Essai Quad Goes G625i Max : Le baroudeur idéal


Tags :

| |


Par Damien Lachaize - le Mercredi 30 juin 2010 | réagir ?


Essai Quad Goes G625i Max : Le baroudeur idéal
 

1. Essai Quad Goes G625i Max : Une nouveauté minutieusement étudiée

La marque Goes jouit d'un passeport international avec une présence sur plus de 20 pays à travers le monde et compte s'introduire prochainement en Roumanie, au Chili et au Brésil. Bien intégrée sur le marché européen, et plus particulièrement en Espagne (2è place) devant la Suède et l'Italie, Goes tente de percer sur le territoire français (8è). Dans l'optique de poursuivre son ascension, la marque muscle son jeu et coiffe sa gamme d'un nouveau quad : Le G625i. Positionné comme le fleuron de la famille, il devient le digne frère aîné du G520 Max : Un design novateur, une motorisation à injection, un équipement pléthorique, soutenu par un placement tarifaire contenu, le G25i semble bien armé pour venir concurrencer ses compatriotes asiatiques... Essai grandeur nature !

En réalité, l’ensemble des produits Goes bénéficie d’un calibrage et d’un cahier des charges (design et partie cycle) scrupuleusement travaillé et adapté aux marchés européens avant de procéder à l’assemblage à l’intérieur de l’usine CF Moto en Chine. Le G625I naquit de la fécondation entre son partenaire asiatique et un designer français externe au groupe PSA. A l’arrivée, il en résulte un produit mixé, très typé SUV…

Un look abouti


-
Conçu sur la même plateforme que le G520 Max, le dernier né adopte quasiment les mêmes mensurations que son frère. Seuls quelques millimètres les dissocient (2300 mm pour le G625 contre 2320 mm pour le G520) et le benjamin de la troupe offre un empattement plus long (1490 mm contre 1290 mm). Les potentiels acquéreurs auront aussi le choix entre deux sortes de versions : Soit le châssis court standard, soit la version de notre essai (Max) rallongée de 21 cm et pouvant accueillir un passager. En y regardant de plus près l’aspect purement physique, pas de doute, Goes élève d’un cran ses ambitions : Entouré d’un pare buffle, la face avant emporte des feux à diodes, soulignés par des liserés eux aussi équipés de diodes. Cette conjugaison marque la forte connotation avec le constructeur automobile Audi. Dissociés du bloc optique, les clignotants prennent positions de chaque côté des soudures de protection. Plutôt séduisant de face, le G625i se pare d’un bloc arrière tout aussi réussi et homogène comme en témoignent les diodes mais aussi les deux tubes, cerclés d’aluminium dont l’un renferme la ligne d’échappement. Sur le côté gauche, proche du guidon, se dresse le levier de vitesse : Son design, plus svelte se rapproche de celui observé sur les voitures automatiques. Une simple pression sur le frein à pied permet de passer du mode neutral à la marche arrière où bien de sélectionner les vitesses courtes (Low) ou longues (Hight). Agrémenté de jantes en aluminium et d'une paire de protège-mains, la qualité de finition générale demeure très satisfaisante et sans reproche, exceptée peut-être la boîte à gants dont l'ajustement et la fermeture de cette dernière sont à revoir.

Fortement équipé


-
Un quad équipé, jusque-là, rien d'étonnant sauf que le G625i détient dans sa besace un arsenal impressionnant, jugez plutôt : Luxueuse dans sa conception, la planche de bord s'arme de deux cadrans (compteur de vitesse et compte-tours) affichant une double lecture (analogique à segments) et purement numérique. Son imposant lettrage facilite la lisibilité. En bas à droite, la jauge à essence à tablettes indique le niveau de carburant emmené par un réservoir de 17,7 litres. Coincé entre ses deux cadrans, la petite ''pipette'' vous indique sur quel rapport vous vous trouvez (Low, Hight, Neutral ou marche arrière). Les zones de stockage se matérialisent par de larges porte-bagages suffisamment importants pour pouvoir sangler un sac à l'avant et à l'arrière. De son côté, la boite à gants offre une superficie pouvant loger facilement des effets personnels. Vous en voulez encore ? rassurez-vous, le G625 possède quelques petits atouts supplémentaire comme la fixation d'un treuil, ainsi qu'une boule d'attelage homologuée route, celle-ci accepte une charge maximale s'élevant à 150 kg. Enfin, nous mentionnerons la présence d'un frein de parking.

A bord, les commandes tombent rapidement en main : On retrouve les commutateurs nécessaires à l'utilisation : La mise en marche, ainsi que le bouton permettant de choisir entre les modes deux ou quatre roues motrices, sans oublier le loquet du blocage de différentiel, répartissant la puissance à hauteur de 50 % à l'arrière et 50 % sur le train avant.





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Essai Quad Goes G625i Max : Une nouveauté minutieusement étudiée
La marque Goes jouit d'un passeport international avec une présence sur plus de 20 pays à travers le monde et compte …
Nouveauté Quad Goes G 625 i : Idéal pour la randonnée
Petit à petit, l'écurie Goes muscle sa gamme de quads et coiffe son offre d'un tout nouveau modèle, le G 625 i. Tout…
La grilliput : l'outil du baroudeur
Mais qu'est-ce que c'est que cet engin me direz-vous ? - Une flûte ? : Non ! - Un arroseur compte goutte ? : Non ! - …
Nouveauté - Harley-Davidson: le Sportster se fait baroudeur avec la SuperLow1200T
Le Sportster chez Harley-Davdison, c'est le vilain garnement qui se permet des effets de style pour attirer le chaland…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Nouveauté – KTM : la petite Adventure n'aura pas une base de Duke

Par André Lecondé  le Samedi 23 août 2014 | 3 commentaire(s)

La petite Duke 390 qui se fait aussi grosse qu'une Adventure, voilà la fable qui a alimenté la toile depuis quelques jours. KTM, jusque là, n'avait pipé mot sur le concept, laissant courir un bruit qui leur a servi d'étude de marché à moindre frais. A présent, Mattighofen met les chose au point. L'idée d'une Adventure 390 a été distillée par le patron de la marque lui-même. Dès avril 2013, Stefan Pierer s'épanchait sur le sujet au point que d'aucuns pensaient voir apparaître l'opus dans un des… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grande Bretagne : Marc Marquez veut retrouver la victoire

Par André Lecondé  le Mardi 26 août 2014 | 2 commentaire(s)

En République Tchèque Marc Marquez s'est résigné à faire du boudin pour une histoire à la gomme. Au bilan, une quatrième place malgré des pneus à l'agonie sur sa Honda, un classement synonyme de bons points au championnat malgré l'écueil technique. Mais le champion du monde plus que jamais en route vers un second sacre voulait une onzième victoire de rang. Ce week-end, à Silverstone, nul doute qu'il voudra remettre les pendules à l'heure. Il a d'ailleurs commencé dès le lundi suivant sa… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Valentino Rossi : les conseils du « Doctor » pour bien vieillir
Tags : Yamaha | Moto GP | Rossi

Par André Lecondé  le Mardi 26 août 2014 | 2 commentaire(s)

A 35 ans et du haut de ses neuf titres de champion du monde, Valentino Rossi ne lâche rien. Pourtant, il s'est fait montrer la sortie du box Yamaha par Lorenzo avant de vivre deux années de galère chez Ducati et de manger encore un reste de pain noir l'an passé. De quoi jeter l'éponge ? C'est mal connaître le « Doctor » qui donne sa posologie pour bien vieillir sur le site officiel du Moto GP. D'abord le constat : « C’était bien sûr différent il y a dix ans, quand j’avais 25 ans, » puis le… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Disparition de Ralph Bryans.

Par Jean Jacques Cholot  le Jeudi 21 août 2014 | 1 commentaire(s)

Ralph Bryans, pilote irlandais qui a écumé les circuits de Grands Prix dans les années soixante, est décédé à son domicile le 6 août dernier à l'âge de 72 ans. Ralph Bryans est né le 7 mars 1942 à Belfast. C'est à la fin des années cinquante qu'il débute sa carrière de pilote sur une petite Triumph Terrier 150cc. Une Norton Manx lui permettra de poursuivre son apprentissage. Repéré par Jim Redman, ce dernier lui permet d'intégrer le team Honda en 1964 lors du Tourist Trophy de l'Ile de Man… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Radar : le radar tronçon de Toulon, d'Arles et d'Aubagne !
Tags : Radar

Par Pauline Rachwal  le Vendredi 22 août 2014 | 1 commentaire(s)

C’est un tunnel bien connu des Toulonnais. Un grand tunnel qui traverse la ville de part et d’autre dans les deux sens et qui évite d’engorger la ville et de perdre du temps à la traverser. Cet axe confiné est limité à 70 km/h et les autorités y constatent de nombreuses infractions tous les mois. Il n’y a que 5 mois que le tube dans le sens Marseille-Nice est ouvert, mais cela n’a pas empêché la préfecture du Var d’installer un radar de tronçon sur toute la portion. Ce radar faisant le calcul … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Août  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto