Courir pour moins de 15000 €: interview du "boss" de Thornbikes: Franck Nourry.

Par Jean Jacques Cholot - le Vendredi 07 décembre 2012 | réagir ?


La société Thornbikes, créée en 1998 par Franck Nourry, a décidé de s'investir auprès de Marc Mothré et ses WERC afin de proposer une course clé en main dans la catégorie "Twin Cup". Interview du "boss"...

Bonjour Franck. Parle-nous un peu de toi et de ta société Thornbikes...

Bonjour. Je m'appelle Franck Nourry. Du plus loin que je me rappelle, j'ai toujours été attiré par la moto. J'ai longtemps travaillé avec d'autres personnes dans ce milieu et dans divers pays. En 1998, j'ai décidé de créé ma propre société Thornbikes dans ce que l'on appelait à l'époque le "tuning". Mais c'est un mot que je n'ai jamais aimé car en France, il a un petit coté péjoratif alors que dans d'autres pays, on le voit d'une façon différente. En fait, je me considère plus comme un préparateur-metteur au point. J'ai officié dans pas mal de catégories comme le Superbike, le Supersport ou encore le dragster. Des gars comme Olivier Four ou Freddy Foray ont roulé pour moi, mais mon principal problème, c'est la communication. Nous sommes les détenteurs de quatre records mondiaux de vitesse pure que nous avons obtenu en 2002 avec une Suzuki Hayabusa Turbo (records toujours à battre NDR). En jet ski, nous avons été vice-champion du monde. L'année suivante, nous avons été vice-champion de France de Superbike avec Olivier Four et en 2008, toujours avec Olivier, nous avons remporté le Championnat de France Supersport avec un 600 GSXR. J'ai préparé la R6 de Sylvain Barrier lorsqu'il a débuté avec le "Coutelle Junior Team", et plein d'autres choses encore comme du développement pour Yamaha Japon dans la suralimentation ou pour Honda dans le domaine des énergies renouvelables. Enfin voilà. Et puis, tu sais comment ça se passe? Entre la semaine à l'atelier et les week-ends sur les circuits, ça use.

Comment es-tu venu au WERC?

Il y a trois ans, Marc Mothré m'a dit: "Franck, on aurait besoin d'un service racing sur le WERC car on a environ 200 pilotes mais ils sont un peu lâchés dans la nature". Donc la première année, j'ai suivi la saison avec ma semi pour voir comment ça se passait et ce que je pouvais amener comme service. Et depuis deux ans, je m'occupe de solutionner les problèmes de moteur, de suspension, de cartographie etc... que les pilotes pouvaient rencontrer. De fil en aiguille, des gars sont venus rouler pour moi et on a créé une sorte de service racing avec l'aide de quelques partenaires comme Dynojet ou Scorpion (Franck s'occupe du S.A.V. pour les pilotes sur les épreuves du WERC).

Et cela t'a amené à mettre en place ce challenge...

En fait, l'idée est venu lors d'un retour précipité du circuit de Pau (je me suis abîmé la cheville en tombant, et il fallait absolument que je ramène la semi avant de me faire soiger car je suis le seul à avoir le "super lourd") avec un copain. Au départ, comme d'hab', je me suis enflammé. Je voulais acheter dix R1 mais quand j'ai vu les budgets, on est redescendu vers des R6 et finalement, grâce à un accord avec Suzuki qui nous permet de payer les motos en fin d'année 2013, on est parti sur la Gladius.

L'idée est d'amener mes compétences avec un service top pour un budget inférieur à 15 000 euros. En fait pour ce prix là, le gars aura juste à venir avec son équipement et rouler. Tout cela se fera dans une ambiance sympa avec un stand bien agencé, tout ce qu'il faut pour que le gars se sente bien mais en restant convivial. En fait, il y a plein de pilotes qui font tout tout seul et nous voulons leurs donner la possibilité de courir dans de bonnes conditions pour un budget accessible.

OK. Merci pour ces précisions et bonne saison 2013.

Merci à toi et on va tout faire pour.

Thornbikes:
 www.thornbikes.com
 04 90 25 24 03
 franck.thornbikes@orange.fr.

WERC: www.werc.fr




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

  •  Sur le même
    thème
     
  •  Tags associés 
WERC: Thornbikes vous propose une formule "clé en main" pour courir en Twin Cup.
Courir dans une formule de promotion dans les mêmes conditions qu'un pilote de Grands Prix pour un tarif accessible: …
Moto GP - Yamaha: Rossi veut tourner plus pour courir moins
En arrivant à Jerez, Valentino Rossi a saisi l'occasion d'une présentation Yamaha pour donner un nouvel avis sur…
Seurat Puissance 3: interview exclusive de Franck Javos.
Après la visite guidée de la société Seurat Puissance 3 (pour retrouver le reportage, c'est ici), Franck, directeur…
Interview de Vincent Lemonnier, boss du magasin Gaz Bike à Marigny (50).
Bonjour Vincent. Tu peux nous dresser ton portrait en quelques mots ? Bonjour. Donc je m’appelle Vincent Lemonnier. …

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



 COMMENTAIRES :

RÉAGIR :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Recopier le code ci dessous dans la zone de saisie



A la une : Articles les plus commentés

MotoGP - Tests Malaisie: Stoner n'a rien perdu de son talent

Par André Lecondé  le Jeudi 04 février 2016 | 5 commentaire(s)

Il jure qu’il n’est là que pour donner un coup de main à ses collègues de chez Ducati. Sauf qu’en Malaisie, au terme de trois jours de tests en MotoGP, il les a dominés avec la GP15. Casey Stoner est celui-là et il ne lui a pas fallu longtemps pour retrouver ses marques. Comme s’il n’était jamais parti, alors qu’il jouit de se retraite depuis fin 2012. C’est tout de même un cas peu banal qui met en exergue un talent à l’état pur. Casey Stoner a montré qu’il avait le niveau pour reprendre le… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Tests Malaisie: Rossi lointain second

Par André Lecondé  le Lundi 01 février 2016 | 3 commentaire(s)

Dans l’absolu, terminer second de la rentrée du MotoGP au guidon d’une moto fondamentalement remaniée, ce n’est pas ce que l’on pourrait qualifier de mauvaise performance. Mais Valentino Rossi sait qu’il ne peut pas se satisfaire de cette première journée à Sepang. D’abord parce-qu’il s’est senti plus à l’aise sur la Yamaha version 2015 plutôt que celle de 2016. Et qu’ensuite, il est tout de même à plus d’une seconde de son équipier et leader du jour. Valentino Rossi: “L’écart avec Lorenzo est … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Tests Malaisie : Márquez encore loin du compte

Par André Lecondé  le Lundi 01 février 2016 | 3 commentaire(s)

Marc Márquez avait pris ses quartiers d’hiver sans avoir été convaincu par sa nouvelle Honda proposée pour la nouvelle donne technique. Il l’a retrouvée après une longue trêve du côté de la Malaisie. Une reprise qui ne l’a pas plus enthousiasmé. Honda avait pourtant apporté deux types de moteur, mais il semble qu’il y ait du pain sur la planche pour prétendre au sommet de la feuille des temps. MM93 termine septième de cette entame de test, derrière son équipier et incapable d’aller chercher un … | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Tests Malaisie : grosse frayeur pour Baz et doute chez Michelin

Par André Lecondé  le Mardi 02 février 2016 | 3 commentaire(s)

La seconde journée des tests du MotoGP à Sepang a été marquée par une lourde chute d’un Loris Baz qui s’est miraculeusement sorti indemne d’une cabriole à 290 km/h. La faute à un pneu arrière qui a éclaté. Michelin expertise la situation et, en attendant les conclusions, a sorti ses gommes tendres, qu’utilisait le Français, des options disponibles pour les pilotes. Lorsque Michelin a commencé ses travaux pour remplacer Bridgestone en MotoGP, c’est surtout de l’avant que les pilotes tombaient.… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MotoGP - Tests Malaisie : Rossi indécis mais rassuré

Par André Lecondé  le Mercredi 03 février 2016 | 3 commentaire(s)

Assommé par le marteau de Lorenzo d’entrée, Valentino Rossi a ensuite relevé la tête en abattant un travail de fond dont il est coutumier. Mettant à l’épreuve une Yamaha version 2015 et l’autre de 2016, il a acquis des données qui l’aideront à se décider. Reste qu’il n’a pas perdu pied et même distancé, il aura à cœur de combler l’écart qu’il accuse sur son équipier Lorenzo dès la prochaine confrontation à Phillip Island du 17 au 19 février. Valentino Rossi : "Je suis satisfait de ces tests.… | Lire la suite

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .








Suivez Caradisiac
Caradisiac sur Facebook Caradisiac sur Twitter Caradisiac sur Google+ Abonnement aux flux RSS


«  Février  2016 
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29

Marques

[ + de marques ]

Catégorie

[ + de catégories ]

Cylindrée

[ + de cylindrées ]

Thèmes

[ + de thématiques ]

Loisirs

[ + de loisirs ]

Modèles

[ + de modèles ]

Accessoires

[ + d'accessoires ]

Sport moto

[ + de sport moto ]


Services
Assurance motoCrédit Moto

Vente Moto
Vente Moto