Dakar 2013 : Les aventures d’Eric Palante, Belge et amateur

Par David Jouguet - le Dimanche 13 janvier 2013 | réagir ?


Les aventures d’Eric Palante au Dakar, avec Mamba sa moto, c’est toujours quelque chose, reparti cette année en
« malles motos » donc sans assistance, notre « Belge préféré » doit donc à l’arrivée au bivouac chaque soir réviser lui-même sa 450 Honda.

Ses deux premières étapes se sont passées sans ennui majeur, à un bon rythme, mais lundi les choses se sont gâtées, avec pour commencer une bonne gamelle avec une instrumentation pas mal amochée.
15 kms plus loin, Eric s’aperçoit qu’il a perdu le dessus du filtre à air dans la bagarre, il fait demi-tour et le retrouve ! Mais dans la chute, secrètement un réservoir a pris cher, et forcément c’est une première panne d’essence.
Un Péruvien lui donne 3 litres de précieux liquide mais ce sera insuffisant, à 2 kms de l’arrivée, nouvelle panne sèche, il couche la moto d’un côté pour récupérer les dernières gouttes et il franchit la ligne avec en prime, un gros hématome à une jambe.

Une longue séance de mécanique pour retaper la moto et deux heures de sommeil plus tard, il est reparti de bon matin.
Mais mardi n’est pas plus florissant, dès le départ des ennuis d’arrivée d’essence permanents font ratatouiller la moto. Et les choses ne s’arrangent pas, après seulement 30 kms, l'embrayage est grillé.
Malgré cela, Eric profite des 20 kilomètres sur une plage le long du Pacifique où il voit des crabes énormes par centaines :
« surement sponsorisés par KTM puisqu’ils sont orange !!! » Eric ne perd pas le sens de l’observation et de l’humour.

Et malgré la fatigue, c’est extraordinaire de l’entendre raconter ses galères du jour : « J'en ai bavé, tout va bien j’ai le moral, je viens de sortir de la spéciale, j’ai beaucoup de travail sur la moto, et j’ai encore 350 kms de liaison pour rentrer au bivouac mais ça va aller ! » Et cela à moins de 2 heures de la tombée de la nuit.

Mercredi cette fois c’est sa batterie qui refuse tout service l’obligeant à tourner à la main les molettes du dérouleur de road-book, bonne navigation dans l’ensemble dont certains plus jeunes et plus rapides profitent : "J'avais derrière moi plein de petits canards qui suivaient religieusement le vieux papy."

Il se voit bloqué un long moment dans 50 cms de fesh-fesh local, cette espèce de farine, sa moto refusant de redémarrer au kick, gros coup de chaleur et d’épuisement, cela lui vaut un passage sur France télévision où il apparait quelque peu « défait » ! Il parvient à finir la spéciale attardé mais entier.

Jeudi, tard dans la nuit, après une nouvelle journée de galère, une minutieuse recherche permet de trouver que Mamba, sa moto, souffrait d’un régulateur HS, celui-ci changé, cela devrait mieux aller cette fin de semaine.
5 heures de sommeil, presque un luxe, vendredi matin, les paysages du col à 4975 mètres le laissent émerveillé malgré le froid glacial, malgré le mal des montagnes qui ne l’a pas épargné :
« J’ai l’impression d’avoir avalé une dizaine de Leffe blondes (Un Belge est amateur de bière !!!) Une impression de « zoner », d’être comme saoul »
Le manque d’oxygène se fait ressentir. Deux fois par terre de nouveau, les carénages souffrent mais c’est OK. « J’ai secoué un peu Mamba ».

Trempé à l’arrivée vendredi soir comme beaucoup, il reprend le départ hier stupéfait de l’enthousiasme du public argentin le long du parcours.

Voici Eric Palante arrivé à la journée de repos, avec un samedi à sa main, 107ème du jour, ses mésaventures de la semaine l’on fait plonger au classement, 124ème aujourd’hui, il était 64ème encore au soir de la 3ème étape, qu’à cela ne tienne, notre belge compte bien fêter ses 50 ans à Santiago dimanche prochain, ça on ne le recomptera pas !

photos site e-palante




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Dakar 2013 : Les aventures d’Eric Palante, Belge et amateur
Les aventures d’Eric Palante au Dakar, avec Mamba sa moto, c’est toujours quelque chose, reparti cette année en «…
Dakar 2014 : décès d'Eric Palante, un belge au grand coeur
Ce n'est pas la news que nous avons envie d'écrire mais le fait est qu'Eric Palante, pilote N°122 du Dakar 2014, nous a …
Dakar 2012 : Eric Palante, ça roule pour notre Belge
Des news de notre Belge « préféré », Eric Palante, une figure du Dakar qui a laissé sa 450 CRF au profit d’une KTM
Dakar 2010 : Eric Palante, pilote amateur "prend le bus" sans être déclassé !
Voilà encore une histoire comme je les aime, les galères incroyables des amateurs. Parmi les anonymes du Dakar, j’avais …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Vidéo - Yamaha: la R25 est une sportive c'est Valentino Rossi qui le dit

Par André Lecondé  le Mercredi 23 juillet 2014 | 4 commentaire(s)

Mais que nous préparent-ils pour la future R1 ? Car pour la plus modeste R25 destinée aux marchés émergents, Yamaha a déjà sorti la grosse artilleries. Du genre un Valentino Rossi martial à qui il ne faut pas dire que l'on a là une moto certes sans doute vaillante, mais tout de même avec le minimum syndical pour entrer dans le club fermé des sportives. Un cadre acier assurant un coût de production serré, un twin parallèle à refroidissement liquide promettant un peu plus de 35 ch et un couple… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - Yamaha: 230 chevaux pour la nouvelle R1 ?
Tags : Yamaha | Sportive | R1 | 1000 cm3

Par André Lecondé  le Mardi 22 juillet 2014 | 1 commentaire(s)

Les épisodes du feuilleton indonésien R25 qui annoncent une série tout aussi haletante sur l'arrivée d'une R3 pour les marchés du Nord ne seront rien à côté de la super production qui se fait jour. Celle-là parlera de la statutaire R1 qui pourra enfin se targuer du label nouveauté. Elle a été aperçue roulant en Australie et le bruit de son moteur n'a fait qu'alimenter de sulfureuses rumeurs sur sa fiche technique. On rappellera d'abord que le dernier saut générationnel accompli par la R1… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Insolite: on fait le PV à Nicolas Sarkozy ou pas ?

Par André Lecondé  le Mercredi 23 juillet 2014 | 1 commentaire(s)

Ils sont décidément incorrigibles ces politiciens. Ou alors humains, c'est à dire avec une dose de bêtise naturelle. Ils sont pourtant entourés et conseillés pour en faire le moins possible, mais il faut croire que cette garde rapprochée est loin d'être infaillible et imperméable à la sottise. L'équation est portant simple : lorsque l'on fait tout pour rançonner le bon peuple sur le bord de la route au nom de la sécurité des flux, on évite de donner l'impression que l'on jouit d'une… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Essai Honda F6C : La Gold enlève le haut

Par Christophe de Lestapis  le Jeudi 24 juillet 2014 | réagir ?

A la simple évocation du mot GoldWing, immédiatement on pense au vaisseau « Pullman » de chez Honda, son luxe, son confort, ses 411 kg en ordre de marche et son fabuleux six cylindres à plat de 1 832cm3. Alors oui, Honda avait déjà tenté le coup avec une alléchante arlésienne – puisque jamais importée dans nos contrées – avec sa tonitruante et ostentatoire « Rune ». C’est pourquoi flairant le rajeunissement de sa gamme et ses potentiels acquéreurs, Honda poursuit la stratégie inaugurée avec … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Essai Leonart Daytona 125 : le custom sauce catalane

Par Damien Lachaize  le Lundi 21 juillet 2014 | réagir ?

L'histoire de la marque Leonart remonte en 2004, il y a tout juste 10 ans lorsque ces customs espagnols sont apparus sur le marché sous le badge Regal Raptor : des produits fabriqués en Chine à la finition perfectible et ne répondant pas aux normes des standards européens. Une aventure qui allait prendre fin en 2011 avant qu'un riche investisseur ne parvienne à faire rapatrier la production en Espagne à l'intérieur d'une usine de 4000 m2 située dans la localité de Mataro près de Barcelone. … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .






Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Juillet  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto