Essai Honda SH 300i 2015 : petit scooter au grand coeur


Tags :

| | | | |


Par Pauline Rachwal - le Mercredi 23 décembre 2015 | 2 commentaire(s)


Essai Honda SH 300i 2015 : petit scooter au grand coeur
 

1. Essai Honda SH 300i 2015 : simple et efficace

Le SH300i obtient pour sa troisième génération des améliorations à l’intérieur comme à l’extérieur. Le chouchou des marchés italiens peine encore à s’imposer sur le territoire français. Les scootéristes de l’hexagone ne sont pas des accros du système grandes roues pourtant reconnu pour être plus maniable et plus stable sur les routes pavées par exemple. Avec son gabarit très proche de la version 125 cm3, le 300 promet un usage en ville plus que prometteur. Il est temps pour Caradisiac Moto de le mettre à l’épreuve dans le doux froid du mois de décembre.

Rien ne vaut la chaleur de la pollution des villes en hiver pour effectuer un essai, même si le mois de décembre est plus que clément en ce moment avec nous. De plus notre modèle était équipé de protège-mains et d’une bulle haute… Mais genre vraiment haute, que j’appellerai affectueusement « pelle à tarte », qui remonte jusqu’au-dessus du casque. Si sur le principe, l’idée est bonne et permettra une protection maximum lors des déplacements, elle gênera sur les déplacements à l’arrêt, le retrait de la béquille centrale, la visibilité en cas de pluie et viendra taper dans le casque sur chaque ralentisseur croisé. Ce SH300i était également pourvu du top-case de 35 litres (en option). Des ajouts qui franchement, sur le plan esthétique font perdre tout le sex-appeal du SH.

Car si on fait abstractions des options rajoutées, le maxiscoot’ montre un travail soigné et des lignes agréables sous les yeux. Si l’ensemble n’a pas radicalement changé par rapport au modèle précédent, il fait plus haut de gamme avec l’ajout de lignes de chromes (plastique) sur les flancs et sur la face avant, l’apparition de nouveaux feux avec des veilleuses à LED (particulièrement efficace sur des roulages nocturnes). L’ensemble est monté proprement, rien ne dépasse, les matériaux sont de bonne qualité et l’intégration d’un moteur 300 dans un gabarit de 125cm3. C’est signé Honda, ça se voit à l’extérieur. S’il y a une seule chose à retenir sur le SH et l’un de ses plus gros points forts, c’est la présence d’un plancher plat, de plus en plus rare sur les scooters, idéal pour mettre ses affaires avec l’accroche-sac qui va avec. On peut ajouter à cela un mini-vide poche dans le tablier, le support bagagerie avec poignées passager intégrés, une béquille centrale et une latérale, un coffre sous selle qui est coupé en deux avec d’un côté le réservoir d’essence (9 litres) et de l’autre un emplacement pour mettre un casque intégral avec une prise 12 Volts. On notera que les cale-pieds passagers sont bien intégrés à la carrosserie et ne dépasse pas du tout en version pliée. Le tableau de bord affiche le compteur, la température de l’eau et la jauge d’essence. La partie LCD, on retrouve un trip total et partiel, une horloge et une conso moyenne instantanée.

Reste un point qui mérite son propre paragraphe : le système Keyless. Le SH300i a reçu de la part d’Honda un transpondeur qui permet de ne plus avoir besoin de clé. Au top sur le principe et très pratique puisque de nombreuses expérimentations m’avaient convaincu. Sur celui-ci, il faudra s’armer de patience pour l’avoir bien en main. La «clé » dispose d’une action de verrouillage et de déverrouillage. On appuie, un signal rouge-rouge-vert, on désactive, un signal vert vert rouge, on active. Puis il faudra appuyer sur la molette qui s’allume en bleue (ou pas ça dépend de son humeur il semblerait), puis tourner pour sélectionner le démarrage et enfin appuyer sur le démarreur pour que le scoot’ veuille bien se lancer. Rien de bien compliqué, mais une sacrée perte de temps à chaque fois. Pas super pratique ! Idem pour l’ouverture du coffre qui se situe au même endroit, plus l’ajout d’un bouton d’ouverture. Bon, ça serait presque de mauvaise fois que j’ai pris en grippe le système, mais j’ai vraiment regretté, une bonne vieille clé.





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Essai Honda SH 300i 2015 : simple et efficace
Le SH300i obtient pour sa troisième génération des améliorations à l’intérieur comme à l’extérieur. Le chouchou des …
Suzuki GSX 1250 FA vs Honda CBF 1000 : faire du grand avec du petit
Pas spécialement fan des gros GT typé VFR ou FJR à cause de leur embonpoint pas toujours facile à manipuler. Vous…
Moto GP – Grand Prix de Malaisie : petit à petit Valentino refait son nid
C'est en homme heureux que Valentino Rossi termine sa tournée outre-mer. Une victoire à Phillip Island suivie de cette…
Nouveauté scooter 2015 : Honda dévoile son Forza 125 cm3
Alors que le monde deux deux roues a les yeux braqué sur le salon Intermot' de Cologne où de nombreuses nouveautés sont …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Essai Honda SH 300i 2015 : petit scooter au grand coeur

 Bientôt 2 ans que le SH 300 2015 est sorti ... et je ne m'y fait toujours pas .  J'ai remplacé mon modèle 2011 par le même en neuf , juste avant la sortie du nouveau , et 2 ans plus tard , je pense attendre le futur SH300 , ou peut-être le prochain Forza 300 , si il ressemble au 125 . Avoir perdu le freinage couplé , d'autant que toutes les Honda l'on perdu . De la puissance aussi .  La peinture , les matériaux et les assemblages me semblent toujours en retrait  malgré le  clinquant  des baguettes chromées , qui me rappellent les productions chinoises .  Le prix qui dépasse largement les 5000 euros sans le coûteux top-case assorti n'arrange rien . Je remarque d'ailleurs que la dernière mouture se croise rarement en ville . C'est la première fois en 30 ans de Honda que je ne ressens pas un progrès mais l'inverse .  Je suis prêt à attendre encore 2 ans pour changer mon SH , mais j'espère trouver un modèle qui m'apporte un plus , sans quoi je ferai durer le mien , ou je passerai à autre chose .  

posté par antoine - 2017-03-19@15:42
Essai Honda SH 300i 2015 : petit scooter au grand coeur

il vaut mieux acheter l'ancien modèle de 2011 en occasion que celui-ci... Le 2011 avait le freinage reparti, un plus jolie look, plus de puissance, pas de feux LED et transpondeur qui augmente la facture en cas de casse ou perte de clés. Points positif pour le dernier modelé: Casque intégral sous la selle et niveau conso un poil inferieur sinon basta!

posté par Colledimacine - 2017-03-20@12:05

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP - Qatar : mais où était Lorenzo ?

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 8 commentaire(s)

C’est le grand absent de ce Grand Prix du Qatar qui avait pourtant rabattu ses cartes. La preuve avec Valentino Rossi qui s’est extirpé de sa dixième place sur la grille pour monter sur la troisième marche du podium. Ou encore Dovizioso qui a montré que la Ducati pouvait tirer parti de la situation. Mais Lorenzo s’est élancé douzième et il a terminé onzième après une excursion hors de la piste qui l’a refroidi. Jorge Lorenzo : « c'était une course vraiment compliquée sur tous les points. J'ai… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar Rossi : « Je n’avais jamais pu voir autant Viñales jusque-là »
Tags : Yamaha | Moto GP | Rossi | GP Qatar

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 6 commentaire(s)

C’est un Valentino Rossi extatique qui ralliait l’arrivée du premier Grand Prix de l’année au Qatar. Une course, dont le départ a été perturbé par la pluie. Mais le refroidissement de la piste qui s’en est suivi a servi les intérêts de certains et Valentino Rossi y a trouvé avec bonheur des sensations qu’il n’avait jamais eu depuis eu depuis le début de l’intersaison. Ceci lié à sa science innée de la course a renversé une situation qui semblait compromise. Au final, le Doctor revient de Losail … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar J1 Lorenzo : « nous avons encore du mal à être compétitifs »

Par André Lecondé  le Vendredi 24 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Si l’on avait dit à Jorge Lorenzo avant le début des hostilités sur la poste de Losail qu’il terminerait sa première soirée au Qatar en tête des pilotes équipés en Ducati, sans doute aurait-il signé. C’est ce qui s’est passé mais pour autant il n’y a pas de quoi pavoiser. Car les Ducati ont souffert ce jeudi sur une piste qui leur pourtant favorable. Et si Por Fuera pointe cinquième, c’est à 1s3 du missile Viñales sur son ancienne Yamaha. L’honneur est tout de même sauf car il s’en est fallu de … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar J3 : le ciel leur est tombé sur la tête !

Par André Lecondé  le Samedi 25 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Il n’y a pas eu de troisième soirée sur le tracé de Losail au Qatar. Et pour cause : ce dernier a été l’objet de la colère du ciel qui a copieusement arrosé une piste dont le drainage n’est la principale de ses qualités. Il n’y a donc pas eu de bataille sur le circuit et les grilles de départ de demain, dimanche, sont le fruit des classements cumulés des séances accomplies jusque-là. Pour la plus grande joie de Viñales, mais aussi de Morbidelli et de Jorge Martin. En MotoGP, Viñales prend sa… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Qatar Viñales : « je ne savais pas comment dépasser Dovizioso »
Tags : Yamaha | Moto GP | GP Qatar

Par André Lecondé  le Lundi 27 mars 2017 | 2 commentaire(s)

Beaucoup lui avaient donné cette victoire acquise tant sa domination était éclatante sur le tracé de Losail depuis qu’il est monté sur la Yamaha. Mais au Qatar, la coursé a été une autre histoire. Même si, au bout du compte, le succès est arrivé sous le drapeau à damiers, Viñales a souffert sous les coups de Zarco et face à la résistance de Dovizioso. La concrétisation n’en a été que plus belle. Maverick Viñales : « je suis vraiment satisfait, l'équipe a accompli un excellent travail en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .







Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Mars  2017 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto