Essai Quad Goes G625i Max : Le baroudeur idéal


Tags :

| |


Par Damien Lachaize - le Mercredi 30 juin 2010 | réagir ?


Essai Quad Goes G625i Max : Le baroudeur idéal
 

1. Essai Quad Goes G625i Max : Une nouveauté minutieusement étudiée

La marque Goes jouit d'un passeport international avec une présence sur plus de 20 pays à travers le monde et compte s'introduire prochainement en Roumanie, au Chili et au Brésil. Bien intégrée sur le marché européen, et plus particulièrement en Espagne (2è place) devant la Suède et l'Italie, Goes tente de percer sur le territoire français (8è). Dans l'optique de poursuivre son ascension, la marque muscle son jeu et coiffe sa gamme d'un nouveau quad : Le G625i. Positionné comme le fleuron de la famille, il devient le digne frère aîné du G520 Max : Un design novateur, une motorisation à injection, un équipement pléthorique, soutenu par un placement tarifaire contenu, le G25i semble bien armé pour venir concurrencer ses compatriotes asiatiques... Essai grandeur nature !

En réalité, l’ensemble des produits Goes bénéficie d’un calibrage et d’un cahier des charges (design et partie cycle) scrupuleusement travaillé et adapté aux marchés européens avant de procéder à l’assemblage à l’intérieur de l’usine CF Moto en Chine. Le G625I naquit de la fécondation entre son partenaire asiatique et un designer français externe au groupe PSA. A l’arrivée, il en résulte un produit mixé, très typé SUV…

Un look abouti


-
Conçu sur la même plateforme que le G520 Max, le dernier né adopte quasiment les mêmes mensurations que son frère. Seuls quelques millimètres les dissocient (2300 mm pour le G625 contre 2320 mm pour le G520) et le benjamin de la troupe offre un empattement plus long (1490 mm contre 1290 mm). Les potentiels acquéreurs auront aussi le choix entre deux sortes de versions : Soit le châssis court standard, soit la version de notre essai (Max) rallongée de 21 cm et pouvant accueillir un passager. En y regardant de plus près l’aspect purement physique, pas de doute, Goes élève d’un cran ses ambitions : Entouré d’un pare buffle, la face avant emporte des feux à diodes, soulignés par des liserés eux aussi équipés de diodes. Cette conjugaison marque la forte connotation avec le constructeur automobile Audi. Dissociés du bloc optique, les clignotants prennent positions de chaque côté des soudures de protection. Plutôt séduisant de face, le G625i se pare d’un bloc arrière tout aussi réussi et homogène comme en témoignent les diodes mais aussi les deux tubes, cerclés d’aluminium dont l’un renferme la ligne d’échappement. Sur le côté gauche, proche du guidon, se dresse le levier de vitesse : Son design, plus svelte se rapproche de celui observé sur les voitures automatiques. Une simple pression sur le frein à pied permet de passer du mode neutral à la marche arrière où bien de sélectionner les vitesses courtes (Low) ou longues (Hight). Agrémenté de jantes en aluminium et d'une paire de protège-mains, la qualité de finition générale demeure très satisfaisante et sans reproche, exceptée peut-être la boîte à gants dont l'ajustement et la fermeture de cette dernière sont à revoir.

Fortement équipé


-
Un quad équipé, jusque-là, rien d'étonnant sauf que le G625i détient dans sa besace un arsenal impressionnant, jugez plutôt : Luxueuse dans sa conception, la planche de bord s'arme de deux cadrans (compteur de vitesse et compte-tours) affichant une double lecture (analogique à segments) et purement numérique. Son imposant lettrage facilite la lisibilité. En bas à droite, la jauge à essence à tablettes indique le niveau de carburant emmené par un réservoir de 17,7 litres. Coincé entre ses deux cadrans, la petite ''pipette'' vous indique sur quel rapport vous vous trouvez (Low, Hight, Neutral ou marche arrière). Les zones de stockage se matérialisent par de larges porte-bagages suffisamment importants pour pouvoir sangler un sac à l'avant et à l'arrière. De son côté, la boite à gants offre une superficie pouvant loger facilement des effets personnels. Vous en voulez encore ? rassurez-vous, le G625 possède quelques petits atouts supplémentaire comme la fixation d'un treuil, ainsi qu'une boule d'attelage homologuée route, celle-ci accepte une charge maximale s'élevant à 150 kg. Enfin, nous mentionnerons la présence d'un frein de parking.

A bord, les commandes tombent rapidement en main : On retrouve les commutateurs nécessaires à l'utilisation : La mise en marche, ainsi que le bouton permettant de choisir entre les modes deux ou quatre roues motrices, sans oublier le loquet du blocage de différentiel, répartissant la puissance à hauteur de 50 % à l'arrière et 50 % sur le train avant.





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Essai Quad Goes G625i Max : Une nouveauté minutieusement étudiée
La marque Goes jouit d'un passeport international avec une présence sur plus de 20 pays à travers le monde et compte …
Nouveauté Quad Goes G 625 i : Idéal pour la randonnée
Petit à petit, l'écurie Goes muscle sa gamme de quads et coiffe son offre d'un tout nouveau modèle, le G 625 i. Tout…
La grilliput : l'outil du baroudeur
Mais qu'est-ce que c'est que cet engin me direz-vous ? - Une flûte ? : Non ! - Un arroseur compte goutte ? : Non ! - …
Nouveauté - Harley-Davidson: le Sportster se fait baroudeur avec la SuperLow1200T
Le Sportster chez Harley-Davdison, c'est le vilain garnement qui se permet des effets de style pour attirer le chaland…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Contrôle technique deux-roues: le retour...

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Vendredi 28 août 2015 | 5 commentaire(s)

La hausse de la mortalité de 19,2% fait réagir le gouvernement qui en profite pour remettre au goût du jour… le fameux contrôle technique pour les deux-roues motorisés… Nous vous l’avons annoncé, le dernier rapport sur la mortalité routière met en avant une hausse de 19,2% en juillet dernier face à l’année précédente. Levée de boucliers du gouvernement avec différentes mesures comme le gilet jaune ou une augmentation des radars automatiques n’ont pas tardé de faire bouger la FFMC qui annonçait … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Ducati : une sportive à quatre cylindres en 2017 ?

Par André Lecondé  le Jeudi 27 août 2015 | 4 commentaire(s)

Voici une nouvelle susceptible de désespérer définitivement les ducatistes de la première heure. Tout juste remis de l’abandon d’un cadre treillis qui n’est plus en vigueur en MotoGP depuis quelques temps, voilà qu’ils risquent d’affronter l’ultime outrage en côtoyant dans les concessions une sportive à quatre cylindres. Fini le twin musclé et tant pis pour la Panigale ? Rendez-vous en 2017. C’est le site Morebikes.co.uk qui se fait l’écho de confidences qui auraient été recueillies au sein… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Grande Bretagne : la pluie bénit Rossi

Par André Lecondé  le Dimanche 30 août 2015 | 3 commentaire(s)

Ce douzième rendez-vous de la saison n’aura pas été anodin dans une saison de MotoGP qui a encore six Grands Prix à vivre avant de désigner son champion de l’année. Car il aura brisé l’élan de l’un pour engloutir les espoirs de l’autre tout en désignant son favori. Celui-là est un Valentino Rossi qui s’apprêtait à quitter Silverstone avec un passif dans la course au titre. Au lieu de ça, une averse divine a fait pendre l’eau à Jorge Lorenzo tandis que Marc Márquez buvait la tasse. Quant au… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Royal Enfield: l'Himalayan se montre propre sur elle

Par André Lecondé  le Jeudi 27 août 2015 | 2 commentaire(s)

Royal Enfield veut en faire tout une montagne de son futur modèle Himalayan qui permet à la marque indienne d'entrer dans le monde du trail. Depuis quelques temps, on en voit des versants en attendant le pic de la présentation officielle. Pour le moment, l’opus est en essai et arpente les chemins tortueux et torturés de son pays. Jusque-là, on l’avait vu maculé de boue, voire même rouillé. Mais là, elle est propre sur elle. Les perspectives s’affinent pour ce modèle Himalayan qui sera aussi… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - KTM: une 800 en approche ?

Par André Lecondé  le Mercredi 26 août 2015 | 1 commentaire(s)

Les choses semblent décidément toujours en mouvement chez KTM qui multiplie les initiatives et les projets. En 2017, la marque autrichienne fera sa grande rentrée en MotoGP mais avant cela, la gamme de Mattighofen sera peut-être déjà un peu plus étoffée. C’est du moins ce qu’en croit la source Insella.it qui a débusqué cette moto qui semble avouer un moteur inédit. Le corps d’une Duke, mais une mécanique particulière qui pourrait faire tout aussi bien le bonheur d’une Adventure. Car c’est un… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Août  2015 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto