Interview Louis Rossi : Objectif Moto 2

Par David Jouguet - le Mardi 20 novembre 2012 | réagir ?


Louis Rossi a ponctué sa saison Moto 3 avec une 6ème place à Valence après un début de course en fanfare, 11ème final du championnat du monde, si Louis s’est montré à de multiples reprises aux avant-postes en course, il a trop souvent chuté pour prétendre à un top 5 pourtant réellement accessible.

Rentré d’Espagne depuis seulement 2 jours, on jette un œil dans le rétroviseur de cette saison 2012 et on parle des premiers essais de la Mistral avec le nouveau pilote Tech 3.

A valence tu repasses second au 2/3 de la course, on y a cru à un nouveau podium !

C’est clair, moi aussi j’y ai cru, mais j’ai refait une erreur dans le premier virage, j’ai redescendu une vitesse de trop, 1ère au lieu de seconde, je me suis fait une grosse équerre, j’ai presque tiré tout droit, là j’ai perdu le contact avec le groupe de devant, après c’est difficile de revenir.

11ème final en Moto 3, tu espérais mieux.

Oui, c’est certain, notre objectif était le top 10, on n’y est pas tout à fait. Quand on se fixe un objectif et que l’on ne parvient pas à rentrer dedans cela s’appelle un petit échec. C’est dommage, on n’était pas loin, au vu de ce que l’on était capable de faire, il ne manquait pas grand-chose pour finir dans les 5 premiers. On n’était à chaque fois présent, il aurait fallu être un peu plus calme, avoir un peu plus la tête sur les épaules, on a montré que l’on était rapide mais pas régulier. Quand je regarde la saison, nous étions là à toutes les courses, mais pas assez régulier en termes de résultats, on finit par terre la moitié des courses. Même s’il y a eu 2-3 pépins techniques, je suis allé trop souvent par terre sans finir. Il manque quelques points pour le top 10.

Entre marquer des gros points et finir par terre, la marge semble bien petite.

Oui, c’est sûr qu’elle est petite, à chaque fois que j’étais devant, je me sentais bien, j’avais confiance et je me suis emporté, c’est bien là mon erreur. Cela reste une belle saison, on a gagné le GP de France, on a été rapide et présent, mais …. la finalité n’est pas aussi bonne que je ne l’espérais.

Bon, Louis, la Mistral Tech 3, elle souffle. Comment s'est passée cette découverte ?

(Rire) Ça marche vraiment très bien, c’est beaucoup plus lourd que la Moto 3, ça prend plus d’angle, ça accélère plus, tout est différent, il y a beaucoup plus de choses à faire, je me régale sur cette moto. Je me sens à l’aise dessus, le premier jour à Valence, on ne cherchait pas les records de piste on en était incapable, l’objectif était de découvrir cette nouvelle moto. Après à Albacete, on termine à 4/10ème de pilotes comme Kalio ou Elias, ça c’est bien, les automatismes comment à venir, c’est une bonne chose. Il faut prendre les choses une par une, c’est difficile de se situer, certains pilotes ont 2 ou 3 saisons sur ces motos, on a 3 jours d’essais, on se concentre sur ce que l’on fait et on avance.

Louis sur la Mistral Tech 3

Louis sur la Mistral Tech 3

Tu repars à la chasse aux budgets.

Exactement, on essaie de mettre pas mal de choses en place, je dois trouver des partenaires, la plupart des partenaires de cette année restent à mes côtés, je dois encore rassembler un important budget. Je dois acheter une moto pour pouvoir m’entrainer, donc louer des pistes, je devrais financer mes déplacements, avoir un entraineur, un responsable de communication, tout cela a un coût.

Tu as donné le départ des 24 heures du Mans, en septembre, grand souvenir cette ligne droite du Bugatti ?

Ha oui, c’était vraiment sympa, le départ des 24 h, c’est impressionnant, avec Renaud Lavillenie on s’est bien entendu, et remettre les pieds sur la piste où j’ai gagné quelques temps avant, c’était vraiment sympa.

Louis, bon courage pour les prochains essais, à 2013.

photo site l.rossi




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Moto 3 – France : Interview Louis Rossi ; « C’est énorme »
Dimanche soir, après son retour dans la loge suite aux obligations protocolaires d’un vainqueur de GP, Louis Rossi
Interview de Louis Rossi après la course
Louis Rossi nous avait présenté son team en quelques mots vendredi, voici maintenant ses réactions après sa course de…
Interview : Louis Rossi dans les starting-blocks
Nous vous annoncions il n’y a pas si longtemps la signature de Louis Rossi avec le Racing Team Germany, les premiers …
Interview Louis Rossi : "On a laissé beaucoup de points s'envoler"
Louis Rossi, s’il est loin de ses objectifs nous a gratifié de belles sensations depuis le début de saison. En résultat …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP - Grand Prix de San Marin: Rossi triomphe et tout le monde y gagne

Par André Lecondé  le Dimanche 14 septembre 2014 | 7 commentaire(s)

Avant le rendez-vous d'un Grand Prix de San Marin organisé sur un site de Misano qui porte aussi le nom de Marco Simoncelli, l'homme d'un village de Tavullia à proximité, soit Valentino Rossi, avait déclaré qu'avant la fin de l'année, il aimerait bien en gagner une. Sitôt dit, sitôt fait ce dimanche devant un public comblé et des adversaires impuissants. Même Marc Marquez a dû mettre un genou à terre. Au sens propre comme au figuré d'ailleurs puisque le champion du monde est allé à la faute en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Superbike : Aprilia est sur le départ

Par André Lecondé  le Mercredi 10 septembre 2014 | 3 commentaire(s)

En 2015, il n'y aura pas de place pour un programme officiel Aprilia en Superbike. La marque s'apprête en effet à mettre en route un programme ambitieux en Moto GP dont elle espère recueillir les fruits en 2017. Une débauche d'énergie qui concentrera toutes les forces de Noale. La RSV4 sous les couleurs d'usine vit ses dernières courses en mondial. Certes, le programme Moto GP n'a pas encore été adoubé, mais ce n'est qu'une question de principe. Le nouveau patron de la compétition Romano… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Sécurité Routière - Vidéo: il s'appelait David et sa mère raconte sa dernière virée

Par André Lecondé  le Mercredi 10 septembre 2014 | 2 commentaire(s)

Que les choses soient claires d'entrée. Cette vidéo est violente elle dérange, elle émeut, elle révolte. Elle interroge aussi. Et c'est d'ailleurs son but. Ici, elle pose même une question d'éthique, mais en Grande Bretagne, on montre et on assume. Et ce d'autant plus que c'est la mère d'un fils disparu à l'intersection d'un croisement abordé à vive allure qui raconte l'histoire. Elle a donné quitus pour la diffusion de ces images dramatiques. David était un motard et comme tous les motards,… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Honda: la Crossrunner évolue en 2015

Par André Lecondé  le Mercredi 10 septembre 2014 | 1 commentaire(s)

On l'appelle VFR800X Crossrunner mais dans la vie, on l'identifie seulement par cette fin. Une moto que Honda positionne comme un trail routier premium, soit la synthèse de toutes les qualités et la somme de tous les fantasmes du motard indécis. Vraiment ? Il restait apparemment encore une marge de manœuvre puisque le blason ailé a décidé de le toiletter dans sa version 2015. Et pas qu'un peu ! Un moteur plus puissant au couple accentué, une retouche cosmétique, des suspensions aux débattements … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Keinosuke “Keino” Sasaki et son Concept XJR1300 "Rapsody in Blue"
Tags : Yamaha | Tuning | XJR | 1300 cm3

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Mercredi 10 septembre 2014 | 1 commentaire(s)

Keinosuke “Keino” Sasaki dévoile sa déclinaison "Rhapsody in Blue" de la Yamaha XJR1300. Le point de départ de cette réalisation a été le design de l’élément arrière. « L'inspiration de Keino pour la XJR vient de son goût pour les puissants moteurs refroidis par air à quatre cylindres des années 90 ». On reconnaît bien ici la patte du préparateur basé au cœur de New-York City avec système d’amortisseur avant facilement reconnaissable et les suspensions classiques à l’arrière. Ici Keino a opté… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Septembre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto