Dakar 2013 : Les aventures d’Eric Palante, Belge et amateur

Par David Jouguet - le Dimanche 13 janvier 2013 | réagir ?


Les aventures d’Eric Palante au Dakar, avec Mamba sa moto, c’est toujours quelque chose, reparti cette année en
« malles motos » donc sans assistance, notre « Belge préféré » doit donc à l’arrivée au bivouac chaque soir réviser lui-même sa 450 Honda.

Ses deux premières étapes se sont passées sans ennui majeur, à un bon rythme, mais lundi les choses se sont gâtées, avec pour commencer une bonne gamelle avec une instrumentation pas mal amochée.
15 kms plus loin, Eric s’aperçoit qu’il a perdu le dessus du filtre à air dans la bagarre, il fait demi-tour et le retrouve ! Mais dans la chute, secrètement un réservoir a pris cher, et forcément c’est une première panne d’essence.
Un Péruvien lui donne 3 litres de précieux liquide mais ce sera insuffisant, à 2 kms de l’arrivée, nouvelle panne sèche, il couche la moto d’un côté pour récupérer les dernières gouttes et il franchit la ligne avec en prime, un gros hématome à une jambe.

Une longue séance de mécanique pour retaper la moto et deux heures de sommeil plus tard, il est reparti de bon matin.
Mais mardi n’est pas plus florissant, dès le départ des ennuis d’arrivée d’essence permanents font ratatouiller la moto. Et les choses ne s’arrangent pas, après seulement 30 kms, l'embrayage est grillé.
Malgré cela, Eric profite des 20 kilomètres sur une plage le long du Pacifique où il voit des crabes énormes par centaines :
« surement sponsorisés par KTM puisqu’ils sont orange !!! » Eric ne perd pas le sens de l’observation et de l’humour.

Et malgré la fatigue, c’est extraordinaire de l’entendre raconter ses galères du jour : « J'en ai bavé, tout va bien j’ai le moral, je viens de sortir de la spéciale, j’ai beaucoup de travail sur la moto, et j’ai encore 350 kms de liaison pour rentrer au bivouac mais ça va aller ! » Et cela à moins de 2 heures de la tombée de la nuit.

Mercredi cette fois c’est sa batterie qui refuse tout service l’obligeant à tourner à la main les molettes du dérouleur de road-book, bonne navigation dans l’ensemble dont certains plus jeunes et plus rapides profitent : "J'avais derrière moi plein de petits canards qui suivaient religieusement le vieux papy."

Il se voit bloqué un long moment dans 50 cms de fesh-fesh local, cette espèce de farine, sa moto refusant de redémarrer au kick, gros coup de chaleur et d’épuisement, cela lui vaut un passage sur France télévision où il apparait quelque peu « défait » ! Il parvient à finir la spéciale attardé mais entier.

Jeudi, tard dans la nuit, après une nouvelle journée de galère, une minutieuse recherche permet de trouver que Mamba, sa moto, souffrait d’un régulateur HS, celui-ci changé, cela devrait mieux aller cette fin de semaine.
5 heures de sommeil, presque un luxe, vendredi matin, les paysages du col à 4975 mètres le laissent émerveillé malgré le froid glacial, malgré le mal des montagnes qui ne l’a pas épargné :
« J’ai l’impression d’avoir avalé une dizaine de Leffe blondes (Un Belge est amateur de bière !!!) Une impression de « zoner », d’être comme saoul »
Le manque d’oxygène se fait ressentir. Deux fois par terre de nouveau, les carénages souffrent mais c’est OK. « J’ai secoué un peu Mamba ».

Trempé à l’arrivée vendredi soir comme beaucoup, il reprend le départ hier stupéfait de l’enthousiasme du public argentin le long du parcours.

Voici Eric Palante arrivé à la journée de repos, avec un samedi à sa main, 107ème du jour, ses mésaventures de la semaine l’on fait plonger au classement, 124ème aujourd’hui, il était 64ème encore au soir de la 3ème étape, qu’à cela ne tienne, notre belge compte bien fêter ses 50 ans à Santiago dimanche prochain, ça on ne le recomptera pas !

photos site e-palante




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
Dakar 2013 : Les aventures d’Eric Palante, Belge et amateur
Les aventures d’Eric Palante au Dakar, avec Mamba sa moto, c’est toujours quelque chose, reparti cette année en «…
Dakar 2014 : décès d'Eric Palante, un belge au grand coeur
Ce n'est pas la news que nous avons envie d'écrire mais le fait est qu'Eric Palante, pilote N°122 du Dakar 2014, nous a …
Dakar 2012 : Eric Palante, ça roule pour notre Belge
Des news de notre Belge « préféré », Eric Palante, une figure du Dakar qui a laissé sa 450 CRF au profit d’une KTM
Dakar 2010 : Eric Palante, pilote amateur "prend le bus" sans être déclassé !
Voilà encore une histoire comme je les aime, les galères incroyables des amateurs. Parmi les anonymes du Dakar, j’avais …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

Moto GP - Grand Prix de San Marin: Rossi triomphe et tout le monde y gagne

Par André Lecondé  le Dimanche 14 septembre 2014 | 15 commentaire(s)

Avant le rendez-vous d'un Grand Prix de San Marin organisé sur un site de Misano qui porte aussi le nom de Marco Simoncelli, l'homme d'un village de Tavullia à proximité, soit Valentino Rossi, avait déclaré qu'avant la fin de l'année, il aimerait bien en gagner une. Sitôt dit, sitôt fait ce dimanche devant un public comblé et des adversaires impuissants. Même Marc Marquez a dû mettre un genou à terre. Au sens propre comme au figuré d'ailleurs puisque le champion du monde est allé à la faute en… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP – Grand Prix de San Marin : Valentino Rossi et la machine à remonter le temps

Par André Lecondé  le Dimanche 14 septembre 2014 | 9 commentaire(s)

Sa dernière victoire remontait à Assen, l'an dernier. Une concrétisation obtenue dans des circonstances malgré tout particulières. Marc Marquez était encore au stade de l'éclosion alors que Jorge Lorenzo roulait avec une clavicule opérée quelques heures auparavant. Mais cette fois, à Misano, le « Doctor » a dominé son sujet face à des rivaux en pleine forme. Et qui ont dû rendre les armes ! Valentino Rossi : « Durant ce week-end, nous nous étions rendu compte que la Yamaha était très forte ici … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Moto GP - Grand Prix de San Marin: un point c'est tout pour Marc Marquez

Par André Lecondé  le Lundi 15 septembre 2014 | 2 commentaire(s)

Treize courses et onze victoire. Le tableau reste impressionnant mais lors du Grand Prix de San Marin, Marc Marquez a montré que pour peu qu'on lui résiste, il est comme tous les pilotes : sujet à la faute. Le champion du monde en titre est tombé à Misano à vouloir suivre un Valentino Rossi en état de grâce. Mais il a mis un point d'honneur à relancer le moteur calé de sa Honda pour décrocher un petit point malgré tout. Sa douzième victoire de la saison attendra. Marc Marquez : « Hier je ne… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Sécurité Routière: une étude sur les comportements qui alerte

Par André Lecondé  le Mardi 16 septembre 2014 | 2 commentaire(s)

Nous sommes les plus vulnérables sur la route et pourtant nous ne sommes pas forcément les plus vigilants. Ni ne faisons forcément le nécessaire pour nous protéger au mieux. Le baromètre AXA Prévention a pris la température de la vie dans la circulation d'un motard et d'un scootériste. Et il en ressort un avis de tempête. Pour commencer, on regrette que les usagers des deux roues motorisé n'échappent pas au fléau des SMS et autres appels en roulant. 23 % d'entre eux avouent en effet tenir une … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nouveauté - BMW: un motard essaie de cacher la dernière S 1000RR sous lui

Par André Lecondé  le Jeudi 11 septembre 2014 | 1 commentaire(s)

Quatre ans se sont déjà écoulés depuis sa première sortie. Une éternité dans le monde des sportives, même si le marché a sérieusement ralenti le rythme de vie de ses bretteuses du bitume. La demande s'est faite moins forte, mais pour autant, pour ces modèles qui sont aussi une vitrine du constructeur, qui n'avance pas, recule. Regardez les Japonais. C'est maintenant dos au mur que Yamaha se décide de réagir en mettant la dernière main sur sa nouvelle R1. Chez BMW, on a décidé de préparer sa S… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .







Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Septembre  2014 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto