Essai Scott Distinct 2 GT: du feeling et de la finesse pour l'hiver

Par Alexandre Hubner-Loriol - le Mardi 29 janvier 2013 | 1 commentaire(s)


Essai Scott Distinct 2 GT: du feeling et de la finesse pour l'hiver
 

1. Essai Scott Distinct 2 GT: la chaleur tout en finesse

Avec une gamme road retravaillée en profondeur l’année dernière, il aura fallu attendre cette année pour que Scott dégaine des gants capables de rivaliser avec la concurrence. Nous avons fait l’essai de l’un d’eux, le Distinct 2 GT. Voici nos conclusions.

Touring dans l’âme la nouveauté 2013 a droit à toutes les attentions du fabricant avec des noms comme Thinsulate ou Gore-Tex, histoire de savoir où l’on met les pieds (euh, les mains). Typés hiver les 2GT surprennent par leur volume maîtrisé et leur particulière finesse au niveau de la paume favorisant ainsi le feeling et la prise en main des commandes.

UN GANT QUI NE PAIE PAS DE MINE

On ne peut pas dire qu’il est particulièrement impressionnant ce Distinct 2GT. Plutôt discret d’apparence le gant n’affiche pas de débauche de technologie apparente.

Protection en mousse plutôt minimaliste, pas de raclette au doigt, pas de manchette particulièrement montante… le strict minimum en somme pour un équipement hiver.

Looké touring le Scott n’a aucune prétention sportive mais plutôt une vocation touring sage.

Un peu trop pour certains, comme moi qui aurais aimé un peu plus de pep’s voire de rock’n’roll attitude.

Mais que voulez-vous le fabricant a joué la carte de la sécurité et du passe-partout pour répondre aux goûts du plus grand nombre. Qu’importe, la qualité d’assemblage complétée de la finition mettra tout le monde d’accord.

TOUT EN FINESSE

Nous sommes loin de l’image que l’on se fait d’un gant hiver. Ici pas de gros volume ni de rembourrage excessif mais plutôt de la technologie interne pensée pour garder vos mimines au chaud durant vos roulages hivernaux… même si rien ne vous évitera l’onglée, à l’exception des manchons ou de vous balader en voiture…

Dès l’enfilage nous serons surpris par la coupe ajustée proche de la main et la faible épaisseur de la garniture interne.

Le serrage laissé à un double scratch prendra son rôle au sérieux, dommage que la manchette ne soit pas plus longue et évasée, elle en aurait gagné en efficacité ainsi qu’en pratique au quotidien.

Aucune coque rigide, donc aucun point dur ne sera recensé. Le confort est là et bien là avec un tissu interne en polaire méga doux et confortable, complété par une absence de couture au bout des doigts. Bien vu, au même titre que le mix de cuir de chèvre (8 mm d’épaisseur) et de polyamide (10% de la surface totale) toujours aussi souple et facile à prendre en main. C’est vraiment appréciable.

L’ÉPREUVE DE L’HIVER

Comme toujours Gore ne nous déçoit pas avec sa membrane qui arrive à offrir respirabilité et étanchéité interne, même une fois le cuir gorgé d’eau. Certes le gant ne craint pas la pluie mais il aurait pu être encore mieux si l’impression en silicone sur l’index avait été plus grande puis reconduite sur le majeur. Certes c’est un détail mais qui vaut son pesant de cacahouète sur des prises de freins réflexes !

Côté protection thermique le résultat offert par Thinsulate est plus qu’appréciable avec un bon rempart contre les morsures du froid. Ainsi équipé vous pourrez rouler sans difficulté durant presque une heure sous un thermomètre avoisinant les 0°C sans pour autant être handicapé par un trop grand embonpoint. Scott arrive donc à faire aussi bien que les autres sans donner l’impression de rouler avec des gants de boxe…

POUR CONCLURE

Extrêmement confortable, la nouveauté 2013 séduit par une douceur et une souplesse à toute épreuve.

Capable de résister au froid aussi bien que les meilleurs de la catégorie, le Distinct 2GT n’en a pas le volume si désagréable au quotidien. Fin, bien coupé et featé comme il se doit, il sait aussi offrir une étanchéité et une respirabilité sans faille.

Que lui reprocher alors ? Pas grand chose en somme. Outre un look trop sage et trop basique à mon goût, on retiendra en sa défaveur une manchette trop courte et surtout pas assez évasée par couvrir convenable toute veste ou blouson hiver…





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Essai Scott Distinct 2 GT: la chaleur tout en finesse
Avec une gamme road retravaillée en profondeur l’année dernière, il aura fallu attendre cette année pour que Scott …
Essai Scott pantalon Distinct GT: peut mieux faire!
Haut de gamme tant par son tarif que les matériaux utilisés, le pantalon Distinct GT a été présenté au grand public au …
Essai Spidi Submariner H2Out: un gant hiver tout en finesse
E.S.T, trois lettres qui, selon Spidi, font toute la différence au niveau de l’ajustement. Le gant hiver Submariner …
Essai Beringer maître-cylindre - étriers "Classic": puissance et feeling
Pour offrir un freinage actuel aux mamies, Beringer a développé sa gamme « Classic ». Après l’essai des disques fonte,…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Essai Scott Distinct 2 GT: du feeling et de la finesse pour l'hiver

 c'est quoi la moto sur les photos ?

posté par berty - 2013-01-29@14:28

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Nouveauté - Kawasaki: voici la Ninja H2

Par André Lecondé  le Mardi 30 septembre 2014 | 5 commentaire(s)

Elle nous a fait fantasmer, saliver, elle nous fait déjà rêver. Celle-là c'est la Kawasaki Ninja H2, la sportive qui va mettre tout le monde d'accord. 200 ch, du carbone, 300 km/h, c'est peut être la dernière bravade d'un état d'esprit sans concession à un monde normé et policé qui nous enserre délicieusement dans un carcan. Avec notre consentement qui plus est. Les gars d'Akashi sont à louer pour cet opus. Ils avaient superbement géré la communication de leur petit monstre. Mais il faut… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP - Grand Prix d'Aragon: rien de grave pour Valentino Rossi

Par André Lecondé  le Lundi 29 septembre 2014 | 4 commentaire(s)

Valentino Rossi a peut être loupé l'occasion de doubler la mise à Aragon après avoir triomphé à Misano. Mais il aurait pu aussi tout perdre dans cette chute violente qu'une herbe synthétique encore mouillée a provoqué. Au final, il reste en lice pour le statut de vice-champion du monde puisque Dani Pedrosa n'a été guère plus verni. Mais Jorge Lorenzo s'invite à présent à la fête. Reste l'essentiel : le « Doctor » n'a aucune séquelle. Valentino Rossi : « malheureusement, je suis passé sur le… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix d'Aragon : pour Rossi, Aragon est loin de Misano

Par André Lecondé  le Samedi 27 septembre 2014 | 3 commentaire(s)

Un sentiment d'impuissance. C'est ce qui ressort du commentaire d'un Valentino Rossi qui s'élancera seulement sixième demain à Aragon pour le dernier Grand Prix avant la tournée d'outre-mer. Et encore, le « Doctor » peut être heureux d'une seconde ligne qui n'avait rien d'évident au moment d'attaquer les repêchages. Mais les jours heureux d'il y a deux semaines semblent déjà bien lointains pour des troupes Yamaha officielles dominées par les mêmes machines de chez Tech3. Valentino Rossi : « Ça… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix d'Aragon : Loris Baz grandira sûrement sur une Yamaha
Tags : Yamaha | Moto GP | Loris Baz

Par André Lecondé  le Dimanche 28 septembre 2014 | 3 commentaire(s)

En 2015, il y aura bel et bien un Français en Moto GP. Et peut être même deux si Mike Di Meglio arrive à pérenniser sa position chez Avintia Blusens pour une Ducati. Mais ce qui semble certain, c'est que Loris Baz arrivera du Superbike pour découvrir le Moto GP. Preuve de sa motivation, il quitte à 21 ans son statut d'officiel Kawasaki pour jouer les débutant dans un team privé en Moto GP. Mais avant de monter sur la moto, le tricolore a dû s'aguerrir aux mœurs bizarres du paddock des Grands… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Intermot – Honda : avec la CBR300R le bonheur tient à 37 centimètres... cube
Tags : Honda | Sportive | CBR | Intermot | 300 cm3

Par André Lecondé - Pauline Rachwal  le Mardi 30 septembre 2014 | 3 commentaire(s)

La moto, c'est comme tout dans la vie. Il vaut mieux parfois en avoir une petite et nerveuse qu'une grosse et ennuyeuse. C'est vrai quoi, Kawasaki a montré la voie avec la Ninja 300 et KTM a fait de ses Duke des reines. Honda ne pouvait que réagir et en rajoutant 37cc à sa CBR250R déjà en place. Le blason ailé espère ainsi pénétrer ce marché de plus en plus prisé : celui des sportives à petit cube. Mine de rien ces 37cc, ça devrait nous garantir plus de pêche à l'accélération. Et puisque l'on … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .







Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS

Vos commentaires

«  Octobre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto