draconiennes qui font qu’un petit excès peut coûter très cher donc l’idée de la piste s’est imposée d’elle-même.

La-moto-de-Stéphane-au-Mondial-de-Paris-2011-(photo-jjcholot)

La-moto-de-Stéphane-au-Mondial-de-Paris-2011-(photo-jjcholot)

Donc ton système est composé de deux vérins qui commandent les stabilisateurs ?

En fait, c’est une béquille stabilisatrice qui s’actionne grâce à un interrupteur situé au niveau de l’index droit. Ce n’est pas un système automatique, c’est moi qui choisi le moment où je souhaite la déplier.

Mais ce week end, tu as démonté ton aménagement ?

Oui. En fait, il faut que nous révision notre système car je prends de plus en plus confiance et par exemple, sur le circuit de Magny-Cours, dans certains virages où il y a beaucoup d’appui, ça frottait jusqu’au moment où l’axe du vérin à cassé. Donc j’ai tout démonté et le lendemain, sous la pluie, j’ai roulé comme ça. Je me suis tout de suite senti plus à l’aise et plus serein car je savais qu’il n’y avait plus de limite à part les miennes.

Quelles sont les difficultés par rapport à la « conduite valide » car j’imagine que sans l’appui des jambes et sans abdominaux, cela doit bouleverser le pilotage ?

Cela va peut-être paraître bizarre ce que je vais dire, mais je redécouvre complètement le pilotage de la moto. Certains automatismes reviennent naturellement alors que d’autres sont compensés par une autre façon de piloter. Quand certains posent le genou, je cherche des trajectoires différentes et travaille beaucoup plus avec les bras, et j’avoue que pour le moment, je ne rencontre pas de réelles difficultés. C’est la même chose que pour une personne valide ; il faut analyser les informations qui remontent de la moto et travailler sur ça.

Tu n’as pas eu trop de problèmes pour pouvoir faire de la compétition ?

En fait, j’ai le Para Side Racing Team qui m’a suivi, et la première année, j’ai demandé une licence « entrainement ». J’ai obtenu mon certificat d’aptitude aux sports mécaniques et pour ce type de licence, il n’y a pas besoin de spécifier ton handicap lors de la demande. A la suite de ça, d’autres personnes dans ma situation ont demandé une licence à la FFM et l’année suivante, lorsque j’ai voulu faire le renouvellement, ils m’ont demandé de monter un dossier expliquant mon handicap avec des photos et des vidéos. Après validation, j’ai obtenu une licence NCH et c’est maintenant à moi de faire mes preuves. Le but du jeu, c’est de se faire plaisir, pas de se mettre par terre.

Justement, en cas de chute ?...

Valide ou handicapé, lorsque tu as dépassé la limite et que tu es par terre, c’est pareil. Le but est avant tout de se faire plaisir, réussir les essais et terminer la course tout en gardant une marge de sécurité.

Stéphane-sur-le-circuit-du-Vigeant-(photo-jjcholot)

Stéphane-sur-le-circuit-du-Vigeant-(photo-jjcholot)

Tu es engagé en Monster Race. Tu as fait le 9ème temps en 1ère séance et le 13ème en 2ème. Tu partiras en fond de grille car deux mécaniciens tiendront ta moto pour compenser l’absence de béquille stabilisatrice. Quel est ton objectif pour la course ?

J’aimerai bien finir dans le top 10 même si je place la barre un peu haute pour ma première course… (N.D.R: malheureusement, la fête s'est transformée en tragédie suite à la chute mortelle de l'organisateur, Antoine Collignon, dans le premier tour).

Tes projets pour l’avenir ?

J’aimerai bien faire une saison complète car cette année, j’ai juste trois entraînements et cette première course à mon actif mais cela demande un certain budget.

Tu souhaites faire évoluer ton système et éventuellement le commercialiser ?

Pour l’instant, je l’ai fait breveter. Ensuite, pour la commercialisation, il faut que je trouve des partenaires et des investisseurs, et là, c’est autre chose. Mais j’aimerai bien car si ce système est plus adapté sur piste que sur route pour des paraplégiques, il peut très bien être utilisé au quotidien pour des personnes de petite taille, souffrant de problèmes de hanche ou de genou. Donc, nous pouvons le proposer à un public plus large.

Tu souhaites rajouter quelque chose ?

J’encourage tous ceux qui sont dans ma situation et qui en ont l’envie de franchir le pas et de venir gouter à la piste. On nous met déjà assez de barrières, il n’y a pas besoin de s’en créer d’autres. Je remercie tous les gens qui m’ont encouragé tout au long du week end pour m’aligner à cette première course, les organisateurs, les officiels, les commissaires de piste ou les autres concurrents. L’accueil a vraiment été chaleureux et sincère.

Merci Stéphane et bonne course.

Merci à toi et à bientôt sur les circuits.




PORTFOLIO Afficher le diaporama
La-moto-de-Stéphane-au-Mondial-de-Paris-2011-(photo-jjcholot)
Stéphane-sur-le-circuit-du-Vigeant-(photo-jjcholot)
Afficher le diaporama

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Histoire de motard : Nicola Dutto : paraplégique et pilote
C’est une leçon de vie, la démonstration que la passion et les convictions peuvent renverser les pires situations, …
Astuce de pilote: Réussir son départ...
Afin d’améliorer nos différentes techniques sur piste et plus particulièrement lors des courses, je me suis rapproché …
Interview : Stéphane Molinier a vécu un dur week-end
Si le week-end fût difficile pour les pilotes du championnat de France superbike en raison des conditions difficiles, …
Interview : Une saison 2010 plus calme pour Stéphane Molinier
Stéphane Molinier a connu une année 2009 plutôt brillante. 1 titre de champion de France Top Twin et un titre de…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Interview de Stéphane Paulus, ou quand un pilote paraplégique s’aligne au départ d’une course sur une moto solo.

 Bonjour, Je suis aussi paraplégique et je trouve juste super tout se que vous faites. Je suis un ancien motard j'ai 27 ans et j'ai tenté de revenir en essayant le quad mais sa m'a couté deux côtes cassées, du coup j'aimerais aussi pouvoir avoir la chance de remonter sur une moto et je voulais savoir si y avait possibilté d'échange pour que je puisse de mon côté me relancer en ayant des conseils  de gens qui sont passép par la. Je vous souhaite tout du bon dans votre passion  Meilleures salutations Froté Georgy

posté par - 2014-04-10@16:27
Interview de Stéphane Paulus, ou quand un pilote paraplégique s’aligne au départ d’une course sur une moto solo.

  Bonjour , Je suis également paraplégique ancien motard ,mon rêve remonter sur une moto ........ Pourquoi pas être l investisseur ...... Quelqu'un aurait les coordonnées de Stéphane paulus? Merci !!!!!! 

posté par Lionel - 2015-12-14@19:05
Interview de Stéphane Paulus, ou quand un pilote paraplégique s’aligne au départ d’une course sur une moto solo.

Bravo Stéphane, Tu nous donnes une bonne leçon de vie, formidable pour tout ce que tu fais avec Stéphanie. Nous saurons à qui porter notre soutien dans tes rêves. Gros gros bisous Brigitte et Margaux juillet 2016

posté par BULET HETRUS Brigitt - 2016-07-08@20:10

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP - République Tchèque, Course : Márquez creuse l’écart au championnat

Par André Lecondé  le Dimanche 21 août 2016 | 6 commentaire(s)

Marc Márquez n’est pas toujours le plus rapide mais il ne fait jamais d’erreurs. Et même lorsqu’il en fait, il s’en sort très bien ! En République Tchèque, il a opté pour le mauvais choix de pneus, mais il a compris et géré son choix pour décrocher la dernière place sur le podium. Pendant ce temps, Lorenzo sombrait à son corps défendant et Rossi ne lui reprenait pas grand-chose dans la course au titre… Une sorte de victoire ! Marc Márquez : « ce dimanche nous n’avions pas la meilleure stratégie.… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - République Tchèque, Course : Lorenzo victime de son pneu avant

Par André Lecondé  le Dimanche 21 août 2016 | 5 commentaire(s)

C’est un Grand Prix de la République Tchèque terrible qu’a vécu Jorge Lorenzo. Il avait fait le bon choix de pneumatique et celui-ci commençait à payer lorsque le pneu avant a cédé. Un incident aussi vécu par Dovizioso, Redding, Iannone ou encore Viñales… Résulat, une course ruinée alors qu’un podium était possible… Jorge Lorenzo : « c’est dommage. Je faisais une bonne course plus ou moins. J’avais juste quelques difficultés au freinage en début de course lorsqu’il y avait plus d’eau. Je… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - République Tchèque, Course : Cutchlow et McPhee première !

Par André Lecondé  le Dimanche 21 août 2016 | 2 commentaire(s)

Elle était attendue et elle n’a pas fait défaut cette pluie promise depuis le début du meeting à Brno. Et elle a fait du dégât. Les premiers ont été les derniers et vice-versa, avec des exploits. McPhee a fait gagner le nom de Peugeot, Folger s’est refait une santé et Crutchlow a ouvert son compteur. La première sensation est venue d’un Moto3 qui pourra dire cette année qu’une Peugeot a triomphé. En fait, il s’agit d’une Mahindra, mais qu’importe pour un McPhee qui a enlevé sa première victoire … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Insolite: pneu avant usé de Lorenzo ? On tombe la chemise !

Par André Lecondé  le Lundi 22 août 2016 | 2 commentaire(s)

Lors du dernier Grand Prix de la République Tchèque, Jorge Lorenzo a eu la mauvaise surprise de voir son pneu avant Michelin se détruire bien avant l’arrivée de la course. Pourquoi ? On a la réponse. On tombe la chemise et c’est justement à cause d’elle que Por Fuera a joué Brno le Roi nu. Pensiez-vous sincèrement que se pointer à la conférence de presse du jeudi avec un linge estampillé Bridgestone ne serait pas sans conséquences lors de la course du dimanche ? Allez, c’est encore une théorie … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Spidi Carbo Track Replica: une version Suzuki MotoGP
Tags : Equipement | Gants | Spidi

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Vendredi 19 août 2016 | 1 commentaire(s)

Spidi propose une nouvelle déclinaison de son gant racing. Le Carbo Track se fringue désormais en version Suzuki. Après les versions exclusives aux couleurs de Tech3 (en présentation ici) ou encore Dovizioso (en présentation ici) le fabricant italien Spidi fait la part belle à Suzuki avec une livrée bleue et jaune inspirée des couleurs de course des machines de la marque engagée cette année en MotoGP. Outre la différence de couleur le gant reste identique à la version que nous avons essayée il … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Août  2016 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto