Eric de Seynes remplace Jean-Claude Olivier à la tête de Yamaha Motor France

Par David Jouguet - le Vendredi 26 février 2010 | 2 commentaire(s)


On s’y attendait depuis quelques temps, Jean-Claude Olivier, le boss de Yamaha France, allait bien devoir céder son siège à une autre personne.

André vous l’a évoqué hier lors de la présentation de la Super Ténéré. La manifestation en soirée a rassemblé 500 invités, où beaucoup d’anciens pilotes ont du se remémorer des souvenirs inoubliables.

JCO est sûrement un cas unique, 45 années passées au service d’une seule marque.

Le patron de Yamaha France a profité de la présentation de la nouvelle 1200 Ténéré pour présenter à la presse son successeur, Eric de Seynes.
Eric de Seynes, qui a rejoint Yamaha Motor France en septembre dernier, est nommé aujourd’hui Directeur Général.

Eric De Seynes
Eric De Seynes -
Sa légitimité à ce poste est le fruit d’une longue collaboration. Pendant 11 ans (de 1990 à 2001), il fut successivement Directeur Marketing tous produits, puis Directeur Commercial et Marketing de la division Motos et Quads.

Pour tous les amateurs de motos, Jean-Claude Olivier, c’est avant tout un compétiteur, un passionné, un homme d’affaire, lié à vie à des noms comme le regretté Patrick Pons, Christian Sarron, en championnat du monde de vitesse 250 et le titre en 84, puis la poursuite en 500cc.

C’est aussi un nom qui raisonne pour Jacky Vimond, le premier champion du monde de motocross Français en 86, c'est aussi un homme qui a amené Jean-Philippe Ruggia au plus haut niveau de la vitesse.
L’inévitable collaboration avec Stéphane Peterhansel, avec les succès en enduro et au Dakar que vous connaissez. Il y en a eu beaucoup d’autres, Yves Demaria, Frédéric Bolley, David Frétigné, Patrick Igoa, la liste est si longue que je ne peux l’énumérer.

Beaucoup d'émotion...
Beaucoup d'émotion... -

JCO, c’est un meneur, un sportif de haut niveau malgré ses fonctions, des résultats exceptionnels à l’enduro du Touquet, second en 76, 25 participations. Une seconde place au Dakar devant toute son équipe en 1985.

Jean-Claude Olivier a connu l’arrivée de la 125 DTMX, la 500 XT, des motos mythiques.
En 45 ans, Jean-Claude Olivier a vu la marque Japonaise en France passer d’une simple « boutique » à une grande entreprise.

A 65 ans, Jean-Claude Olivier va laisser une empreinte indélébile, un homme dont le nom va rester gravé dans les esprits longtemps, très longtemps, associé à Yamaha et à la compétition moto.

Dans 10 ans et bien plus encore, les « anciens » associeront toujours JCO à Yamaha.

Bonne retraite Monsieur Olivier, mais connaissant le « jeune homme », il ne devrait pas resté dans son canapé.

Merci pour tout votre investissement dans le sport moto que vous avez réalisé, même si depuis pas mal d’années, c’était beaucoup plus compliqué.

Jean-Claude Olivier avec son inoubliable veste Gauloises

Jean-Claude Olivier avec son inoubliable veste Gauloises

photo ymf




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Jean-Claude Olivier passe les clés de Yamaha à Éric de Seynes [vidéo]
En parallèle de la présentation de la Super Ténéré, l’antenne Française de Yamaha tournait la plus belle page de son…
Actualité - Décès de Jean Claude Olivier: Lettre ouverte d'Eric De Seynes
Il est des moments que l'on n'aimerait jamais vivre et des choses que l'on souhaiterait par dessus tout ne pas entendre.…
Eric De Seynes revient chez Yamaha Motor France
Après avoir déjà passé près de 10 ans au sein de la firme aux trois diapasons, Eric De Seynes (à gauche au côté de …
Actualité - Yamaha: L'Avignon Motor Festival rendra hommage à Jean Claude Olivier
Ce week-end, si vous avez l'occasion d'aller faire un tour en Avignon, saisissez l'occasion de vous arrêter au Motor …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
Eric de Seynes remplace Jean-Claude Olivier à la tête de Yamaha Motor France

Salut "MONSIEUR". Gamin, je suivais les "bacou" et "Merel" sur le dakar. J'ai vécu l'explosion de "peter", la coabitation avec "poom poom pidoux", etc...C'est grace à JCO que yam a été l'unique marque moto sur lesquelles j'ai posé mes fesses pendant de nombreuses années (dtmx, yz, xt, tt,dtlc, fz, fj,yzr...). RESPECT;

posté par STEF - 2010-02-26@22:18
Eric de Seynes remplace Jean-Claude Olivier à la tête de Yamaha Motor France

il n'a jamais compris que yamaha lui filais des merdes en 500 gp

posté par anonyme - 2010-02-28@12:03

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Essai Harley Davidson Street 750 : L'esprit de Milwaukee façon chicken massala

Par Christophe de Lestapis  le Mercredi 24 septembre 2014 | 5 commentaire(s)

Devinette. Quelle marque emblématique a pris tous les risques en 2014 au point de faire chanceler son image totémique ? Harley Davidson sans conteste ! Entre une Harley électrique avec le projet Live Wire équipant les légendaires Avengers, la Harley street 500 cm3 destinée uniquement à assurer les formations de permis aux US, nous voici venue la version Street 750, toujours fabriquée en Inde, et moins que jamais identifiable comme une cousine germaine d'une Electra Glide CVO. Les aficionados… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Kawasaki: voici la Ninja H2

Par André Lecondé  le Mardi 30 septembre 2014 | 5 commentaire(s)

Elle nous a fait fantasmer, saliver, elle nous fait déjà rêver. Celle-là c'est la Kawasaki Ninja H2, la sportive qui va mettre tout le monde d'accord. 200 ch, du carbone, 300 km/h, c'est peut être la dernière bravade d'un état d'esprit sans concession à un monde normé et policé qui nous enserre délicieusement dans un carcan. Avec notre consentement qui plus est. Les gars d'Akashi sont à louer pour cet opus. Ils avaient superbement géré la communication de leur petit monstre. Mais il faut… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP - Grand Prix d'Aragon: rien de grave pour Valentino Rossi

Par André Lecondé  le Lundi 29 septembre 2014 | 4 commentaire(s)

Valentino Rossi a peut être loupé l'occasion de doubler la mise à Aragon après avoir triomphé à Misano. Mais il aurait pu aussi tout perdre dans cette chute violente qu'une herbe synthétique encore mouillée a provoqué. Au final, il reste en lice pour le statut de vice-champion du monde puisque Dani Pedrosa n'a été guère plus verni. Mais Jorge Lorenzo s'invite à présent à la fête. Reste l'essentiel : le « Doctor » n'a aucune séquelle. Valentino Rossi : « malheureusement, je suis passé sur le… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix d'Aragon : pour Rossi, Aragon est loin de Misano

Par André Lecondé  le Samedi 27 septembre 2014 | 3 commentaire(s)

Un sentiment d'impuissance. C'est ce qui ressort du commentaire d'un Valentino Rossi qui s'élancera seulement sixième demain à Aragon pour le dernier Grand Prix avant la tournée d'outre-mer. Et encore, le « Doctor » peut être heureux d'une seconde ligne qui n'avait rien d'évident au moment d'attaquer les repêchages. Mais les jours heureux d'il y a deux semaines semblent déjà bien lointains pour des troupes Yamaha officielles dominées par les mêmes machines de chez Tech3. Valentino Rossi : « Ça… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Aprilia: la Caponord met le cap sur le rallye

Par André Lecondé  le Jeudi 25 septembre 2014 | 2 commentaire(s)

L'Aprilia Caponord est d'abord un tout chemin qui préfère le bitume pour s'exprimer. Un trail tendance « crossover » ou un « super-tourer », c'est selon. Mais l'opus de Noale n'est pas du genre aventurier, un genre dominé par les germanophones malgré une belle résistance des Japonais. Malgré tout, Aprilia a décidé d'investir ce tout-terrain, désireux de jouer le grain de sable dans le milieu tout en espérant ne pas mordre la poussière. Alors pour se faire baroudeuse, la Caponord s'est chaussée… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .









Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Octobre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto