Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Par Alexandre Hubner-Loriol - le Jeudi 25 octobre 2012 | 23 commentaire(s)


Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms
 

1. Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: l'infatigable

Séduits lors de sa présentation en mars 2011 (par ici) nous avons voulu savoir ce qu’ils pouvaient proposer, pour de vrai, ces Michelin Pilot Road troisième du nom. Rien de mieux qu’un essai à long terme pour s’en rendre compte avec plus de 15 000 bornes de roulage.

Immédiatement reconnaissable avec ses lamelles, le Pilot Road 3, ou PR3 pour les intimes, fait de son cheval de bataille un comportement exemplaire sous la pluie avec son système de « couteau » qui ne devrait pas faiblir les kilomètres passant. Tout un programme qui parlera incontestablement au plus grand nombre d’entre nous.

Sommes-nous en présence d’une fable façon Lafontaine (ça tombe bien pour un chausson spécialisé dans la flotte) visant à endormir le motard trop crédule… ? Ne serait-ce pas une énième feinte marketing dont le seul but est de proposer une nouveauté et de chiper des ventes à la concurrence de plus en plus axée sur ce segment ? S’en était trop, nous nous devions de vérifier ça par nous même !

COMMENT QU'ON A FAIT ?

Pas évident de faire un test longue durée capable de coller à la majorité des motards. Quelle machine choisir ? Quel type de roulage ? Quelle périodicité ? Sur quelle durée. Tant de questions qui se sont bousculées sous notre casque

Nous avons donc opté pour un roulage journalier (hors vacances, maladie et autres jokers inavouables) d’environ 40 kilomètres mixant ville, autoroute et départementale. Bref le trajet type que monsieur tout le monde peut faire avec comme seule extravagance quelques balades dominicales à un rythme capable de faire partir votre permis en fumée. Quant à la pression nous n’y avons pas fait particulièrement attention (même si un coup d’œil mensuel voir bimestriel était recensé)… comme monsieur tout le monde on vous dit.

La moto ? Une star des charts qui remplit nos villes. Quoi de mieux qu’une Kawasaki ER-6.

C’est donc par monts et pas vaux et contre vents et marrées que le PR3 (on est intime depuis plus d’un an) a fait des tours et des tours de roues sur des routes sèches, des bitumes aux raccordements donnant l’impression que les agents des ponts et chaussé bossent avec un chien, des asphaltes propices à la culture du riz et des revêtements dignes d’une table de billard… bref de tout !

UNE PREMIÈRE IMPRESSION VÉRIFIÉE

Roi des villes de part sa construction, le bibendum propose un profil qui fera de lui un ténor de la légèreté capable de transformer une machine pataude en deux-roues plus vif.

Le revers de la médaille ? Un train avant qui engage, pouvant parfois donner l’impression de tomber lorsque l’angle devient plus prononcé. Ce sentiment de légèreté sera un point extrêmement positif en ville et permettra de s’extraire facilement sans forcer des lourdeurs du trafic.

Sur route les prestations seront toutes aussi flatteuses même si moins impressionnantes face à la concurrence. La vitesse augmentant, le pneu donne le change sans difficulté et ce pour notre plus grand plaisir. Restent les rythmes endiablés qui ne seront pas sa tasse de thé, il se montrera réellement moins précis sur l’angle mais est-ce là la vocation d’un chausson touring?

Même si cette gamme a tendance à prendre une direction plus sportive depuis quelques années il n’en reste pas moins qu’elle est faite pour un usage routier misant sur le confort, l’endurance, l’homogénéité et la facilité de prise en main.


 (11 kms)

Et là l’étiquette ne ment pas. Avec la capacité de mettre instantanément le motard en confiance les clermontois donnent l’impression d’être de vieux copains dès le premier tour de roue, imprimant au motard une confiance presque aveugle… jusque sous la pluie. Le mouillé ne lui fait pas peur et il sera même un allié précieux dans cette dernière configuration de roulage.

LE CAP DES 7000


 (7053 kms)

Il aura fallu dépasser les 7000 kilomètres pour ressentir une différence de comportement. Si le travail du chausson reste tout à fait honorable avec un bon niveau de ressenti en ville et à vitesse modérée, le grip est en diminution lorsque le rythme devient sportif. Préférant désormais au pilotage musclé une conduite enroulée, le bi-gomme prend encore son rôle au sérieux sous la pluie sans pour autant avoir l’excellent rendement des premiers mois.

Toujours aussi confortable au quotidien le PR3 a un comportement moins net avec un positionnement et une tenue de cap moins franche plus l’angle devient prononcé. Visuellement il a encore de bonnes centaines de kilomètres devant lui avant d’avouer sa fatigue.


 (14 011 kms)

Plus de 15000 kilomètres sont passés depuis leur montage chez Dafy-Moto et le pneu a toujours une allure de jeune homme donnant l’impression que le compteur joue une scène de « Retour vers le futur ».

Mais non les kilomètres sont bien là avec un pneu toujours viable. Certes une moto plus lourde aurait rendu une durée de vie moins flatteuse mais tout de même la longévité est remarquable. Quant au comportement il s’est dégradé petit à petit, sans vice ni mauvaise foi. A la façon d’un vieux couple les prouesses sous la pluie ont laissé place à un rendement habituel.

Les 10 000 kilomètres ont sonné le glas des roulages sous hormones avec un avant moins précis, donnant l’impression de chercher sa route. La ville et les balades « normales » auront besoin de 4 500 kilomètres (soit 14 500 au total) de plus pour avoir raison de cette confiance que le motard portait sans compter sur ce Michelin.

PROMESSE TENUE ?

Incontestablement oui. Avec une gueule réussie, différente de tout ce que l’on connaissait, le Michelin Pilot Road 3 est sans détour le roi des villes, l’ambassadeur des changements de files, le maestro de l’agilité.

Avec un comportement identique dépassant les 7 000 kilomètres le chausson fait un excellent travail sur le sec et le mouillé avant de prendre un premier coup de bamboo à 10 000 kilomètres. Flou lors des balades enroulées, il attendra avec impatience (et vous aussi) que le tempo baisse, voulant retrouver ses rues et boulevards avec envie.

Relativement rond et homogène malgré le trajet autoroutier les pneus ont dépassés les 15 000 bornes et même s'ils semblent pouvoir encore faire plus, leur remplacement devient pressant non par peur du gendarme et d’une quelconque contredanse mais par rapport au feeling qui s’est désormais fait la malle…


 (15 003 kms)





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: l'infatigable
Séduits lors de sa présentation en mars 2011 (par ici) nous avons voulu savoir ce qu’ils pouvaient proposer, pour de…
Michelin: le nouveau Pilot Road 3 disponible dans quelques jours...
Nouveau fer de lance en sport/ touring disponible pour le grand public à partir de janvier, le Pilot Road 3 a été pensé …
Essai Michelin Pilot Road 4: impressionnant sur le mouillé mais aussi sur le sec
La famille Pilot Road hérite d’un nouveau venu, un pneu 100% routier de quatrième génération décliné en trois versions. …
Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.
Après 4 ans de bons et loyaux services avec le Pilot Road 2, Michelin innove dans le segment Sport/ Touring Radial avec …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

J'ai testé, je me suis dit ouais, pas mal, et je suis revenu aux Bridg'... La moto était beaucoup plus maniable et joueuse! Ces PR3 sont bons pour ceux qui n'attaquent pas et qui désirent accumuler les km. Sinon ils sont en dessous du lot...

posté par vive les bridg' - 2012-10-26@08:10
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 Tu les as essayés dans quelles conditions? Parce que j'ai pas vu mieux sous la pluie...

posté par anonyme - 2012-10-27@08:11
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 un super pneu

posté par anonyme - 2012-10-31@18:02
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Bonjour, Votre essai Caradisiac, est exactement ce que j'ai ressenti avec ma 1250 bandit S pendant 14000 kms. Avec cette même moto, j'ai roulé avec des PR2 (12000kms) des BT23(10000kms), les PR3(14000kms). De tous ce que j'ai pû roulé, le PR3 est vraiment excellent, en toutes conditions. Je roule avec mon épouse + tous les bagages chargées comme une mule, je n'emprunte que les petites routes qui tortillent, et nous roulons parfois assez bien et assez fort. Une 1250 chargée, c'est lourd et possède encore du gros couple malgré le poids. J'ai parfois eu peur dans certaines rentrées en virage sous la pluie, eh bien c'est surprenant, surtout par rapport à ce qui se faisait avant. A l'approche des 14000, le pneu devient dur, il tape, perd son amorti, et suit toutes les déformations du bitume..comme votre test, il pourrait rouler encore, mais j'ai préféré changer....pour le nouveau Metzeler Z8 M.O....on verra..

posté par Thierry - 2012-11-03@17:46
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

J'étais très content de mes Pilot Activ (21000km avec l'AR, sur Revere 650), les prochains seront des PR3 vues les critiques.

posté par pierregdlj - 2012-11-04@17:47
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 Les Bridges meilleurs que les Michelins ? pour des débutant très certainement tant leur profil est plus facile à appréhender, mais pour avoir tester les deux concurrents sur différentes machines, le Michelin est largement devant (en prix aussi remarque...) C'est marrant de ressentir une perte de grip sur l'angle avec les kilomètres alors que visiblement, à la vue de vos photos, le bord de vos pneus n'ont jamais gouté à l'asphalte... je pense plutot que votre trajet quotidien a créé une usure hétérogène et que de ce fait les pneus sont devenus moins agréable et moins rassurants... ;-)

posté par L'astico - 2012-11-06@22:51
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 Super contente des PR3 sur ma bécane!

posté par Lise - 2012-11-23@14:14
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Avez vous pris en compte que les saisons passent pendant la durée totale du test ? la température y est peut être pour quelque chose non ? Mise à part la hauteur des sculptures ,donc la souplesse des lamelles et le profil du pneu qui peut changer à cause de l'usure, je ne vois pas en quoi la gomme perd ses propriétés ou cause un changement de comportement. Quelle était la saison après 7000 kms de test ? Celle de départ du test ?

posté par Michaël - 2013-04-30@13:24
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

c'est un très bon pneu, mais je fais 7.000 km maximum avec, donc pour faire 15.000 km, il faut vraiment rouler très très lentement!!!!

posté par bmw 1200 rt - 2013-05-01@18:07
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Salut à tous, toutes, Je suis trés surpris par ce test car faire  14000 km avec un PR3 à l'arriere  et le changer avec encore cette hauteur de sculptures me semble bizarre. Moi un PR3 à l'AR me fait 6700 km  6 mois (je le change demain) et lisse sur la moitié gauche sur une CBF1000ABS. J'ai 64 ans et roule sur le sec à 90% et 10%ville et 10% autoroute. Peut-être le test s'est-il déroulé sur 14000 km de pluie? Mais trés honnêtement et sans vouloir vexer peut-on parler de sport moto en ce cas tout au plus de transport  précautionneux. Comment accorder du credit à ce test????

posté par Sam - 2013-06-24@12:24
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

15000 KMS !?! et encore aussi frais ? franchement j'ai fini le mien ce dimanche sur ma 990 SM et je vous jure que au bout de 6400 kms il n'a plus de profil, à un tel point que j'ai craint de ne pouvoir rentrer de notre petite balade de 500 kms de montagne. Ceci dit hormis cette petite divergence sur la longévité, c'est un excellent pneu avec un comportement très sain même en cas de "forte attaque" et une remarquable tenue sur la pluie.

posté par Olivier - 2013-07-08@16:30
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 A vrai dire je ne savais pas ca pouvait rouler pendant une si longue duree.  C'est étonnant. Quelqu'un a deja éssayer? Claudia de [palace paris->http://fr.grandluxuryhotels.com/collection/france/paris/]

posté par Claudia - 2013-07-30@08:44
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 oui moi. Je roule sur un FZ8 et j'ai fait 16500 kms avec un train avant de le changer car les pneus ne tenaient plus bien alors que visuellement ils étaient encore très correct. J'ai demandé à mon concessionnaire la raison il m'a répondu que la matière travaillait avec le temps et que le rendu variait également. Je n'en sais pas plus

posté par Fab - 2013-07-31@09:02
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Très bon pneu, 7000 km AV comme AR je le recommande, c'est mon deuxième train, je remets les mêmes. Enfin un pneu ou on se sent en sécurité sous la pluie... Moto VFR1200 en conduite plutôt virile en solo et pas mal de duo. 

posté par speedroad - 2013-09-07@17:33
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 J'aime bien ce pneu.... Habitant au québec, je peux vous dire que ce pneu est particulierement apprécié lors des fraiches matinés d'automne et encore plus sur pavé humide! Je ne regrette pas mon achat et la prochaine fois je vais probablement essayer les PR 4.

posté par Lowisss13 - 2014-03-08@18:27
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 pour ma part, mon PR3 à jour pour jour 1 an. Je dois le changer après demain avec quelques 24 500 km d'effectué avec ce pneu en toutes circonstances et toutes tranquilité sans jamais avoir été trahis. expérience à renouveler...

posté par olivier33620 - 2014-05-07@15:44
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Ce pneu à une relative bonne tenue de route sur le mouillé mais une usure rapide, je suis à la campagne (route relativement droite en plus) et moins de 7000 km ont suffit à mon Bandit 1200 à le ruiner. en revanche celui de l'avant lui va être changé à près de 18000 km (en attendant j'avais mis un Pirelli angel ST en monte arrière). Le PR3 m'a quelques fois fait défaut en freinage d'urgence , le pneu arrière sautait et rebondisait n'encaissant pas la pussance de freinage qui pourtant n'était pas particulièrement violent alors que le PR3 à l'avant avait fait son boulot.

posté par Arkko - 2014-05-31@16:43
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Moi j'ai jamais fait plus de 7.000 km avec mes deux trains de Pilot Road 3, sinon rien à dire, c'est un excellent pneu surtout sous la pluie, mais faut arrêter de raconter des conneries style 15.000 km avec le même train de pneus, aucun pneu n'est capable de ça, j'ai eu des Metzeler, des Bridgestone, des Pirelli, des Continental, le plus que j'ai fait c'est 10.000 km et j'étais quasi sur la jante à l'arrière, on voyait les cordes c'était vraiment la limite au niveau sécurité. Actuellement j'ai une 1200 GS de 2014, j'ai des Michelin Anakee 3 qui me paraissent excellents, sauf au niveau du bruit de roulement assez sensible, on verra au niveau longévité, mais je sais par expérience que si je fais 8.000 km ce sera déjà pas mal...

posté par marre du Brésil - 2014-06-02@14:52
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

Heu Arkko, si ton pneu arrière dribble au freinage, c'est pas qu'il est mauvais .....  c'est juste que ta fourche et/ou ton amorto arrière sont mal réglés      !!!!!!!

posté par anonyme - 2014-06-02@14:58
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 J'ai des PR3 depuis 13000km sur un 600 Hornet 2008, je suis environ à la moitié, ils vont me faire 25000km je pense. Je fait principalement de la nationale avec un peu de ville, je roule relativement rythmé (dans les virages et sur les freinages) mais doux sur les accel, ça fait toute la différence. Mon avant s'use à la meme vitesse que l'arriere. Perso je les trouve encore impeccables, l'essayeur à peut etre eu des soucis au niveau de la pression ou des suspensions. Pour ceux qui disent que ce sont des pneus pour rouler cool: Je n'ai aucun soucis pour suivre mes potes (qui sont en pneus sport) dans les routes de campagnes. Vraiment un super compromis, le prochain coup je prend les PR4. Pour info j'ai fait 12000km avec des BT016 dans les mêmes conditions.

posté par Fabien - 2014-06-08@23:44
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

 je viens de faire 360 bornes sous la pluis avec des pr3 neuf, sur departemental avec de la flotte. et je peus vous dire que la 600 hornet a pas mal cravaché. bas pas une glisse meme pas un soupçon. en 18 de permis j'ai jamais eu une accroche comme cela sous la pluie. et pour la positionnement plus facile qu'un velo,  moi je dit ces pr3 je les kiffes. 

posté par looping - 2014-07-06@23:25
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

@Fabien : tu devrais faire breveter ton style de pilotage, faire 25000 bornes avec les mêmes pneus, tout le monde va vouloir te piquer ta recette! Tu es dans le vrai, tu profites du paysage, cool raoul, y'a pas que l'arrache quoi, un bon motard est un vieux motard, pourquoi stresser, tu te fais une petite arsouille sympa avec tes potes sportifs de la maison de repos pour garder la forme, t'as tout compris! Bonne continuation!

posté par vive le Prozac! - 2014-07-07@17:47
Essai (longue durée) Michelin Pilot Road 3: 1 an est passé et avec lui quelques 15 000 kms

12,000 km en bandit 1250, au Québec. 90% de petites routes bosselées et craquelées. Vitesse ''pancarte + 30 km et...''. Les pneus ont commencés à être plus sensibles au défaults de la route vers 10 ou 11,000 km. Paraissent encore bien mais les marqueurs indiquent qu'encore 2 ou 3,000 km verront la fin de leur espérance de vie. J'installerai des PR4. Beaucoup mieux que les Bridgestone antérieurs.

posté par skidoo - 2014-08-06@00:10

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP – République Tchèque : Yamaha a bien sauvé les meubles

Par André Lecondé  le Lundi 18 août 2014 | 6 commentaire(s)

Au bilan des séances d'essais du Grand Prix de la République Tchèque, les mines étaient allongées dans le clan Yamaha. Entre un Valentino Rossi blessé et un Jorge Lorenzo en mal de repères, le dimanche de course s'annonçait compliqué. Mais dès le départ donné, le tracé de Brno est redevenu amical pour les trois diapasons qui récoltent le podium pour ses deux pilotes. Mais encore une fois derrière une Honda. Avec un Marc Marquez enrayé, l'occasion était pourtant belle de concrétiser. Mais… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP - République Tchèque J.3: Honda gagne avec Pedrosa et Masbou !

Par André Lecondé  le Dimanche 17 août 2014 | 4 commentaire(s)

Ce Grand Prix de la République Tchèque nous aura offert deux événements majeurs. Le premier est la victoire d'un Dani Pedrosa qui a mis fin à l'impressionnante série de victoires d'un Marc Marquez qui n'a pas enregistré son onzième succès de rang. Le second est la concrétisation d'un Alexis Masbou étincelant au terme d'une épreuve de Moto3 débridée. Et c'est avec cet exploit que l'on commencera. Ce premier succès de carrière le Français est allé le chercher en réglant dans le dernier tour un… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Midual: la haute couture française est aussi en moto

Par André Lecondé  le Lundi 18 août 2014 | 4 commentaire(s)

On vous l'annonçait ici cette Vuiton de la moto, cette fragrance d'essence que l'on subodore de Dior au vu d'un ensemble digne d'Yves Saint Laurent. A ces noms il faut maintenant ajouter celui de Midual qui a prouvé dans un salon pour hédonistes du côte de Pebble Beach que la moto pouvait être aussi un produit de luxe. Voici la Midual type 1 à 140.000 euros. Voilà, c'est fait, c'est beau comme un yacht et ça devrait marcher comme un avion. Les frères Midy sont à l'heure et tombent pile pour… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – République Tchèque : Andrea Iannone a l'avenir devant lui

Par André Lecondé  le Lundi 18 août 2014 | 3 commentaire(s)

Au vu du déroulé d'un Grand Prix de la République Tchèque qui a confirmé tout son début de saison passé sur la Ducati, il faut se persuader du fait qu'il faudra bientôt compter sur Andrea Iannone. L'Italien fait une année probante su une GP14 du team Pramac qui se transformera l'an prochain en GP15 au sein du team officiel. Ceci aux côtés d'un Andrea Dovizioso qui peut dores et déjà se mettre sur ses gardes face à ce prochain équipier véloce et ambitieux. Bien qualifié sur la première ligne en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Lit Motors C-1 : la moto gyroscopique et électrique

Par David Jouguet  le Mercredi 20 août 2014 | 2 commentaire(s)

L'innovation n'arrête jamais et la start-up américaine Lit Motors l'a bien compris en développant la C-1. Ce nouveau modèle fonctionne sur le principe d'une moto, avec deux roues, mais elle ne tombe jamais! Cela fait deux ans que l'on entend parler de ce concept Lit Motors C-1. En début d'année la start-up californienne avait présenté ce nouveau modèle à Las Vegas et cette fois-ci on touche au but avec une production qui ne devrait plus tarder. Lit Motors annonce en effet un début de… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Août  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto