Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Par Alexandre Hubner-Loriol - le Lundi 07 mars 2011 | 14 commentaire(s)


Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.
 

1. Essai casque Shark Vision-R: un vrai plus côté champ de vision.

Dernier-né de chez Shark, le Vision-R promet un champ de vision façon grand écran, un dégagement confortable pour laisser passer les branches de vos lunettes et un vrai plus côté confort. Qu’en est-il ? Pour se rendre compte des capacités de l’intégral, nous l’avons testé sur plus de 2000 kms. Voici nos conclusions…

Pour remplacer son RSF3 Shark met les petits plats dans les grands et propose un casque misant sur le confort d’utilisation.

Très attendu, le Vision-R offre à son possesseur un plus large champ de vision. Annoncé avec + 25% en vertical et +10% en horizontal, le couvre-chef s'enrichit de brevets et part à la conquête du mode sport-GT. Fort d’une réalisation en fibres multiaxiales dernière génération il se décline en deux tailles de coque pour éviter le syndrome tête d’ampoule, si peu agréable tant du côté du look que de celui du travail des cervicales…

UNE FINITION CHIADÉE

Dès le premier regard, le nouveau couvre-chef se montre séduisant avec sa finition précise et ses multiples détails bien pensés : pad en mousse au niveau des oreilles facilitant grandement le greffon d’un intercom, d'un intérieur amovible en trois éléments autonomes, d'inserts en mousse extractibles pour faciliter le passage des lunettes à grosses branches... Les porteurs de lunettes apprécieront réellement cette idée novatrice et pratique au quotidien.

Ce n’est pas tout, on retrouve aussi un curseur d’écran permettant le passage d’un filet d’air, un écran solaire interne, des inserts réfléchissants sur le pare-nuque ainsi que des plastiques anodisés soulignant entre autres la prise d’air au menton.

Joliment décoré dans notre version d’essai, le heaume peut compter sur une peinture noire mate qui ne jouera pas les experts en prenant vos empreintes au moindre contact de vos doigts.

Facilement démontable, il faudra cependant faire attention aux clips arrière qui ont tendance à jouer les rebelles refusant de suivre la garniture après plusieurs démontages laissant planer un doute sur leur durée de vie!!

Côté poids, testé en taille S, le casque est vérifié à 1485 grammes, attention lors de votre achat, il chausse un peu grand (notons que la taille inférieure ne sera hélas pas synonyme de bon ajustement et pourra être trop petite).

PRISES D’AIR

Difficiles à manipuler une fois ganté, les curseurs supérieurs, à la finition anodisée, ont besoin de vitesse pour rafraichir l’intérieur du casque. Indétectable en ville, il faudra passer les 100 km/h pour sentir l’air entrer.

Plus évidente, la manipulation au niveau de la mentonnière souffrira tout de même de la même critique. Dommage, d’autant plus que le traitement anti-buée avoue trop rapidement ses limites et vous donnera l’impression de rouler à Londres lorsque le temps n’est pas favorable.

Heureusement Shark a opté pour la première fois de son histoire pour un curseur d’écran (manipulable très facilement) permettant le passage d’un filet d’air salvateur.

Côté prise d’air, on regrettera un courant d’air interne qui monte du bas de la mentonnière au niveau de l’écran quand celui-ci est fermé. Vraiment dérangeant, il forme un tourbillon au niveau des yeux qui vous fera verser une (ou plusieurs) larme(s). Notons que ce phénomène aurait été évité avec une bavette anti-remous plus grande de quelques centimètres… On appréciera la bonne étanchéité de l’écran, bien aidé par un système de placage maison (Autoseal System), qui prend son rôle au sérieux contre les intrusions pluvieuses.

GRAND ÉCRAN ET EFFET SOUND ROUND

Shark a bien bossé sur sa copie et propose un vrai plus du point de vue du champ de vision qui devient généreux. Les pourcentages annoncés ne semblent pas être usurpés et il est clair que cet apport est on ne peut plus agréable lors des balades. Facile à manipuler, l’écran offre un crantage suffisant et bien fait.

Constat identique du point de vue de l’écran solaire. Assez couvrant, suffisamment bien teinté, il se manipulera aisément avec un curseur latéral bien fait.

En dynamique, le couvre-chef se tient bien et offre une tenue de cap saine et dépourvue de flottements parasites ainsi qu’un bon comportement lors des mouvements latéraux.

Côté isolation sonore, le frenchy aurait pu mieux faire. En effet le Vision-R se montre bruyant rapidement, faisant oublier la douceur des mousses internes. Une fois l’aiguille dépassant les 60 km/h le bruit à l’intérieur de l’intégral est présent et devient vraiment bruyant une fois les 110 km/h atteints (sur un deux-roues dépourvu de protection). A qui la faute ? Toujours le déflecteur inférieur vraiment trop court…





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Essai casque Shark Vision-R: un vrai plus côté champ de vision.
Dernier-né de chez Shark, le Vision-R promet un champ de vision façon grand écran, un dégagement confortable pour …
Shark Vision-R : pour voir la route en format grand écran…
Shark vient de présenter à la presse son nouvel intégral au concept séduisant : champ de vision d’un jet et avantages…
Salon de la Moto, Paris: les pilotes Shark dédicacent à tout va
Après Lorenzo c’est au tour de Sylvain Guintoli, Scott Redding, Loris Baz, Randy de Puniet, Freddy Foray et Vincent …
Shark S600 Sweety… un intégral tout en douceur.
Nouveauté 2010, le S600 Sweety se colore de pastel métallisé pour séduire les filles ou les garçons qui roulent sur…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Jolie la RC8-R

posté par anonyme - 2011-03-08@08:43
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

même réflexion ..... jolie la RC8R

posté par VersuS - 2011-03-08@11:17
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

entièrement de votre avis ce casque a un gros courant d'air intérieur et c'est très dérangeant. En ce qui concerne le niveau sonore le casque se montre très bruyant et c'est décevant

posté par Olivier - 2011-03-09@10:41
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Plutot cher pour un casque fabriqué en Thailande. shark exagère !!

posté par Domix - 2011-03-11@14:39
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Fabriqué en Thaïlande, et alors???? 

posté par anonyme - 2011-03-11@18:21
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Et alors ? Il est vendu aussi cher que s'il était fabriqué en France ... Alors pourquoi délocaliser ... pour faire un max de bénef, en faisant croire que c'est un produit francais .. .Si ça te dérange pas, moi si !! Bonne route quand même.

posté par Domix - 2011-03-11@23:03
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Je roule avec le Vision R depuis de debut 2011 avec mon K1200RS, bulle haute, j ai pas de probleme d air, pas de probleme de bruits,je suis tres content du casque. Environ 4.500 Km faits. J avais un RSI avant et ce Vision R est bien mieux. J aprecis plus specialement le confort et l ecran solaire. Je suis aussi satisfait du prix car si fabriquait en France il couterais le double....

posté par Frog - 2011-03-16@11:18
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

 Moi non plus, dans mon break je n'ai pas de problème de bruit par contre sur mon XJ6 ne n'est pas la meme affaire et en plus il y a de la buée tout le temps. Par contre côté prix le casque est dans la norme en plus la finition est très satisfaisante.

posté par Fab - 2011-03-16@16:10
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Bonjour, J'avais un RSF2 dont j'étais satisfait, alors j'ai fais confiance à Shark pour le Vision R. La finition et la polyvalence sont bonnes pour le prix. Ecran solaire pratique et réel plus de l'effet "vision large". Parcontre le casque est peu enveloppant et au roulage les passages d'air sont trop importants à mon goût (bruit + sensation de frais). Cela en ferait plus un très bon casque pour la balade l'été qu'un réel sport touring utilisable toute l'année...un peu dommage.

posté par Piotr - 2011-03-19@11:07
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

Le championat est déja plier, STONER est vraimant trop fors...

posté par Boris - 2011-03-19@17:46
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

 Vision-R par rapport aux entrées d'air quand on roule. Ce casque est très bruyant et en plus il y a beaucoup d'air a l'intérieur c'est car car il est super beau et super doux dedans.

posté par anonyme - 2011-03-23@00:18
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

J'utilise ce casque avec un scooter sous les tropiques à La Réunion.   En position assise casque plus silencieux que ma 307, couché le niveau de bruit augmente. Vision bonne mais 2 cm de moins du bandeau mentonnier auraient été top.    Aération très bonne (couleur principale blanche) je l'utlise avec le cannage turbano. J'arrive au travail sans un cheveux mouillé malgré les 30°   Le top c'est l'étanchéîté même par pluie tropicale qui vous oblige à rouler 30 km/h maxi pour éviter la gamelle. Impressionant au niveau de la visière et des entrées d'air.   Pour la ville lever de visière et c'est tout pas besoin de transformable, ça ne deviens pas un four. La visière intérieure n'est pas suffisante, en cas de forte luminosité.  Dernière chose il est léger. Bon rapport qualité prix. Contrairement à l'essai je trouve toutes les commandes maniable avec des gants et surtout ils ne font pas toc.

posté par dodo - 2011-04-20@22:06
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

bonjour je suis d'accord avec la majorité des avis ,ce casque a beaucoup de qualites,mais ilest bruyant,plus bruyant que mon precedent acheté 60 euros a lidl. je roule avec un xmax 250 avec la visiere d'origine.

posté par sergio - 2011-11-17@21:09
Essai Shark Vision-R: tout est dans le regard.

 Je viens d'acheter un shark vision R serie2, bon le rembourage intérieur et minimal façon ancien shumbert donc le confort est quand même moyen, mais surtout l'écran anti-buée shark est une vrai cochonerie. Si il n'y a en effet pas de buée, il y a pire. La visière se recouvre tout de suite d'une sorte de condensation très fine à la façon d'un film dépoli. Résultat on ne voit plus rien. En gros cela transforme la buée instantanement en condensation et une fois recourvert d'eau, il ne reste plus qu'a s'arreter et prendre un chiffon pour essuyer. Du coup j'ai du racheter une visière avec le classique pinlock qui lui fonctionne très bien. Donc si vous acheter un shark vision R, prenez le direct avec le pinlock...

posté par fabrice - 2014-10-04@00:55

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Insolite: pour que Canal + parle de moto il faut payer de sa personne

Par André Lecondé  le Jeudi 26 février 2015 | 4 commentaire(s)

C'est un des exploits qu'aura réussi Randy De Puniet. Le MotoGP malgré toute sa splendeur a du mal à sortir du carré des initiés. Mais, d'un coup d'un seul et à la surprise générale, la catégorie reine des Grands Prix vient de se faire donner une leçon de notoriété par l'anonyme mondial Superbike qui vient d'avoir les honneurs d'une émission passée en clair à la mi-journée. Audience garantie. Mais il n'y a hélas pas de quoi s'en réjouir. Car le sujet n'était pas la moto. Comme quoi le malheur… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - MV Agusta: la F4RC est aussi une Superbike en vente libre
Tags : MV | Sportive | Superbike

Par André Lecondé  le Vendredi 20 février 2015 | 3 commentaire(s)

Le mondial Superbike a ouvert ses hostilités du côté de Phillip Island pour une nouvelle saison de joutes entre pilotes et constructeurs Parmi ces derniers, il est un blason MV Agusta qui a profité de l'occasion pour présenter non seulement ses nouvelles couleurs, mais aussi une F4RC qui s'annonce redoutable sur le papier. D'abord, on remarquera que le sigle AMG est arrivé sur le carénage des machines de Varese. Mercedes est, on le rappelle, à présent en position non négligeable dans le… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto3 2015 : Fabio Quartararo déjà tout en haut

Par André Lecondé  le Vendredi 20 février 2015 | 2 commentaire(s)

L'intersaison bat son plein du côté de Moto3 qui s'est offert trois jours d'intenses travaux sur le tracé de Jerez. Au bilan, le plateau a pris comme un coup de jeune avec deux pilotes d'à peine seize ans qui ont battu le record de la piste. Une bonne nouvelle pour la moto française puisque les tricolores peuvent maintenant se persuader de tenir leur jeune prodige. Il s'appelle Fabio Quartararo, il est dans les petits papiers de Honda, et il a explosé le record du tour par trois fois. Fabio… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Tests Sepang 2: Marc Marquez contient la concurrence

Par André Lecondé  le Mercredi 25 février 2015 | 2 commentaire(s)

Le plateau 2015 du MotoGP vient d'en terminer avec trois jours de test sur un tracé de Sepang qui avait déjà assuré la rentrée de la catégorie au début du mois. C'est dncsur un terrain connu que les protagonistes se sont retrouvés et, comme lors de la première visite, c'est Marc Marquez qui a fini la visite en haut de la feuille des temps. Certes, mais le double champion du monde Honda a aussi pu mesurer combien la concurrence s'était affûtée depuis l'an dernier. Avec Yamaha, certes, mais aussi … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BD Warm Up "À tombeau ouvert": le tome 2 arrive
Tags : Livre

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Vendredi 20 février 2015 | 1 commentaire(s)

Le second tome de la bande dessinée "Warm Up" déboulera en librairie le 13 mars prochain avec une nouvelle fois la part belle aux dessins soignés de Renaud Garreta. Le brestois signe (scénario et dessin) ici le second opus (sur six) de "Warm Up". Ce numéro nous plonge dans le monde de la course avec la famille Neves et sa passion de la moto. Entre les sacrifices de Nathan pour libérer Chad de l’emprise d’un gang mafieux et la colère, la tristesse de ce dernier, le lecteur partira au Mans mais… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS

Vos commentaires

«  Février  2015 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto