Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

Par Alexandre Hubner-Loriol - le Lundi 09 avril 2012 | 7 commentaire(s)


Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...
 

1. Essai Schuberth SR1: un casque typé, exceptionnel, mais qui doit réviser sa copie

C’est sous la dénomination de SR1 que Schuberth entre par la grande porte dans les casques racing. Nous l’avons essayé durant 6 mois.

Touring, sport/ touring et désormais racing, l’équipementier bien connu des « roulent toujours » met une nouvelle corde à son arc en promettant de garder ses fondamentaux : un niveau sonore maitrisé et une finition à l’allemande. C’est après deux ans de boulot entrecroisé d’essais en soufflerie que le chapeau conçu à partir de celui de Schumacher est dévoilé à Cologne en 2010. Dévoilé oui, mais il a néanmoins su se faire désiré durant de longs mois avant de pouvoir être disponible… mais qu’importe il est désormais là et bien là.

CHAUSSE-PIED OU CRIC ? ET POURQUOI PAS LES DEUX ?!?

Schuberth a travaillé le look et le caractère sportif avec des grilles métalliques à chaque ventilation, un spoiler arrière modulable en 2 positions mais surtout une forme affinée à l’arrière pour une plus faible résistance à l’air.

Réputé pour son côté racing mais aussi pour sa difficulté d’enfilage, le Shoei Z-One fait ici figure d’équipement sport/ touring… pour vous dire la difficulté à faire passer l’allemand.

En vous demandant à chaque enfilage comment votre tête va pouvoir passer, vous espérez en secret que les mousses vont se détendre afin de faciliter cette tâche tant redoutée… ben non… vous jetterez un regard inquiet après chaque extraction pour voir si une oreille n’y est pas restée…

Racing dans l’enfilage il n’est absolument pas adapté à un usage routier qui obligera des passages que vos oreilles refuseront. Ne croyez pas pour autant qu’il est un calvaire sur la tête. Loin de là. Une fois chaussé le SR1 sait se faire docile voire confortable avec un dégagement suffisant faisant oublier à vos esgourdes leur mauvais traitement… mais interdisant néanmoins le port de lunettes !!! On appréciera la douceur des tissus micro-fibres 3D traités Coolmax tant confortables que rapides à sécher. Un vrai plus pour les pistards.

Le fait qu’il referme à l’embase a aussi pour résultat une baisse du niveau sonore interne. Silencieux en vue de l’efficacité des nombreuses ventilations, le SR1 l’est d’autant plus que Schuberth a équipé d’origine son casque d’un système (amovible) NRS efficace, permettant de jouer sur les décibels internes. Sachez qu’en option est proposé une version plus épaisse pour une meilleure obstruction auditive. Lors de votre achat, dans le carton, vous aurez aussi droit à un déflecteur de menton et à un second nasal, plutôt anecdotique...

DES VENTILATIONS EFFICACES

Particulièrement travaillées par l’allemand, les prises d’air sont de véritables bouffées d’oxygène une fois en mouvement. Air frais entrant et chaud sortant, le débit, quel qu’il soit, est bigrement impressionnant tant au niveau frontal que de la mentonnière. Efficaces, elles se montent aussi manipulables simplement, même ganté, à l’exception des latérales imposées au niveau de l’oreille en vue de gagner en appréhension du monde extérieur, qui ne nous ont pas convaincus. Hormis un bruit de sifflement très désagréable gommant tout autre son, ces dernières n’offrent aucun intérêt…

Schuberth n’a pas été avare sur le joint d’écran de type boudin, très efficace, interdisant purement et simplement à l’air mais aussi à l’eau de pénétrer. Complet, ce dernier permet une parfaite étanchéité de l’écran, revers de la médaille il est impossible de le clipser sans utiliser les deux mains et difficile de le faire ganté.

Ce qui aurait pu être un vrai plus se transforme ici en défaut d’autant plus que sa trop grande largeur vient à la longue se faire grignoter par l’ergot en charge de verrouiller l’écran.

Résultat une usure prématurée qui devrait passer en SAV mais indigne d’un casque de cette gamme… Au registre des mauvaises surprises on notera la perte du kit platine gauche sur le circuit de Portimao, peut-être due à un volume trop imposant de ce joint… allez savoir !!!

NÉ POUR LA PISTE

La grande force de ce SR1 est sa tenue de cap et son parfait maintien quelle que soit votre vitesse… jamais il ne m’a été donné de tester un casque aussi peu résistant à l’air !

Top, parfait, exceptionnel, les adjectifs manquent pour qualifier la tenue, l’équilibrage mais aussi la neutralité de comportement de l’intégral affichant 1329 grammes sur la balance (poids vérifié pour une taille S).

Le spoiler arrière offrant deux positions se propose de s’adapter aux caractéristiques de votre moto pour limiter les turbulences engendrées. Au ressenti difficile de dire si l’effet est bien réel tant sur route que sur piste, mais quelle que soit la position que vous choisirez le maintien se veut proche de la perfection.

Le champ de vision n’est pas mal non plus avec un format type 16/9ème en latéral. Dommage qu’il n’en soit pas de même sur la hauteur avec une partie supérieure de la coque qui a tendance à accrocher le regard.

Ceux qui rouleront sur route apprécieront le crantage en 7 positions de l’écran, permettant un ajustement précis et amplement suffisant au quotidien. L’écran antibuée quant à lui prend son rôle au sérieux avec une efficacité difficilement critiquable, roulages hivernaux pluvieux ou non.

L’HEURE DU BILAN

Pauvre en coloris, capable du meilleur avec un comportement en dynamique qui n’a pu être pris en défaut durant nos 6 mois d’essai, le casque racing de chez Schuberth se montre impérial sur circuit mais aussi inadapté à un usage routier, interdisant le port de lunettes et de boucles d'oreille et pour cause...

Vraiment difficile à mettre et à enlever du fait de sa conception même, le SR1 peut cependant compter sur un système de ventilation abouti tant par le débit que par la manipulation.

Nous émettrons cependant des réserves au sujet des extracteurs latéraux qui devraient en théorie permettre de mieux appréhender le monde extérieur. A la place nous avons ressenti, une fois ouverts, une augmentation du volume sonore. Une fois fermé le couvre-chef se montre silencieux, même ventilations supérieures et mentonnière ouvertes.

Bien fini, notre casque d’essai s’est montré décevant sur la durée de vie de son joint d’écran percé à la fin de notre test, phénomène hélas non isolé. Plus rare si l’on en croit le fabricant, la perte du kit platine gauche serait un cas unique… espérons-le en vue du prix axé haut de gamme.





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Moto GP - Rossi et Ducati: Pour le meilleur mais aussi le pire
Jerry Burgess, dont on ne sait encore rien de ses intentions pour 2011, a précisé sur le site MCN que l’union entre …
Essai Schuberth SR1: un casque typé, exceptionnel, mais qui doit réviser sa copie
C’est sous la dénomination de SR1 que Schuberth entre par la grande porte dans les casques racing. Nous l’avons essayé
Essai Michelin Pilot Road 4: impressionnant sur le mouillé mais aussi sur le sec
La famille Pilot Road hérite d’un nouveau venu, un pneu 100% routier de quatrième génération décliné en trois versions. …
Essai Vitesse Glove: une botte lookée mais aussi technique.
Nouveau venu dans le monde du deux-roues, Vitesse propose une gamme de trois bottes toutes aussi stylisées que…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

Je suis d'accord même si je porte des lunettes et des bouchons d'oreille sans aucun soucis ;-) Le plus de ce casque est son aérodynamisme hors du commun. Au niveau sonore, ce n'est pas un C3. Cela reste un casque racing.  Le mien vient de chez ixtem-moto.com La finition laisse un peu désirer. J'ai eu des soucis avec ma jugulaire au bout de 1 mois. Le casque est parti en SAV mais depuis c'est ok.

posté par Michel - 2012-04-10@19:34
Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

Finition à l'allemande????? laissez moi rire!!!! ca ne vaut pas une marque celebre japonaise qui commence par S. j'ai sa grande soeur, un R1 depuis depuis 3 ans et que des emmerdes: bruits à 130km/h (les pieces plastiques bougent), j'ai réussi à le supprimer avec un bout de papier. J'en suis à ma troisièeme visière car les butées de celles ci pètent en buté ouverte, la visiere se déclipsent (défaut connu). A 70 euro la visière, c'est pas donné. Casque peut être haut de gamme, mais fiabilité d'une chinoise (et encore...) Le SAV m'a dégouté de cette marque. 

posté par overbeurk - 2012-04-11@13:36
Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

 Le port des lunettes se fait sans la moindre contrainte, peut etre que l'essayeur avait une morphologie speciale, par contre je rejoins sur ce point le commentaire precedant, Sav en bois, 9 mois pour recevoir un ecran iridium. conclusion: mon premier et DERNIER schuberth.  probleme a la jugulaire aussi, sangle de maintien  qui se décousait....... avis aux amateurs.

posté par damien - 2012-04-11@15:40
Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

Les meilleurs casques sont les SHOEI, moi je ne porte que ça, je ne regarde même pas les autres...

posté par Le Belge - 2012-04-12@17:53
Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

Schuberth, c'est surfait, je connais plein de gens qui regrettent d'en avoir acheté un!

posté par anonyme - 2012-04-17@16:59
Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

Bonjour, J'ai acheté un SR-1 cet été. Je savais qu'il n'était pas simple de l'enfiler et l'enlever, je confirme, mais une fois a l'intérieur c'est un chausson 4 étoiles ! Mon souci. A la seconde utilisation le clapet d'aération de la mentonnière s'est cassée, ça fait 4 mois que j'attends la pièce... A priori, c'est une faiblesse de ce casque.

posté par J-Luc - 2013-12-11@07:50
Essai Schuberth SR1: capable du meilleur mais aussi du...

@JEAN LUC : tout le monde peut se tromper...

posté par anonyme - 2013-12-11@18:16

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP – 2015 : Valentino Rossi croit dur comme fer à un dixième titre
Tags : Yamaha | Moto GP | Rossi

Par André Lecondé  le Mardi 18 novembre 2014 | 7 commentaire(s)

Dix titres mondiaux en Grand Prix. Voilà qui sonnerait encore mieux que les neuf déjà acquis par un Valentino Rossi étonnamment rajeuni au terme de cette saison 2014. Deux victoires, un rang de dauphin au classement général, on en oublierait presque que le « Doctor » a 35 ans, soit 14 de plus que le champion du monde devant lui. Mais en 2015, l'officiel Yamaha prévient que l'âge du titré risque d'augmenter. Car il a bien l'intention de chiper la couronne suprême. Il faut dire que l'exercice … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP : en 2014 on compte 118 chutes de plus qu'en 2013
Tags : Moto GP | Moto 2 | Moto 3

Par André Lecondé  le Dimanche 16 novembre 2014 | 5 commentaire(s)

Au terme d'une saison 2014 disputée avec 18 Grands Prix au calendrier, ce sont 981 chutes que l'on regrette de la part de l'ensemble des protagonistes répartis dans les catégories Moto GP, Moto 2 et Moto 3. C'est la Moto 2 qui compte le plus d'incidents avec 408 pilotes à terre contre 367 en Moto 3 et 206 en Moto GP. Et celui qui a tâté le plus souvent du bitume est Sam Lowes qui s'est relevé de 25 cabrioles. Ceci dit, il ne s'en est fallu de peu que son collègue du Moto 3 Karel Hanika ne lui… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP : vous étiez 2 473 624 spectateurs en 2014

Par André Lecondé  le Lundi 17 novembre 2014 | 4 commentaire(s)

Le Moto GP est un événement sportif majeur sur la planète et pas seulement dans le monde des sports mécaniques. Avec l'approche de la zone des 2,5 millions de spectateurs, les Grands Prix moto pèsent sur le globe de la compétition en général. Il y a eu pratiquement 40.000 personnes en plus dans les tribunes d'une année sur l'autre et 14 meetings sur 18 ont accueilli plus de 100.000 spectateurs. L'Espagne a beau avoir quatre rendez-vous elle affiche de jolis scores à chaque occasion. Quant à la… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Sécurité routière: les piétons et les cyclistes plombent les statistiques

Par André Lecondé  le Mercredi 19 novembre 2014 | 4 commentaire(s)

Vous l'avez découvert hier avec effarement, le chiffre des morts sur la route est reparti à la hausse. Et l'heure est grave puisque 2014 s'annonce, à ce rythme d'inflation, comme plus meurtrière que le millésime 2013. On y est même presque déjà car rien qu'en comparant ces 10 premiers mois de l'année avec ceux de l'année dernière, on constate que le nombre de tués et de blessés sur les routes ont respectivement augmenté de 4,1 % et de 2,1 %. Du jamais vu après douze années de baisse ou de… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP en 2014 : les records de Marquez et les kilomètres de Rossi

Par André Lecondé  le Mercredi 19 novembre 2014 | 3 commentaire(s)

Cette saison 2014 de Moto GP aura été marquée par deux faits majeur : d'une part la boulimie de records d'un Marc Marquez par le fait logiquement titré pour la seconde fois consécutive. Et, d'autre part, la renaissance d'un Valentino Rossi comme résultat d'un travail personnel acharné. Deux points particuliers qui ne sont pas une impression, puisque les voilà confirmés par les chiffres. Commençons par Marc Marquez : il a marqué 362 points sur 450 possibles. Il a réalisé 13 positions de pointe… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS

Vos commentaires
Motobécane sur Sécurité routière: les piétons et les cyclistes plombent les statistiques : C'est incroyable de ne pas …suite

francoisblc sur Essai Vespa 300 GTS 2014 : La dolce vespa ! :  Rahhhh ! Je suis au …suite

Laetitia sur Reportage: Harley-Davidson Euro Festival 2014 : Bonjour, je viens vers vous, …suite

Chris sur Salon de la moto 2011: trike EML et Can-Am Spyder. : bonjour a tous Comme je le …suite

Anonyme sur Moto GP – Grand Prix de Valence J.2 : Rossi retrouve la pole et Zarco la rate de peu : dantonku c est stoner qui se …suite

Anonyme sur Moto GP – 2015 : Valentino Rossi croit dur comme fer à un dixième titre : stoner hahaha ..stoner serai …suite

Anonyme sur Moto GP en 2014 : les records de Marquez et les kilomètres de Rossi : 12:39 je suis fan de rossi, …suite

Anonyme sur Moto GP : vous étiez 2 473 624 spectateurs en 2014 : Pourquoi ils roulent pas en …suite

penloc'h sur Economie: Altyor reprend l’ensemble des actifs d'Inforad : merci pour l'info. Je suis …suite

string en cuir sur "Non au 80 km/ h sur route": la pétition en ligne : Jeanluc 28 de diamètre qui …suite


«  Novembre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto