Essai Esquad Glory Triptor: du confort et de la sécurité sans rien laisser paraître

Par Alexandre Hubner-Loriol - le Jeudi 20 décembre 2012 | réagir ?


Essai Esquad Glory Triptor: du confort et de la sécurité sans rien laisser paraître
 

1. Essai Esquad Triptor: de la douceur jusqu'au prix

Précurseur, Esquad ne s’est pas endormi sur ses lauriers au fil des années. Si à ses débuts la marque française était chère, elle a su se démocratiser peu à peu. Essai du Triptor.

Si l’on cherche un jean passe-partout qui n’a peur de ses réactions en cas de choc, Esquad vient immédiatement en tête. Reprenant une coupe directement issue du prêt-à-porter, le français a réussi à y intégrer de la technicité pour lui permettre de se faire accepter par ceux qui roulent en deux-roues et qui ne lâchent rien côté protection. Leader qui n’a pas tardé à donner des idées à la concurrence, la marque propose pour 2012 la ligne Glory dont notre pantalon d’essai fait partie (avec la version féminine Louisy).

KEVCOR

Nous sommes loin des Strong et autres Stein de la ligne Legendary (relookée cette année) et de leur technologie Armalith.

En effet, l’arrivée du KevCor (nouvelle matière 100% Kevlar sur une face et 100% Cordura sur l’autre pour proposer un plus en résistance à l’abrasion en cas de longue glissade) a permis à la marque de proposer des jeans à 159 euros, eux qui avait l’étiquette d’être élitistes.

Flirtant avec ses 10 ans d’existence la marque au carré rouge continue dans le même esprit avec un pouvoir de séduction omniprésent. On aime ou pas mais les arguments pour plaire sont bel et bien là.

Irréprochable côté finition le français propose de série des coques homologuées CE (de niveau 1) livrées dans leur pochette facilitant leur stockage.

Et c’est l’excellent SAS Tech qui s’y colle pour notre plus grand plaisir même si, nous le verrons, quelques remarques subsistent. En complément contre les glissades on dénombrera différents inserts en KevCor (ici en rouge) aux fesses, genoux et côté qui auraient mérités sur ce dernier point une plus grande amplitude, augmentant leur champ d’action.

T'AS LE LOOK COCO

Urbain, le Triptor n’oublie pas les petits détails pour plaire, comme un effet « used » bien réalisé ou des rivets de forme carrée ou ronde frappés de l’estampille en relief de la marque.

Beaux et cossus, l’un d’eux sera moins séduisant à l’usage. En effet celui imposé à droite de la poche briquet se révèlera être très désagréable lorsque l’on met les mains glacées (après une balade hivernale) dans ses poches… comme quoi un rivet peut-être foncièrement agressif!

Nous n’avons rien à reprocher aux coques qui, une fois en place, s’intègrent parfaitement et seront invisibles à l’œil. Les multiples positionnements (sur 12 centimètres) des protections aux genoux conviendront à tous.

Mais cette généreuse amplitude se payera côté temps avec un ajustement sur velcro qui demande de la minutie et une dose de patience vue le manque d’accès de l’ensemble.

Voyons le bon côté, le confort général est vraiment au rendez-vous. Bien vues, les perforations qui éviteront de suer le burnous dès que le mercure remonte dans le thermomètre.

AU QUOTIDIEN

Plus chaud en été qu'un jean traditionnel (on ne s'en privera pas en ce moment...) sans pour autant rivaliser avec certains concurrents entièrement doublés, le jean passera inaperçu au quotidien tout en se montrant sécurisant en dynamique.

On appréciera sa souplesse générale qui n’a pas besoin de rodage pour se rendre agréable ainsi que les coques à mémoire de forme qui colleront à votre anatomie. Restant parfaitement en place lors de vos balades elles auront du mal à suivre le mouvement de vos genoux lorsque le rythme monte de plusieurs tons, se faisant ainsi rappeler à votre bon souvenir.

Pas de stress, ce côté perfectible n’est pas dans l’absolu un point négatif mais plutôt un indice sur l’utilisation plutôt urbaine de ce Triptor, expliquant la largueur des empiècements en KevCor…

BILAN

Avec un prix très correct le Triptor offre de bonnes prestations tant côté confort que sécurité. Souple, agréable, bien fini et équipé de coques CE aux genoux et aux hanches, ce pantalon Esquad mérite amplement de se retrouver dans votre armoire.

Avec son look moderne, son poids maîtrisé et ses nombreux ajustements, il s’orientera plus vers la balade tranquille et urbaine que les arsouilles endiablées du fait de sa conception… mais on s’en doutait non ?!?





 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Esquad: la version Glory, pour lui, le Triptor
Après la version Louisy pour les filles (pour se rafraichir la mémoire c’est ici) c’est au tour du nouveau jean homme…
Essai Esquad Triptor: de la douceur jusqu'au prix
Précurseur, Esquad ne s’est pas endormi sur ses lauriers au fil des années. Si à ses débuts la marque française était …
Esquad, nouvelle ligne Glory pour elle: Louisy
Pour 2012 Esquad renforce ses jeans en KevcorTM, matière 100% Kevlar® sur une face et 100% Cordura® sur l’autre face,…
Essai TCX X-Rap WP: confort et sécurité au rendez-vous
Entre ceux qui sont allergiques aux bottes et ceux qui ne conçoivent pas de prendre le guidon sans, TCX tente de les…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP - Grand Prix de San Marin: Rossi triomphe et tout le monde y gagne

Par André Lecondé  le Dimanche 14 septembre 2014 | 7 commentaire(s)

Avant le rendez-vous d'un Grand Prix de San Marin organisé sur un site de Misano qui porte aussi le nom de Marco Simoncelli, l'homme d'un village de Tavullia à proximité, soit Valentino Rossi, avait déclaré qu'avant la fin de l'année, il aimerait bien en gagner une. Sitôt dit, sitôt fait ce dimanche devant un public comblé et des adversaires impuissants. Même Marc Marquez a dû mettre un genou à terre. Au sens propre comme au figuré d'ailleurs puisque le champion du monde est allé à la faute en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Superbike : Aprilia est sur le départ

Par André Lecondé  le Mercredi 10 septembre 2014 | 3 commentaire(s)

En 2015, il n'y aura pas de place pour un programme officiel Aprilia en Superbike. La marque s'apprête en effet à mettre en route un programme ambitieux en Moto GP dont elle espère recueillir les fruits en 2017. Une débauche d'énergie qui concentrera toutes les forces de Noale. La RSV4 sous les couleurs d'usine vit ses dernières courses en mondial. Certes, le programme Moto GP n'a pas encore été adoubé, mais ce n'est qu'une question de principe. Le nouveau patron de la compétition Romano… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Sécurité Routière - Vidéo: il s'appelait David et sa mère raconte sa dernière virée

Par André Lecondé  le Mercredi 10 septembre 2014 | 2 commentaire(s)

Que les choses soient claires d'entrée. Cette vidéo est violente elle dérange, elle émeut, elle révolte. Elle interroge aussi. Et c'est d'ailleurs son but. Ici, elle pose même une question d'éthique, mais en Grande Bretagne, on montre et on assume. Et ce d'autant plus que c'est la mère d'un fils disparu à l'intersection d'un croisement abordé à vive allure qui raconte l'histoire. Elle a donné quitus pour la diffusion de ces images dramatiques. David était un motard et comme tous les motards,… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Honda: la Crossrunner évolue en 2015

Par André Lecondé  le Mercredi 10 septembre 2014 | 1 commentaire(s)

On l'appelle VFR800X Crossrunner mais dans la vie, on l'identifie seulement par cette fin. Une moto que Honda positionne comme un trail routier premium, soit la synthèse de toutes les qualités et la somme de tous les fantasmes du motard indécis. Vraiment ? Il restait apparemment encore une marge de manœuvre puisque le blason ailé a décidé de le toiletter dans sa version 2015. Et pas qu'un peu ! Un moteur plus puissant au couple accentué, une retouche cosmétique, des suspensions aux débattements … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Keinosuke “Keino” Sasaki et son Concept XJR1300 "Rapsody in Blue"
Tags : Yamaha | Tuning | XJR | 1300 cm3

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Mercredi 10 septembre 2014 | 1 commentaire(s)

Keinosuke “Keino” Sasaki dévoile sa déclinaison "Rhapsody in Blue" de la Yamaha XJR1300. Le point de départ de cette réalisation a été le design de l’élément arrière. « L'inspiration de Keino pour la XJR vient de son goût pour les puissants moteurs refroidis par air à quatre cylindres des années 90 ». On reconnaît bien ici la patte du préparateur basé au cœur de New-York City avec système d’amortisseur avant facilement reconnaissable et les suspensions classiques à l’arrière. Ici Keino a opté… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .







Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Septembre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto