Essai Scott blouson Distinct GT: une souplesse et une légèreté omniprésentes!!

Par Alexandre Hubner-Loriol - le Jeudi 01 mars 2012 | réagir ?


Essai Scott blouson Distinct GT: une souplesse et une légèreté omniprésentes!!
 

1. Essai blouson Scott Dinstinct 1GT: vraiment du très bon matos...

Reprenant l’ensemble de la palette technologique maitrisée par Scott, le blouson Distinct 1GT est LE fer de lance de la gamme 2012. Tout le plus beau matos est ici concentré en quelques 2,1 kg (pour une taille M dorsale optionnelle CE incluse) … pour ainsi dire une plume de technique pure et dure…

L’influence des sports alpins est encore ici bien présente avec un look sous forme de clin d’œil à la montagne, faisant par le passé les beaux jours de la marque. Le "snow" est certes omniprésent mais il se voit plus que bien, même très bien adapté à la pratique de la moto avec de multiples détails qui feront la différence le moment venu.

Sobre mais pas austère, l’ambiance générale est plutôt bien réussie. Et même si l’on déplore une et une seule couleur et l’absence de touche racing qui aurait pu mettre un peu plus de peps dans l’ensemble, le Distinct 1GT devrait plaire au plus grand nombre des motards qu’ils soient des aventuriers de la route ou des spécialistes des tracés urbains. Pour ce faire le ricain basé en Suisse a mis le max de chances de son côté tant par rapport aux matériaux nobles retenus que par les petits détails fonctionnels qui facilitent votre quotidien… reste le prix qui est comment dire… pas des plus digestes !

DU CAVIAR, JUSQU'AU PRIX

Quel que soit l’angle sur lequel vous scrutez le blouson, impossible de trouver une couture maladroite, un raccordement hasardeux ou tout simplement un fil qui dépasse.

Flatteur pour son possesseur, il respire la qualité des empiècements en Cordura et Superfabric, du zip central étanche Riri, des fermetures éclair YKK résistantes à l’eau que l’on retrouve sur la moindre poche externe, du verrouillage aimanté du col qui se montre pratique et intuitif en passant par les inserts réfléchissants bien intégrés qui ont su rester discrets et bigrement efficaces…

Les gros points forts de cette nouveauté 2012 sont le confort en général, la souplesse en particulier qui n’a aucunement besoin de temps pour un rodage quelconque et la parfaite intégration des protections SAS-TEC.

Sachant se faire oublier instantanément elles épousent la morphologie de vos articulations en les suivant dans leurs mouvements sans jamais les lâcher. La grande absente est la dorsale qui sera disponible uniquement en option (SAS Tec de niveau 2 (<9kN) à 24 euros)… effarant en vue du prix de la veste, on croit rêver. Hélas non !!!

Bien pensée, la doublure chaude est dotée d’un rabat molletonné capable, une fois déclipsé, de recouvrir par l’intérieur le zip central venant ainsi en complément des deux autres traditionnellement employés par les différentes marques. Si l’idée est top on regrettera qu’il n’y ait aucune pression aidant la protection thermique à rester en place. A peaufiner pour gagner en efficacité.

Suffisamment nombreux les différents serrages sont situés aux endroits névralgiques pour limiter au maximum les infiltrations d’air en dynamique.

On appréciera tout particulièrement les poignets étanches maintenus par le pouce qui sont, à la différence de ceux proposés par Held (pour retrouver l'article, c'est ici), d'un bon ajustement et totalement confortables. L'ajustement se fait aussi au col et aux hanches via des liens élastiques, aux biceps grâce à 3 pressions et aux poignets par velcro complété d’un zip d’aisance. Rien à redire, le réglage se montre juste, précis et facile jusqu’aux poignets qui pour la première fois sont irréprochables, facilitant le passage des manchettes des gants hiver, le tissu souple y étant sûrement pour beaucoup, la concurrence fait là vraiment pâle figure.

A L’ÉPREUVE DE LA MÉTÉO

Avec sa structure 3 couches de chez Gore-Tex (pour une étanchéité max sans compromis avec le temps), il faut bien avouer que le blouson n’a pas grand chose à craindre des prévisions météorologiques.

Que nous roulions sous des trombes d’eau 1 heure ou une après-midi durant, il nous a été impossible de prendre l’étanchéité de ce Scott en défaut et ce jusqu’aux fermetures éclair des poches qui jouent le rôle de barrage à la perfection. Un véritable bonheur durant la totalité de nos essais.

La résistance aux infiltrations du vent est presque sans reproche si ce n’est au niveau du zip central qui laisse encore passer l’air si vous roulez avec des températures proches de zéro sur une moto de type roadster.

C’est dans un confort digne d’un équipement de haut vol que l’on passera la saison froide et les mi-saisons en regrettant même l’été et ses températures estivales, interdisant de porter ce blouson sans transpirer à grosses gouttes.

Du point de vue du confort, c’est un sans faute qui donne même l’impression de ne rien avoir sur le dos avec en plus le sentiment d’être bien protégé. On tombera sous le charme du généreux ourlet amovible mixant confort et chaleur au niveau du cou, de la souplesse du tissu mais aussi de la bonne couverture au niveau des reins pouvant encore être updatée grâce à un sérieux zip permettant une greffe avec un pantalon… Reste le prix qui limitera obligatoirement sa vente.

AU FINAL

Un blouson d’une extrême souplesse, d’un confort omniprésent et d’une finition sans bavure qui hélas se réserve aux motards au portefeuille garni.

Capable du meilleur, le Scott Distinct 1GT séduit par sa vraie étanchéité, sa protection thermique digne de ce nom, ses réglages efficaces, sa bonne tenue en dynamique dépourvue du moindre gonflement mais aussi par les tissus top ultra résistants choisis pour l’occasion. Seuls défauts: son prix et une dorsale absente…





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Essai Scott pantalon Distinct GT: peut mieux faire!
Haut de gamme tant par son tarif que les matériaux utilisés, le pantalon Distinct GT a été présenté au grand public au …
Essai Scott Distinct 2 GT: la chaleur tout en finesse
Avec une gamme road retravaillée en profondeur l’année dernière, il aura fallu attendre cette année pour que Scott …
Essai Scott Lane 2: un gant tout en souplesse
Résolument été, le Lane 2 joue la carte du dynamisme sans tomber pour autant dans la sportivité. Essai d’un gant…
Essai blouson Scott Dinstinct 1GT: vraiment du très bon matos...
Reprenant l’ensemble de la palette technologique maitrisée par Scott, le blouson Distinct 1GT est LE fer de lance de la …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP – Grand Prix d'Australie J.3 : Valentino Rossi remporte sa seconde victoire de l'année

Par André Lecondé  le Dimanche 19 octobre 2014 | 25 commentaire(s)

Il l'espérait mais il se doutait bien que ce ne sera pas facile de l'accrocher cette victoire en Australie après des qualifications pour le moins timides. Et pourtant, neuf ans après son dernier succès sur le tracé de Phillip Island, Valentino Rossi, pour son 250ème départ, a remis son nom au palmarès de ce Grand Prix qui n'a pas été tendre avec ses protagonistes ni avec les pneus. La réalisation n'en est que plus belle et c'est la seconde de l'année pour le « Doctor ». Parti le couteau entre… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Essai Honda CBR650F : Une petite teigne habillée en GT
Tags : Honda | Sportive | Essais | CBR | 650 cm3

Par Christophe de Lestapis  le Mercredi 22 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Pour ceux qui trouvent la CB650F trop typée roadster et la CBR 600RR trop radicale, ne vous inquiétez pas, Honda a tout prévu ! Pour rappel, depuis 2010, Honda propose à nouveau une CBR « F » aux plus GTIstes d’entre nous afin d’offrir le meilleur compromis entre prestations dynamiques de haut vol et confort du pilote et de son passager. Le tout à un tarif hyper contenu. Pour la petite histoire, la CBR600F, c’est quand même 16 années pendant lesquelles les premières versions de «F» se sont… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ducati : la Scrambler sera assemblée en Thaïlande

Par André Lecondé  le Mardi 21 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Ainsi va le monde d'aujourd'hui. Des Harley-Davidson sont assemblée en Inde et des Ducati seront entre les mains des ouvriers Thaïlandais. De quoi donner le haut le cœur aux puristes mais c'est aussi avec de tels schémas que leurs marques favorites proposent des modèles qui restent accessibles tandis que celles-ci prennent pied sur des marchés émergents qui leur assurera la pérennité. L'Europe n'est plus une priorité. Ducati a investi en Thaïlande sur des sites de production. C'était bien pour… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tourist Trophy d'Amérique du Sud? Voici l'Insane racing from Colombia (Motovelocidad Del Valle) en vidéo
Tags : Vidéo moto | YouTube

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Mercredi 22 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

Du côté des courses extrêmes le Tourist Trophy fait figure de référence. Médiatisée, la course de l’île de Man est connue de tous pourtant d’autres épreuves à travers le monde forcent le respect. Voici l’une d’elle… Ok, on est loin des gros teams, des motos réglées aux petits oignons. Ici Dainese n’est pas en charge de la sécurité comme c’est le cas depuis quelques années lors du TT. Pourtant… pourtant cette course est « chaud patate » ! Direction la Colombie. Outre le pays du café (et de bien … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - MV Agusta: une F4RC s'invite à la fête de Milan

Par André Lecondé  le Mardi 21 octobre 2014 | 2 commentaire(s)

A Milan, le monde des sportives connaîtra une certaine agitation. On croyait le secteur perdu à cause de la crise et d'une législation routière hostile. Mais il faut croire que les constructeurs font de la résistance. En espérant que ce ne soit pas un baroud d'honneur. Alors on a eu la nouvelle S 1000RR de BMW, on a découvert la fureur des verts avec la Ninja H2, on s'attend à une nouvelle ère et R1 chez Yamaha puis chez Ducati on va nous expliquer l'idée d'une 1299 qui restera 1199 avec la… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Octobre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto