En direct de Cologne: La Honda CB1100 promet l'époque épique !

Par Pauline Rachwal - André Lecondé - le Mardi 02 octobre 2012 | 1 commentaire(s)


Elle nous a été longtemps refusée, mais il faut croire que les Japonais de Honda nous ont évalué comme à présent suffisamment évolué pour nous la faire partager. Nostalgiques d'une époque CB750 Four manquait par manque de moyens au moment idoine ou parce que l'état civil vous a fait arriver trop tard pour la dompter, soyez bénis. L'Histoire, si elle ne se répète jamais dit-on, bégaye souvent. Le premier constructeur mondial s'est donc drapé de son costume vintage pour nous soumettre une délicieuse CB1100. Qui, si elle se veut hors du temps, n'en est pas moins en phase avec son époque.

Car le constructeur de Tokyo précise que si son opus revendique une forte personnalité, il associe son style classique avec des performances contemporaines. Une alchimie gage d'une forte personnalité. La CB1100 veut que celui qui a jeté son dévolu sur selle soit fière de son choix. Honda prévient : il y aura du plaisir à la posséder et à la piloter car une moto est un objet très personnel qui va bien au-delà d’un simple moyen de transport. Là-dessus, on est assez d'accord !

C'est à l'aune de ses valeurs sensibles et exacerbées que Mr Mitsuyoshi Kohama, Chef designer de la CB1100 s'est échiné à équilibrer tous les ingrédients d'une moto performante, polyvalente, à forte valeur ajoutée émotionnelle. Une gageure ! Et pour assumer ses choix comme pour rester dans le ton, c'est le concept éprouvé d'une mécanique refroidi par air qui a été privilégié. De quoi se fermer la porte d'une course à la puissante.

Mais l'intéressé précise que l'essentiel est ailleurs : «Partir avec d’un moteur à air pouvait sembler « passéiste» pour les gens de Honda, ceux-là même qui ont toujours mis en avant le refroidissement liquide, synonyme de performances maximales…Lorsque l’on m’a demandé de justifier mon choix, j’ai simplement dit : « La seule raison est que beaucoup de motards apprécient les moteurs à air ». Personnellement, j’aime le cliquetis métallique de ces moteurs lorsqu’ils refroidissent. Un moteur de moto devrait être rempli d’huile, pas d’eau. Le simple fait de regarder les ailettes de refroidissement m’inspire… »

Quand l'ingénieur se fait à ce point romantique, on serait tenter de tomber sous le charme. Au travers d'un engagement, on saisit le fait que l'on ait voulu donner à cette CB1100 une petite part de l’âme de LA moto originelle, la seule, l’unique et désormais mythique CB750 Four. Du coup, les lignes de la CB1100 renvoient au passé. Le gros feu avant rond, le réservoir frappé du blason ailé ou les caches latéraux argentés épurés ajoutent de la substance à la machine. Quand à l’instrumentation analogique, la selle fine, l’échappement 4 en 2 en 1 ou encore les gardes-boue avant et arrière chromés, ils constituent la touche finale qui permet de « ressentir » l’esprit des motos d’autrefois.

Mais peut-être est-ce ce que l’on ne voit pas et qui est le plus important avec la CB1100 : elle représente la moto dans ce qu’elle est de plus élémentaire, avec un simple cadre double berceau en acier qui entoure le moteur tandis qu’une fourche télescopique conventionnelle de ø 41 mm et deux combinés amortisseurs assurent le confort. La position de conduite est droite et naturelle, constituant une plateforme sympathique pour profiter du monde alentour.

Le cœur de la CB1100 est un 4 cylindres 16 soupapes et double arbre à cames en tête de 1 140 cm3. Refroidi à la fois par air (via des ailettes de 2 mm d’épaisseur, les plus fines jamais rencontrées dans la gamme Honda et pour lesquelles il a fallu développer une nouvelle méthode de production) et par huile (via un radiateur de 335 mm monté à l’avant), ce moteur est capable d’atteindre 8 500 tr/min avec une puissance maximale de 66 kW à 7 500 tr/min et un couple de 93 Nm à 6 000 tr/min.

Ne cherchez pas une écurie bondée de pur sang enragé. Mais appréciez plutôt l'onctuosité d'un couple à vocation addictive. Concession à la modernité, l’alimentation est assurée par une alimentation par injection électronique PGM-FI de ø 36 mm dont l’efficacité garantit à la fois une consommation très faible (4 l/100 km selon les normes WMTC).

Le même progrès transparaît lorsque l'on détaille le squelette. Classique dans son architecture, le cadre double berceau en acier offre 6 points de fixation au moteur, 4 rigides et 2 souples. Les suspensions sont confiées à une fourche télescopique conventionnelle de ø 41 mm réglable en précharge, tout comme les deux combinés amortisseur arrière signés Showa qui agissent sur un bras oscillant réalisé à partir de tubes d’acier de section carrée. Réalisées en alliage d’aluminium puis peintes en argent, les jantes de 18 pouces chaussent des gommes de 110/80-18 et 140/70-18.

Le freinage est assuré par un système combiné-antiblocage C-ABS composé d’un double disque de ø 296 mm associé à des étriers combinés Nissin à 3 pistons pour l’avant et à un disque de ø 256 mm avec étrier simple piston combiné pour l’arrière.

Les dimensions restent contenues, notamment avec un empattement de 1 490 mm, un angle de chasse de 27° et une hauteur de selle de 795 mm qui promet une accessibilité certaine. Enfin, le poids en ordre de marche 248 kg alors que la capacité du réservoir est fixée à 14,6 litres, dont 3,5 litres de réserve.

Dynamique sans être une sportive. Confortable sans être une GT… Grâce aux qualités de son moteur et de sa partie cycle, la CB1100 revendique des capacités multiples. C’est une machine faite pour être pilotée et appréciée dans une grande variété de situations. On attend le verdict de la route et on aussi observera ses tarifs, que l'on espère évidemment contenus !

Caractéristiques techniques CB1100 ABS (Type ED)

MOTEUR

Type 4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes, refroidi par air et huile

Cylindrée 1 140 cm3

Alésage x Course 73,5 x 67,2 mm

Rapport volumétrique 9,5 à 1

Puissance maxi. 66 kW à 7 500 tr/min (95/1/EC)

Couple maxi. 93 Nm à 6 000 tr/min (95/1/EC)

Régime de ralenti 1 100 tr/min

Capacité d’huile 4,9 litres

ALIMENTATION

Type Injection électronique PGM-FI

Diamètre de passage 36 mm

Capacité de carburant 14,6 litres (y compris témoin de réserve à 3,5 litres)

Consommation 4 l/100 km (Mode WMTC)

SYSTÈME ÉLECTRIQUE

Allumage Transistorisé électronique

Calage de l’allumage 10° au ralenti

Bougie NGK LMAR8A – 9S

Démarrage Électrique

Batterie 12 V / 11,2 Ah

Alternateur 333 W

Phare 12V / 55/60W

TRANSMISSION

Embrayage Multidisque en bain d’huile

Commande Hydraulique

Boite 5 rapports

Réduction primaire 1.652 (76/46) Rapports 1 3.166(38/12)

2 2.062(33/16)

3 1.545(34/22)

4 1.250(25/20)

5 1.034(30/29)

6 / Réduction finale 2.166 (39/18)

Transmission finale Chaîne à joints toriques au pas de 530

CADRE

Type Double berceau tubulaire en acier

PARTIE CYCLE

Dimensions (LxlxH) 2 195 x 835 x 1 130 mm

Empattement 1 490 mm

Angle de chasse 27°

Chasse 114 mm

Rayon de braquage 2,7 m

Hauteur de selle 795 mm

Garde au sol 125 mm

Poids en charge 248 kg

SUSPENSIONS

Type Avant Fourche ø 41 mm réglable en précharge

Arrière Double combiné amortisseur, réglable en précharge

ROUES

Type En aluminium coulé à 5 branches

Jantes Avant 18M/C x MT 2,50

Arrière 18M/C x MT 4,00 Pneumatiques Avant 110/80-18

Arrière 140/70-18

FREINS

Type Avant Double disque hydraulique flottant ø 296 avec étriers à 3 pistons combinés avec antiblocage ABS

Arrière Simple disque hydraulique ø 256 mm avec étrier combiné à simple piston, antiblocage ABS

La CB11000 peut être personnalisée grâce à une large gamme d’accessoires et d’équipements optionnels proposée par Honda :

• Poignées chauffantes • Porte-paquets • Top-case coordonné avec dossier passager • Vis de réglage de fourche anodisées • Habillage d’instrumentation





. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
En direct de Cologne: Yamaha nous promet un trois cylindres Cross Plane !
En présentant un prototype dit « Cage six », Yamaha s'est torturé les méninges en voulant nous convaincre d'un concept…
En direct de Cologne: Le Honda NSC50R s'annonce amusant, frugal et moderne
Chez Honda, qui peut le plus peut le moins. Et ce n'est pas parce que le modèle s'inscrit dans un créneau d'initiation…
Bagster: du rétro pour la Honda CB1100
La dernière old school de chez Honda gagne encore en rétro avec la housse de selle présente au catalogue Bagster. Le …
Concept - Honda: une CB1100 scrambler, dieu que c'est "Boe" !
La mode Scrambler est sortie des ateliers des artisans éclairés pour s'inviter à présent dans la gamme des…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :
En direct de Cologne: La Honda CB1100 promet l'époque épique !

On aurait voulu la "R"...

posté par anonyme - 2012-11-13@12:47

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Nouveauté - Victory : une stratégie exactement contraire à Harley-Davidson

Par André Lecondé  le Mercredi 24 août 2016 | 1 commentaire(s)

Le contraste est saisissant. Au moment où Harley-Davidson révèle ses nouveautés d’abord tournées vers un nouveau moteur à grosse cylindrée, son rival direct Victory communique sur une baisse du cubage de ses moteurs. Normes antipollution oblige. Qui a raison ? L’Euro IV et ses impératifs creuse la tombe des gros cubes se gavant d’air aux sons intimidants. A tel point d’ailleurs qu’on ‘est plus loin de la fosse commune. Tant qu’on y est, cette réglementation peut être assimilée à la météorite… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - MV Agusta: la Zagato prête à être servie

Par André Lecondé  le Vendredi 26 août 2016 | 1 commentaire(s)

On l’attendait pour début septembre mais la voilà déjà sur le compte twitter de la marque. La F4Z pour Zagato, ce n’est pas de la tarte et elle peut se revendiquer comme la crème des sportives. Du moins du côté de l’esthétique. Les choses bougent du côté de MV Agusta. Le plat de résistance sera l’annonce de nouveaux investisseurs en lieu et place de Mercedes AMG mais le dessert est déjà servi avec la Zagato. Le nom du prestigieux carrossier automobile italien fait une entrée fracassante dans… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Championnat du Monde d'Endurance 2016: 15ème titre pour le SERT... sans aucune victoire
Tags : Endurance

Par Alexandre Hubner-Loriol   le Dimanche 28 août 2016 | 1 commentaire(s)

On annonçait les 8 Heures d’Oschersleben sous haute tension avec suspens et coups de théâtre… la finale du championnat du Monde d’Endurance a tenu toutes ses promesses… Même si le GMT94 s’est imposé devant le SERT avec 21 secondes de mieux ça ne sera pas suffisant pour reprendre la couronne à la Suzuki officielle qui s’en empare une nouvelle fois. La quinzième ! Chapeau bas. Une saison difficile pour les hommes de Méliand qui s’imposent sans avoir rien gagné. Sans victoire, avec un petit point … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Essai Kawasaki Ninja H2 2016 : au-delà des apparences

Par Pauline Rachwal  le Jeudi 25 août 2016 | réagir ?

Il y a parfois dans la vie d’un journaliste des moments où tout ce que l’on croit savoir sur son métier est remis en cause. Des moments où l’objectivité ne peut pas se dissocier d’une part de subjectivité. Et ils sont assez rares pour être mentionnés. Il y a presque 2 ans maintenant, Kawasaki annonçait une révolution dans le monde de l’hypersport grand public et présentait au salon de Milan la H2R, une machine de plus de 300 chevaux et sa version « Legal Street », la H2, qui n’affiche « que »… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - République Tchèque : la question des pneus

Par André Lecondé  le Mardi 23 août 2016 | réagir ?

Ce Grand Prix de la République Tchèque aura été marqué par le choix Cornélien des pneumatiques sur une piste d’abord humide puis allant vers le séchant. Le vainqueur a montré que les gommes dures étaient la solution et avaient une bonne tenue. Les autres en tendre en ont été pour leur frais. Mais pas seulement… Car avoir des baisses de performance c’est une chose. Mais voir son pneu avant partir en lambeau, en est une autre. C’est ce qui est arrivé à Dovizioso, Lorenzo, Smith, Redding ou encore … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS

Vos commentaires

«  Août  2016 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto