Interview de Cyril Neveu: collectionneur de victoires en rallyes raids et de motos classiques...

Par Jean Jacques Cholot - le Vendredi 02 avril 2010 | 1 commentaire(s)


Après avoir collectionné les victoires sur le Dakar, Cyril Neveu occupe désormais ses loisirs dans la restauration de motos anciennes entre salons et autres manifestation. Après son plus redoutable adversaire de l'époque, Hubert Auriol, il répond aux questions de caradisiac en toute simplicité.

Tu as gagné la première édition du Dakar, qu’est ce qui t’a poussé à te lancer dans les rallyes raids ?

J’ai eu la chance de faire l’Abidjan Nice avant. C’était plus une aventure humaine qu’autre chose. C’était un chalenge qui était de découvrir l’Afrique avant tout, par la moto, et par le moyen de la compétition. Donc il y avait plusieurs chalenges au bout, la découverte d’un continent que je ne connaissais pas et qui m’a fasciné et après le chalenge d’une victoire puisque je suis issu d’un milieu sportif. Mon père a été champion du monde de canoë kayak, ce qui n’a rien à voir. Mais il y avait aussi un chalenge familial puisque c’est mon père qui me faisait l’assistance donc c’était plutôt sympa.

(photo-jjcholot)

Tu as récidivé à quatre reprises jusqu’en 1987, la fameuse année où vous avez écrit avec Hubert une des pages les plus mythiques du Dakar

Oui, exactement, j’ai gagné les deux premiers Dakar donc ça, c’était déjà assez fabuleux puisque ça m’a permis de faire de ma passion mon métier. Ensuite je suis rentré chez Honda, il y a eu des hauts et des bas, et puis 1987, la bagarre avec Hubert. Il n’y en avait pas un qui voulait lâcher, on est deux caractères assez forts, et lui comme moi, on savait qu’on irait jusqu’au bout. Ça a été dur, et malheureusement, il y a eu cette chute. Ça aurait pu m’arriver, c’est lui qui est tombé, ça fait parti de la course. Ce fût une course formidable et cinq victoires, ça a quelque chose de fabuleux.

Ensuite, tu es passé de l’autre coté de la barrière en devenant organisateur de Rallyes ?

Oui, à partir de 88, j’ai commencé à organiser des rallyes en Afrique. On a repris deux rallyes et on a essayé d’en faire quelque chose de sympa tourné vers les amateurs parce qu’on trouvait qu’au niveau du Dakar, il y avait une dérive vers le milieu vraiment professionnel et en 1992, quand Gilles Lalay s’est tué, ça m‘a vraiment fait un choc et j’ai décidé d’arrêter.

Quelle expérience tu retire de tout ça ?

Pour moi, c’est une expérience de la vie fantastique. Je n’ai pas fait de grandes études et j’en ai retiré toute l’essence de ma connaissance. C’est une école de la vie fantastique ; une école d’humilité car lorsque l’on est tout seul dans le désert avec sa moto, il faut savoir contrôler les éléments, se gérer soit même, gérer une équipe aussi car quand on fait parti d’un team comme Honda, on a des comptes à rendre. Mais ce n’était que du plaisir. Il y a tellement de gens qui se font ch.er dans leur boulot que quand tu as la chance de vivre pendant trente ans de ta passion, c’est formidable.

Quel regard tu portes sur l’évolution des rallyes raids ?

Quand on a commencé à reprendre deux trois rallyes, on a cherché à en faire quelque chose de sympa, de convivial et puis lorsque les usines sont arrivées, on s’est rendu compte que ce n’était pas facile de concilier tout ça. Nos rallyes étaient malgré tout plus faciles à gérer qu’un Dakar. D’année en année, le rallye raid s’est de plus en plus mis à ressembler au WRC et ça c’est nul. Chacun sa discipline. C’est les usines qui ont poussé à ça parce que c’était plus simple pour eux. On aurait pas du se laisser marcher sur les pieds ; on aurait du essayer d’empêcher ça.

(photo-jjcholot)

Penses tu que les privés ont encore leur place en rallye raid ?

De moins en moins et je crois que tout le monde s’accorde à dire qu’il faudrait faire machine arrière. Hubert a essayé et je crois qu’il faut s’orienter vers ça. De toute façon, comme c’est sur le déclin, ils n’auront pas le choix.

Le Dakar 2011 est confirmé en Amérique du Sud, penses-tu qu’un retour aux sources soit possible ?

Actuellement, l’Afrique est une poudrière et ce n’est pas simple. Une course de petite envergure est toujours possible mais le Dakar a une telle aura médiatique que c’est voué à des risques d’attaques terroristes. C’est pour cela que ça me parait plus sage de repartir là-bas. En plus ils ont des moyens financiers et un gros potentiel de clients donc ça me semble normal qu’ils repartent en Argentine et au Chili.

Maintenant, on va parler d’un autre domaine, l’écologie. Ne crois tu pas que les différentes législations ne viennent à bout de ce genre d’aventure ?

Si, c’est clair. Nous sommes complètement sclérosé. Actuellement, nous subissons deux crises : une crise économique et une crise écologique. Les excès dans tout, ça n’a jamais été bon mais on a tendance à exagérer les choses.

(photo-jjcholot)

Je crois savoir que tu t’intéresses à la moto ancienne ?

Oui, avec un copain, on s’est constitué une petite collection de machines que l’on restaure. C’est le coté un peu nostalgique qui ressort. J’aimerai retrouver toutes les machines sur lesquelles j’ai couru, parce que je trouve ça sympa d’avoir les motos qui m’ont marqué.

Quel type de moto t’attire particulièrement ?

Ça va de la kawa H2 à la Norton Commando. Et puis, j’ai un faible aussi pour les trails. J’aime bien les tous premiers trails, on s’est constitué un parc de motos sympas et c’est un vrai plaisir.

L’actualité de Cyril Neveu ?

L’actualité de Cyril Neveu, ça ne sera pas dans la compétition, ça c’est sûr. Non, ce sera sûrement une reconversion dans le tourisme.

OK. Merci Cyril, bon salon et à bientôt.

(photo-jjcholot)




PORTFOLIO Afficher le diaporama
(photo-jjcholot)
(photo-jjcholot)
(photo-jjcholot)
(photo-jjcholot)
Afficher le diaporama

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Interview de Gérald Armand, collectionneur d’authentiques motos de course.
Bonjour Gérald. Comment es-tu venu à collectionner des motos de course ? J’ai commencé la moto un peu à la « …
Frein beringer pour motos classiques
Ce n'est pas parce que l'on a une vieille moto que celle-ci ne doit pas bien freiner bien au contraire. D'autant que…
La saison motos classiques 2012 dans les strarting blocks...
Cette fois, ça y est. L'hiver est passé, les motos ont profité de cette trêve pour subir une cure de jouvence bien au…
Calendrier 2013 des compétitions réservées aux motos classiques et historiques.
Après un hiver rigoureux, pour ne pas dire viril, le printemps devrait petit à petit prendre le relais. Et avec lui, …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Interview de Cyril Neveu: collectionneur de victoires en rallyes raids et de motos classiques...

Bonjour, Quelle belle époque et de bons souvenirs du temps du vrai Dakar, Ca me manque énormément !!!! Mon fils s'appel Cyril en souvenir de ses bons moments du Dakar en Afrique et j'ai toujours ma veille BMW Paris-Dakar comme celle qu'Hubert avait ..... (1984) Merci de m'avoir fair vivre des moments inoubliables et de m'avoir fait connaître et aimer l'Afrique. Mimine de Suisse

posté par Mimine - 2013-01-11@09:56

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP – Grand Prix de Malaisie : petit à petit Valentino refait son nid

Par André Lecondé  le Dimanche 26 octobre 2014 | 20 commentaire(s)

C'est en homme heureux que Valentino Rossi termine sa tournée outre-mer. Une victoire à Phillip Island suivie de cette seconde place en Malaisie font de lui le favori pour la place de vice-champion du monde. Dani Pedrosa éliminé, c'est aussi ma position de leader chez Yamaha qui est en jeu. Peut être le véritable challenge qu'est en passe de perdre un Jorge Lorenzo à présent relégué à douze points à un Grand Prix de la fin. Valentino Rossi : « Je suis très content de cette deuxième place. C'est … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Les engagés 2015 : deux Français dans chaque catégorie

Par André Lecondé  le Vendredi 24 octobre 2014 | 6 commentaire(s)

La liste des engagés pour la saison 2015 en Grand Prix est tombée. Certes, elle n'est que provisoire, mais on constate avec satisfaction que tant en Moto 3 qu'en Moto 2 et, même, en Moto GP, il y aura deux Français en lice. Loris Baz et Mike Di Meglio seront en effet sur la grille de départ de l'élite. Le premier venu du Superbike sera sur une Yamaha Forward version Open et sera l'équipier de Stefan Bradl alors que le second sera sur une Ducati dans le team Avintia Blusens. Comme cette année,… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix de Malaisie : Jorge Lorenzo a eu très chaud

Par André Lecondé  le Dimanche 26 octobre 2014 | 3 commentaire(s)

Un pneu trop dur, un niveau physique trop mou, Jorge Lorenzo a souffert durant un Grand Prix de Malaisie qui lui offre la troisième place du podium. Mais qui creuse aussi un peu plus l'écart au championnat avec son équipier Valentino Rossi. De fait, le bilan de Sepang n'est pas positif pour le Majorquin. Jorge Lorenzo : « Les conditions étaient très difficiles, elles l'ont été tout le week-end. Je n'avais jamais eu aussi chaud ici en Malaisie. Je n'étais pas au meilleur de ma forme parce que… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix de Malaisie : les records tombent et les pilotes aussi

Par André Lecondé  le Samedi 25 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Cette seconde journée d'un Grand Prix de Malaisie qui jouait les qualifications de ses catégories a été marquée par des chutes. Celles caractérisée par les records à l'image d'un Marc Marquez qui entre dans l'histoire de l'élite comme le seul pilote à pouvoir revendiquer treize positions de pointe en une seule saison. Et ce, alors qu'il reste encore un meeting à consommer, qui pourrait faire passer son score à quatorze. Pour son compte personnel, ce sont cinquante départs au sommet de la grille … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP - Honda: Casey Stoner a roulé deux jours au Motegi
Tags : Honda | Moto GP | Stoner

Par André Lecondé  le Jeudi 30 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Honda a fait sortir Casey Stoner de sa retraite pour deux jours d'essai qui n'avaient rien d'une réunion amicale pour se rappeler le bon vieux temps. La version 2015 de la RC213V a été passée à l'expertise de l'Australien tout comme les nouveaux pneus Michelin qui feront leur apparition en 2016. Au final, pas de chronos révélés sur le tracé de Motegi, mais un bilan positif qui servira pour l'avenir : Casey Stoner : « Il m’a fallu un peu de temps pour me réhabituer après avoir passé un an sans… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS

Vos commentaires

«  Octobre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto